Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Benoît XVI

Mondialisation, subsidiarité et Autorité mondiale

Extrait du § 57 de l'encyclique, à ne pas dissocier du § 67 :

C "Le principe de subsidiarité, expression de l’inaliénable liberté humaine, est, à cet égard, une manifestation particulière de la charité et un guide éclairant pour la collaboration fraternelle entre croyants et non croyants. La subsidiarité est avant tout une aide à la personne, à travers l’autonomie des corps intermédiaires. Cette aide est proposée lorsque la personne et les acteurs sociaux ne réussissent pas à faire par eux-mêmes ce qui leur incombe et elle implique toujours que l’on ait une visée émancipatrice qui favorise la liberté et la participation en tant que responsabilisation. La subsidiarité respecte la dignité de la personne en qui elle voit un sujet toujours capable de donner quelque chose aux autres. En reconnaissant que la réciprocité fonde la constitution intime de l’être humain, la subsidiarité est l’antidote le plus efficace contre toute forme d’assistance paternaliste. Elle peut rendre compte aussi bien des multiples articulations entre les divers plans et donc de la pluralité des acteurs, que de leur coordination. Il s’agit donc d’un principe particulièrement apte à gouverner la mondialisation et à l’orienter vers un véritable développement humain. Pour ne pas engendrer un dangereux pouvoir universel de type monocratique, la «gouvernance» de la mondialisation doit être de nature subsidiaire, articulée à de multiples niveaux et sur divers plans qui collaborent entre eux. La mondialisation réclame certainement une autorité, puisqu’est en jeu le problème du bien commun qu’il faut poursuivre ensemble; cependant cette autorité devra être exercée de manière subsidiaire et polyarchique pour, d’une part, ne pas porter atteinte à la liberté et, d’autre part, pour être concrètement efficace."

Partager cet article

2 commentaires

  1. Depuis Aristote et même Platon on a beaucoup discouru sur la cité idéale.
    On connaît le sort de ces réflexions sublimes: elle buttent toutes sur l’homme et ses passions.
    La subsidiarité est une idée du même type: elle suppose pour être appliquée et respectée que les parties prenantes JOUENT le jeu, et soient capables de s’interdire ce que leur puissance peut leur octroyer de pouvoir.
    Autant dire de se refréner devant l’inaction ou l’incompétence ou la faiblesse des parties supposées détentrices de la légitimité dans le domaine concerné.
    Si on ne connaissait pas l’histoire on pourrait donner dans l’enfantillage qui consiste à croire tous les hommes bons (Un peu comme Rousseau).
    Mais ce n’est pas le cas (Voir l’union européenne et même la dérive ultra fédéraliste des USA).
    Alors l’autorité mondiale deviendra le gouvernement mondial. Le reste est littérature.

  2. vous omettez ce passage troublant… [Non : il faut lire :
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2009/07/une-autorit%C3%A9-politique-mondiale-nest-pas-un-superetat-mondial.html
    MJ]
    “Pour le gouvernement de l’économie mondiale, pour assainir les économies frappées par la crise, pour prévenir son aggravation et de plus grands déséquilibres, pour procéder à un souhaitable désarmement intégral, pour arriver à la sécurité alimentaire et à la paix, pour assurer la protection de l’environnement et pour réguler les flux migratoires, il est urgent que soit mise en place une véritable Autorité politique mondiale telle qu’elle a déjà été esquissée par mon prédécesseur, le bienheureux Jean XXIII.
    Une telle Autorité devra être réglée par le droit, se conformer de manière cohérente aux principes de subsidiarité et de solidarité, être ordonnée à la réalisation du bien commun, s’engager pour la promotion d’un authentique développement humain intégral qui s’inspire des valeurs de l’amour et de la vérité. Cette autorité devra en outre être reconnue par tous, jouir d’un pouvoir effectif pour assurer à chacun la sécurité, le respect de la justice et des droits. Elle devra évidemment posséder la faculté de faire respecter ses décisions par les différentes parties, ainsi que les mesures coordonnées adoptées par les divers forums internationaux.”

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]