Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Une église protestante minoritaire accepte de “bénir” les unions homosexuelles

Contrairement aux titres des médias, ce n'est pas l'Eglise protestante qui a pris cette décision scandaleuse mais l'église protestante unie de France (EPUdF), qui est une des église protestantes représentant environ 500 pasteurs et 110 000 fidèles :

"Sur la centaine de délégués de l'EPUdF réunis à Sète (Hérault) et ayant pris part au vote, 94 ont voté pour la possibilité d'offrir une bénédiction religieuse aux couples homosexuels, et trois contre.Ce vote donne la possibilité aux 500 pasteurs de l'EPUdF de bénir des couples homosexuels, sans pour autant y obliger ceux des pasteurs qui sont opposés à un tel geste"

Une autre église protestante avait déjà pris cette décision. il s'agit de la Mission populaire évangélique (MPEF).

Cette décision ne peut malheureusement que rendre plus difficile le dialogue œcuménique entre catholiques et protestants et rapprocher encore plus catholiques et orthodoxes. 

Partager cet article

32 commentaires

  1. C’est exactement ce que je me suis dit : le dialogue oecuménique est devenu très difficile, voire impossible avec cette prise de position protestante. Le Grand Diviseur est passé par là…En sommes-nous tous bien conscients ?

  2. Heureusement qu’il y a les musulmans ! quand ils auront envahi toute l’Europe, ils supprimeront la mise en avant de toutes ces déviances !
    http://www.lesobservateurs.ch/2015/05/16/un-musulman-vivant-en-suede-explique-lislam-en-toute-franchise/
    Car on ne peut plus compter sur les chrétiens pour défendre les enfants ! On l’a vu avec les JRE ! Même la manif pour tous avait refusé d’y participer !

  3. Il n’y a malheureusement rien de surprenant dans cette prise de position. Quand on se coupe de l’Eglise du Christ, on se coupe aussi peu à peu de sa doctrine et on aboutit à dire exactement le contraire de ce que dit la Bible.
    Assez paradoxal pour les tenants de la “sola scriptura”…
    L’authentique oecuménisme envers les protestants de France consistera à tenter de ramener ceux qui croient vraiment à la divinité du Christ et au fait que la Bible est la parole de Dieu. Il en reste et je pense qu’ils seront très troublés par la décision du synode protestant.

  4. On ne discute pas avec des hérétiques rassis, discuter de quoi d’ailleurs puisque rien de ce que nous avons de plus précieux n’est négociable, ni la présence réelle, ni la dévotion due à N.D., ni la prééminence de Pierre sur tous.

  5. Un pasteur de cette église a affirmé que cette dernière était très majoritaire.
    Quant au fondement de cette décision, il est basé sur le fait que les homosexuels naissent homosexuels .
    Soit, mais en quoi le fait que l’ homosexualité ne dépendrait pas du libre arbitre , légitime-t-il la reconnaissance du ” mariage ” homosexuel ?
    Et le pasteur d’ ajouter que l’ église protestante est ” dans le monde “.

  6. D’erreur en erreur que restera t’il du protestantisme ? il ne fait jamais bon de s’éloigner du siège de Pierre.

  7. L’Église protestante unie de France est quand même le produit de l’union entre l’Église réformée de France (calvinistes) et l’Église évangélique luthérienne de France. Donc il est difficile d’affirmer qu’il ne s’agit pas de l’Église protestante.

  8. La majorité des protestants en France sont aujourd’hui évangéliques et sont hostiles aux unions entre gens de même sexe.
    La soi-disant Eglise protestante unie de France (E.P.U.F.)est une communauté apostate qui a tout abandonné des préceptes de l’Evangile et en particulier des enseignements pauliniens sur le sujet du mariage.

  9. Une minorité ? C’est presque la moitié des protestants, non ?
    Ceux-là sont de vrais parpaillots, à ce qu’il me semble : des serviteurs de Satan !!!

  10. Tous des F.M….

  11. C’est le moment de rappeler que les quelque 600 000 protestants évangéliques français, plus dynamiques et plus missionnaires que la vieille composante protestante libérale, sont radicalement opposés à ce genre de dérives. Ils n’en deviennent que plus proches des catholiques.

  12. Je ne suis pas pour me mêler de ce que décident les Protestants pour eux-mêmes.
    Quant aux sempiternels dialogues … ils n’ont jamais servi à grand chose.
    On garde nos positions (qui sont les bonnes naturellement) on ne fait pas la morale aux “frères séparés”, c’est à eux de régler leur(s) théologie(s), comme ils le font depuis des siècles.
    C’est bien malgré tout que nous soyons informés de leurs dérives.

  13. Ou alors, le côté positif est que de plus en plus de protestants vont rejoindre l’Église catholique.

  14. Je craints que le titre de l’article soit imprécis. En effet l’église protestante unie de France regroupe les adhérents du protestantisme traditionnel (non les églises évangéliques, pentecôtistes, baptistes etc) qui elles sont plus fidèles au message biblique. Ces dernières mêmes si elle sont en pleine expansion par rapport au protestantisme “traditionnel” ne sont pas en majorité.
    Pour bien situer la position des diverses églises protestantes un bref rappel historique.
    Le protestantisme français s’est développé au XVIème siècle selon l’enseignement de Jean Calvin, depuis Genève. Ce protestantisme calviniste est dit “réformé”.
    En Allemagne le protestantisme s’est développé à la même époque autour de la désobéissance de Martin Luther à l’enseignement du St-Père, surtout à partir de la querelle des indulgences. La dénomination protestante majoritaire en Allemagne est dite “luthérienne”.
    Dans certaines régions françaises actuelles les églises protestantes “traditionnelles” sont luthériennes, et non calvinistes. C’est le cas de la région de Belfort-Montbéliard, ainsi que de l’Alsace-Moselle, pour une raison historique. Au XVIème siécle ces régions n’étaient pas françaises, mais dépendaient du St-Empire romain germanique. Elles ont reçues la réforme depuis l’Allemagne et non depuis la France.
    La guerre de 1870 et ses conséquences ont également jouées un rôle. Les églises luthériennes alsaciennes, sont restées sous régime concordataire et gardées une organisation propre, alors que les luthériens de Belfort-Montbéliards étant restés français entre 1870 et 1919, sont depuis 1905 sous régime de séparation de l’église et de l’état et rattachées au protestantisme réformé de la France de l’intérieur.
    En 2007, estimant que les différences de doctrine entre calvinistes et luthériens, n’avaient plus qu’un intérêt historique, les églises protestantes de France (hors Alsace-Moselle) ont opérées leur fusion sous le nom “d’église protestante unie de France).
    Si donc l’e.p.u.f. accepte de bénir les unions homosexuelles, quand on sait que pour les protestants le mariage, contrairement à l’Eglise catholique n’est pas un sacrement, celà signifie que les églises protestantes majoritaires reconnaissent de facto le mariage homosexuel. (Ménageant la chèvre et le choux, elles reconnaissent seulement un droit d’objection de conscience aux pasteurs qui ne le veulent pas).
    Les seules églises protestantes qui ne le reconnaissent pas sont les évangéliques, apparus en France surtout depuis 1945, en expansion et qui se distinguent par un attachement à la Bible, ainsi que des particularités, le refus du baptème des enfants, le croyant évangélique doit faire acte de foi et de baptème à l’âge adulte et des formes de culte folkloriques, guérisons pendant le culte, parler en langue etc!

  15. Cela me fait penser à cet article au sujet de la visite de Benoît XVI en Allemagne :
    “s attendaient du pape un geste fort – notamment quelque chose autour de l’intercommunion – et ont finalement reçu une leçon désagréable, puisque le pape leur a dit qu’ils n’étaient pas assez fidèles à la pensée originale de Luther, en mettant de côté la question du péché, et en ayant oublié son inquiétude envers le salut. En d’autres termes, le pape leur a expliqué qu’ils ont trahi leur fondateur…. Dur à avaler. Même si deux amis pasteurs réformés que j’ai interrogés depuis m’ont confié que le pape n’avait pas tort sur le fond…”
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2011/09/allemagne-la-baffe-et-la-fess%C3%A9e-donn%C3%A9es-par-beno%C3%AEt-xvi.html
    En tant que protestant, j’ai vraiment envie de vomir quand je vois ces instances qui ne savent que faire pour être dans l’air du temps. Ceci dit, si, officiellement, l’EPUF représente 110 000 personnes, une grande partie d’entre d’elles (difficile à chiffrer) préfère ne pas aller au culte, soit parce que la religion ne les intéresse pas, soit parce qu’elles sont en désaccord avec la position de l’EPUF. Des églises protestantes se sont unies pour donner naissance à ce monstre de foire télégénique, mais les votes n’étaient pas unanimes dans ces églises.

  16. Tous les médias se sont emparés de cette nouvelle oubliant de dire de quelle Eglise protestante il s’agit. On a la preuve ainsi de la mauvaise foi des médias, de leur parti pris en faveur du mariage homosexuel.
    L’Eglise catholique a le célibat des prêtres, s’oppose au divorce, au mariage homosexuel, la PMA, la GPA, etc.,n’a pas de femmes pasteurs, etc. Ce n’est pas parce qu’une petite église protestante décide de quelque chose que l’Eglise catholique doit s’aligner!!!!

  17. Chaque bastion du Christianisme qui tombe porte préjudice au Catholicisme qui finira par être considéré comme un repaire de fondamentalistes à faire plier.
    Le législateur se permettra-il un jour de déclarer la position de notre Eglise hors la loi ?Nous irions alors vers une nouvelle forme de persécution.

  18. Je ne suis pas étonné de la part d’une secte comme eux .

  19. Merci BEAUCOUP de faire la distinction : oui, ce n’est pas l’église protestante qui a pris cette décision inique. Je suis issue de cette “église” que j’ai quitté il y a déjà plus de 10 ans, parce qu’elle me faisait penser à un centre social… On y acceptait que des personnes incroyantes fassent le catéchisme, mais on refusait que l’on prêche la présence vivante d’un Dieu agissant toujours aujourd’hui. Bref, cela m’attriste et me choque profondément de voir tout cela, mais cela m’étonne-t-il vraiment ? Je ne suis pas sûre. Je fais partie aujourd’hui de courants évangéliques, à vrai dire, je n’aime pas trop les étiquettes, mais je peux vous attester qu’au sein de ces églises évangéliques, vous pourriez trouver foule de chrétiens dévoués au Seigneur, refusant le compromis.
    Quant au dialogue œcuménique, je crois que la seule chose que nous demande notre Seigneur Jésus est de nous aimer les uns les autres, et non de nous juger les uns les autres.

  20. Pour répondre à la personne qui m’a précédé, je dirai, entant que protestant, oui, nous en sommes parfaitement conscients. Cela dit, et je remercie l’auteur de l’article de le mentionner, tous les protestants ne sont pas concernés. Je pense toutefois que vous allez un peu vite en besogne en disant, (je me permets d’interpréter vos propos), que le dialogue oecuménique se fera de manière privilégiée entre catholiques et orthodoxes. Je ne le pense pas. Pour cela il faudrait qu’il y ait une unanimité déjà au sein de l’institution catholique sur le sujet et pour l’instant, pardonnez-moi de vous le dire, elle fait défaut. Je développe le sujet sur mon blog. Si vous voulez bien vous donner la peine, c’est par ici http://jacquesfrantz.com/2015/05/17/une-eglise-protestante-accepte-de-benir-les-unions-homosexuelles/
    Merci en tous cas de votre travail.
    Jacques Frantz

  21. dialogue oecuménique encore une fadaise qui n’est certainement pas d’inspiration divine et dont on voit bien où elle nous mène. Et puis une simple question : comment voulez parler d’évangélisation sans parler de conversion ?

  22. En effet, le problème est surtout celui du relais médiatique qui, en présentant cela comme la décision “protestante”, banalise le scandale aux yeux du grand public, sachant d’ailleurs que la plupart des Français et, malheureusement sans doute la plupart des lecteurs du salon Beige, voient le protestantisme comme un pendant, un équivalent du catholicisme alors que le protestantisme est en fait multiple et diversité.
    Il faut bien sûr se rappeler que les églises protestantes historiques connaissent une chute vertigineuse de leurs fidèles et ne représentent plus beaucoup de monde face aux églises évangéliques.
    … Et si les églises évangéliques sont fermes sur le mariage, la famille et la Vie, chez les Luthériens et les Réformés de France, certains gardent leurs esprits. J’ai ainsi des amis luthériens qui sont très fermes pour la défense de la famille et du mariage.

  23. C’est ce genre de fantaisie protestante qui me pousse à relire Léon Bloy et ce qu’il écrivait à propos de nos “frères (de plus en plus) séparés”…

  24. Ce n’est pas du tout une église minoritaire malheureusement mais l’église protestante issue en 2012 du rapprochement des réformés (donc vraiment le protestantisme français historique, – édit de Nantes, St Barthélémy et tout ça)et des luthériens.

  25. L’EPUdf est minoritaire au sein du protestantisme français dont la majorité est désormais constituée par les églises protestantes évangéliques qui sont sur une ligne opposée au mariage homosexuel.
    De plus, au sein de l’EPUdF, il n’y aura pas d’obligation de procéder à ces bénédictions pour les pasteurs qui y sont opposés ; ils devront seulement orienter les demandeurs vers un pasteur favorable à cette bénédiction.
    Il s’agit du même type d’objection de conscience que celle déjà accordée à ceux des pasteurs de l’EPUdF, de tendance évangélique, qui ne veulent pas baptiser les enfants (non conscients) mais veulent simplement les présenter à Dieu, conformément au Nouveau Testament ; si la famille refuse cette présentation et tient au baptême de l’enfant, le pasteur objecteur doit alors orienter cette famille vers un collègue pasteur qui accepte de célébrer des baptêmes pour enfants.

  26. L’EPU rassemble calvinistes et luthériens, plus quelques communautés évangéliques : il s’agit donc bien de l'”Eglise” protestante dont le pasteur Laurent Schlumberger est le président. Ce qui est significatif, c’est qu’elle ne rassemble plus que 400.000 fidèles, les évangéliques formant désormais le gros de la troupe, éparpillée en multiples cénacles.

  27. Saint Paul, épitre aux Romains:
    ” Se vantant d’être sages, ils sont devenus fous … C’est pourquoi Dieu les a livrés à des passions infâmes: car leurs femmes ont changé l’usage naturel en celui qui est contre nature; et de même les hommes, abandonnant l’usage naturel de la femme, se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commettant homme avec homme des choses infâmes, et recevant en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement.”

  28. Sur bfm tv, à propos de cette affaire , le bandeau ” mariage gay, les cathos à la traine”? Pas les musulmans ou les juifs à la traîne, pensez donc !
    Et la journaliste de tenter de faire dire à un pasteur femme que si le ” mariage ” homosexuel ” a été voté par cette église protestante, c’est en raison de la présence de femmes pasteurs, suivez mon regard.

  29. Il serait bon que ces “protestants” lisent le chapitre 18 de la genèse. Chapitre intitulé dans l’édition Crampon : “Sainteté de mariage, interdits matrimoniaux et sexuels”.
    Ceci étant il faut reconnaitre que le “fondateur” des protestants n’était pas un ange de pureté.

  30. Sur le fond, l’EPUdF, multiduniste, enchaîne les compromissions, tandis que les églises évangéliques, confessantes, restent fidèles à la Bible.
    Il y a peu de jeunes dans la majorité des paroisses EPUdF alors qu’ils sont nombreux dans les églises évangéliques.
    Sur la forme, la liturgie et la musique dans les églises EPUdF sont celles des siècles passés alors que la musique dans les églises évangéliques est celle de la société qui l’environne.
    En simplifiant, on pourrait dire que les églises EPUdf sont modernistes sur le fond et passéistes dans la forme, alors que les églises protestantes évangéliques sont fidèles sur le fond et modernes dans la forme.
    Il y a cependant un courant évangélique important au sein de l’EPUdF, qui est même parfois majoritaire dans certaines paroisses EPUdF ; ce courant est sous-représenté dans les instances synodales EPUdF qui ont pondu cette bénédiction abracadabrantesque au regard du contenu du Nouveau Testament et de la Bible en général.

  31. Eh bien tant mieux pour le rapprochement catholiques orthodoxes, il est grand temps, et il y a trop longtemps que le dialogue catholiques protestants n’est autre qu’une protestantisation de l’église catholique ” qui est en France”…avec les résultats que l’on sait!
    Quant aux divisions dans les communautés ecclésiales protestantes, ce n’est qu’un début. Patience…regardons ce qui se passe dans l’église anglicane pour avoir un avant goût…

  32. Michel Onfray , qui n’aime pas trop les catholiques et leur préfère les protestants , expliquait en Août 2014 sur France culture que les catholiques croient que le Pouvoir vient de Dieu ( ils sont donc monarchistes) tandis que pour les protestants le Pouvoir vient des hommes , ce qui en fait à ses yeux des républicains.
    Sauf que cette attitude entraîne une certaine porosité aux idées du moment et explique la décision de cette église réformée .
    Pour nous catholiques il faut craindre le tropisme de certains d’entre nous pour ” le modernisme” et faire de la surenchère à défaut d’avoir pu ” innover” .

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services