Une centaine de manifestants pro-vie devant l'hôpital Tenon

Anne Kerjean a réalisé un reportage de la manifestation pro-vie de SOS Tout-Petits, samedi à Paris, devant l'hôpital Tenon :

T"Près de cent personnes (lors de mon comptage ils étaient 96) ont prié pour que cessent les avortements pratiqués par cet hôpital. Deux prêtres étaient présents pour conduire le Rosaire. Xavier Dor, président de l'Association et un Avocat, ami de SOS Tout-Petits, ont tour à tour pris la parole entre deux Mystères. La communauté polonaise, dont les membres sont identifiables par leurs capes rouges, s'était associée à la prière pour les Tout-Petits, ainsi que de nombreuses personnes faisant parties de l'Institut Civitas dont le secrétaire général était lui aussi présent. Les pro-avortements ont manifesté devant l'entrée du bâtiment, sans débordement vers la rue de Chine ou avaient lieu les prières.

VSeules quelques personnes, vers la fin de la manifestation, se sont placées sur le trottoir d'en-face pour perturber le Rosaire par des cris et des hurlements. Ces railleries spontanées furent vite interrompues par des policiers. Ce petit groupe était composé de gens du quartier, qui sont aussi des contre-manifestants que j'avais identifié et reconnu quelques minutes plus tôt, longeant la manifestation pro-Vie. Cette situation était propice aux embuscades.

[…] Mais grâce aux nombreux jeunes qui se sont montrés disponibles pour la discussion avec les gens du quartier tout s'est relativement bien passé. Dans une telle situation il aurait été facile de provoquer les manifestants et ensuite de les accuser."

3 réflexions au sujet de « Une centaine de manifestants pro-vie devant l'hôpital Tenon »

  1. trahoir

    Certes les photos sont belles mais dans le climat actuel il semble peu judicieux de poster des photos à visage découvert. Il vaut mieux faire des photos de masse (et de dos).
    Il aurait été à l’inverse préferable de photographier les visages “des gens d’en face”, d’ailleurs n’est ce pas ce qui avait amené un petit blondinet hystérique à menacer de mort Mme Kerjean comme cela a été relayé içi et sur son blog (d’ailleurs la plainte a t elle abouti ?) ? En l’espèce il est préferable de faire confiance à l’attitude des gauchos, si ça les énerve il y a certainement de bonnes raisons…
    De même, pour reprendre un autre sujet ancien repris à l’époque aussi sur ce blog sur le fichage de toutes les associations, une posteuse avait écrit que “peu lui import(ait)” d’être fiché en tant que chef de chorale.
    Si la gauche revient, ou si le pouvoir décide de ne plus laisser à nouveau les anti-IVG manifester, on verra et les fiches et les photos ressortir.
    A bon entendeur.
    Car il fait peu de doute que l’action de la police cette fois n’a pour raison QUE les élections de dans 3 semaines, et peut être aussi l’opposition ouverte de civitas à Hollande (?).
    Une fois de plus il faut être bien naif pour croire que les policèrEs et autres commisssairEs choisies par leurs pairs sur des présuppposés militants datant des années 80 partagent vos avis. Elles seraient plutôt hystériquement contre.
    A titre d’exemple, dans une des dernières “commandes” des institutions au monde du cinéma pour expliquer de manière pédagogique et imagée le rôle de la police dans la lutte contre le terrorisme (http://www.programme-tv.net/programme/divertissement/r3727-nom-de-code-dp/597996-nom-de-code-dp/), la commissaire “espionne” a des relations sexuelles toutes les 10 minutes avec des hommes rencontrés dans des bars ou encore avec le terroriste qu’elle a infiltré bien que marié avec un médecin de province.
    Voilà le message que l’Etat veut faire passer à ses jeunes recrues et au grand public : “on est “moderne”, on est pas bégeule, on est pas des “sales cathos”, n’ayez pas peur, au conttraire, on veut des gens comme vous”. Et en terme d’infiltration et de manipulation des milieux de droite, ils vous collent le même genre de profil, dont pas franchement anti IVG…

Laisser un commentaire