Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

Une directive européenne contre les pompiers volontaires

V Les pompiers volontaires représentaient 200.000 des 250.000 pompiers que compte la France. Le colonel Richard Vignon, président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF), a qualifié de "dangereuse" une directive européenne sur le travail qui pourrait s'appliquer aux sapeurs-pompiers volontaires.

Une directive envisage d'assimiler l'activité des pompiers à du travail –avec encadrement du temps d'activité et versement d'un salaire– à quoi s'ajouteront cotisations et CSG.

"Si nous n'avons plus de volontariat, c'est 80% de nos forces qui s'effondrent, alors que nous réalisons 4,5 millions d'interventions et que nous sommes quasiment sur tous les points de France en moins de dix minutes grâce au maillage territorial et à cette force de frappe".

Cette directive "dit que lorsqu'on a terminé une période de travail, on ne peut pas reprendre une autre séquence de travail tant qu'on n'a pas bénéficié de onze heures de repos".

"Cela voudrait dire qu'un sapeur-pompier volontaire qui est un citoyen qui travaille, devrait attendre onze heures pour venir servir les sapeurs-pompiers. C'est la mort du volontariat. Il faut bien comprendre que les près de 500 millions d'Européens sont défendus par 2,5 millions sapeurs-pompiers européens, dont deux millions sont volontaires".

Partager cet article

10 commentaires

  1. D’une façon ou d’une autre, la question du nombre de pompiers en France est posée : pourquoi l’Allemagne a-t-elle 1 million de pompiers, et la France 4 fois moins ?

  2. Et ce genre de directive pourrait aussi se retourner contre les bénévoles d’autres organisations comme par exemples les secouristes de l’Ordre de Malte, les sauveteurs en mer de la SNSM, etc.
    Si les pouvoirs publics s’engagent sur ce chemin, cela va faire mal.
    Une raison supplémentaire de dire moins d’Europe!

  3. Si c’est comme pour les médecins c’est 11 h de repos après 24h d’activité. Mais où ca se corse c’est que des directives prévoient de distinguer les périodes de permanence actives et inactives.
    J’ai toujours dit qu’il faut raisonner simplement :
    ” les médecins c’est comme les pompiers, tout le monde est pret à payer pour en avoir des compétents le plus près de chez soi la nuit mais que surtout on en ait pas besoin !”.
    Mais nos fonctionnaires européens ont oiblié tout bon sens.

  4. L’Europe n’aura de cesse de détruire tout ce qui est non marchand. C’est son prisme : tout doit être monétisé et règlementé.

  5. Vraiment ont voit qu’ils trrvaillent fort à bruxelles. Cette europe est vraiment la cuite du communisme et elle pourrait s’appelr UERSS

  6. Ne vous inquiétez par pour çà.
    Eyant été pompier de Paris et ensuite volontaire ce n’est pas cela qui va changer grand chose.
    C’est l’organisation des SDIS et le recrutement qu’il faut revoir.
    Quand on voit que vous ne pouvez pas être SPV dans une autre ville que la votre ou un autre SDIS on se rend compte que le système est bien pourri, et je passe sur la conduite de certains officiers ou hommes du rang.
    En fait c’est quoi le volontariat, c’est l’exploitation des gens de bonne volonté avec un esprit de service parce qu’ils ont la passion de ce qu’ils font.
    Pompier c’est une vocation !
    Pour ma part quand j’y suis rentré, je ne savait même pas que c’était rémunéré …
    Et j’en suis ressorti dégouté de voir le système. Si le système explose on ne pourra faire que mieux et faire sauter les principautés(SDIS) ou la relation est reine !!!!
    Le système est complètement inégal selon l’endroit ou vous habitez:
    – Une grande ville, les pompiers pro assurent la garde avec quelques volontaires la journée et la nuit. (sur place + temps de trajet sur les lieux de l’accident)
    – Une petite commune doté d’un centre de secours ne fonctionne en général qu’avec des volontaires. (temps de trajet + habillement + temps de trajet sur les lieux de l’accident)
    En résumé, vous avez un accident grave (Arrêt cardio-respiratoire, hémorragie, etc …), et êtes dans à la campagne, et si personne ne connait les gestes qui peuvent vous sauver, hé bien vous êtes MORT !
    Pourtant la petite ville paye des impôts comme la grande au SDIS.
    Alors le maillage pffffffffffffffff!!!
    Quand à l’argent, puisque c’est le fond de l’affaire le système ne pourra pas fonctionner sans volontaire. Car c’est pas le même tarif horaire entre les pros et les volontaires. Est-ce que l’Europe(enfin nous tous) est prête à payer le même tarif pour les même services ???

  7. L’UE ne sert qu’à ça : interdire la liberté initiative, détruire toute marge de manoeuvre à l’échelon local (qu’il soit commercial, industriel ou administratif), et imposer le recours aux sociétés de services au moyen de législations arbitraires.
    Comme ça, plus de pompiers volontaires, mais le recours obligatoire à “Vinci Pompiers”, “Vivendi sécurité incendie” ou à “Bouygues firefighting”. Avec à la clef, bien sûr, call-centers exotiques et personnel soustraitant fait d’intérimaires et de précaires. Le tout surfacturé jusqu’à l’obscénité.
    Voilà à quoi sert l’UE.

  8. @ LEON,
    Même s’il y a un fond de vérité de votre propos, il est exagéré. Pour preuve, vous pouvez faire valoir votre cursus de SPV dans n’importe quel SDIS aujourd’hui.
    De même, il existe (enfin !) une passerelle entre les SP militaires et les pros (donc les volontaires).
    Que les SDIS soient des machines bureautique infâmes, je vous l’accorde : ce ne sont que de pâles images des autres administrations qui nous assassinent à longueur de journée : on voit mal par quel miracle elles échapperaient soudainement à la lèpre ambiante.
    Quant au maillage, il existe : certes, il existe un déséquilibre très net entre la couverture via un centre de pro équipés en gardes postées et un centre de volontaires qui rejoignent le centre lors d’une intervention et le maillage « tout à 10 minutes » est une légende urbaine : ici, c’est 20 mn dans le meilleur des cas à certains endroits… et encore… ce qui ne laissent effectivement aucune chance à une personne en ACR… ou à une maison en feu (qui va donc crâmer).
    Mais à qui la faute ? Le premier commentaire est pertinent : il y a 5 fois plus de volontaires en Allemagne ? Les gens sont volontaires et « décalent » depuis leur lieu de travail avec la bénédiction du patron… Pourquoi est-ce (quasi) impossible en France ?
    Enfin, je tiens à ajouter au commentaire pertinent du colonel Vignon que l’Europe est déjà responsable d’une partie du b… dans les SDIS en INTERDISANT aux SPP de travailler 24h d’affilée sous le même prétexte qu’évoqué dans son message sur le temps de travail maximum autorisé : comme si un SPP travaillait 24 h d’affilées en intervention !
    Du coup, des gardes de 12h… de nombreuses embauches… du syndicalisme à gogo chez les SPP dont les revendications frôlent parfois le niveau de la SNCF ou des « dockers » marseillais… Déjà que les SDIS fonctionnaient de façon approximative, ça les a achevés…Merci l’Europe…
    Je voudrai conclure par ce cri d’alarme : la vraie raison derrière tout cela est bien la mise au pas et la destruction des forces SPV en France et dans le reste de l’Europe… Les SPV en France sont plus de 200 000… Bien organisés, hiérarchisés de façon militaire, obéissants, disciplinés, entraînés… ce sera le recours ultime quand l’armée sera débordée et qu’il faudra faire appel à quelqu’un…
    Ce n’est donc pas innocent de s’en prendre à eux.
    Que Sainte Barbe veille sur tous les SP de France et de Navarre…

  9. @ Malleus
    “Même s’il y a un fond de vérité de votre propos, il est exagéré. Pour preuve, vous pouvez faire valoir votre cursus de SPV dans n’importe quel SDIS aujourd’hui.”
    Peut être me suis-je mal fais comprendre: le fond de mon propos est que vous ne pouvez pas allez dans un autre SDIS si vous n’habitez pas le departement, voir un autre CS du SDIS de votre département(Hé après çà pleure pour avoir des SPV (MDR)).
    Je n’exagère pas je l’ai vécu, et ce n’est pas parce que je suis une “buse”, car là ou j’étais je prenais tout de même plus de 200 gardes de nuit par ans plus les journées(car travaillant à mon compte à la maison et à coté de mon CS) dans mon CS …

  10. @ LEON,
    C’est sans doute spécifique à votre département : ici, dans l’Isère, vous pouvez être en appartenance multiple à différentes casernes du département et même appartenir à celles d’autres départements : j’ai des cas en double appartenance pour la Savoie et l’Isère… ainsi que le Var aussi !
    Bref, tout n’est pas si noir et pourtant le SDIS de l’Isère est critiquable sur bien des points que vous soulignez…

Publier une réponse