Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Une candidature chrétienne indépendante à la présidentielle ?

Lu sur Nouvelles de France :

S "Rappelant les « trois objectifs politiques » de la Liste chrétienne (« témoigner », « peser sur les formations politiques » et « passer d’une culture d’opposition à une culture de proposition »), Axel de Boer esquisse l’idée d’une « candidature chrétienne indépendante » à l’élection présidentielle : « alors que nous n’avons rien annoncé, on nous a déjà apporté des soutiens et même des signatures ! » Solidarité France espère également bénéficier d’un financement public à partir des élections législatives de 2012 (1,68 euro par voix obtenues et par an à condition de réaliser au moins 1% dans 50 circonscriptions) : « Nous recherchons des hommes et des femmes désireux de répondre à l’appel de l’espérance », écrit Axel de Boer. Pour cela, « il faut avoir le courage de se déclarer chrétien devant les hommes »."

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

9 commentaires

  1. Pourquoi pas ?
    Mais je crois savoir que l’Alliance Royale (?) propose un programme similaire d’un point de vue chrétien : or, l’unité est une chose primordiale pour les chrétiens…
    N’y aurait-il pas une possibilité d’union des forces afin de ne pas se disperser ?

  2. Une liste communautariste ne va-t-elle pas à l’encontre de la portée universelle du message catholique ? Eternel débat où les arguments dans les deux sens sont recevables, mais dans lequel je ne suis pas favorable à la constitution de ce genre de liste.

  3. “Se déclarer Chrétien devant les hommes”…je pense qu’il est beaucoup plus difficile de faire de la politique au FN ou à l’UMP en se déclarant chrétien que de participer au nième groupuscule foireux. Cela fait des années que des gens remarquables se laissent entrainer dans des aventures de ce genre…si la politique les demangent qu’ils s’engagent dans les grands partis. Si non soit ils n’ont rien compris, soit ils font ca pour leur gloriole personnel.
    ce genre de parti ne divise pas seulement il épuise de energies dans un combat stérile.
    Il y aurait aussi beaucoup à dire sur un parti “chrétien”…

  4. Alliance royale a déclaré sa candidature le samedi 17 septembre 2011 devant les caméras de France 2, mais le Salon Beige, quoique averti par moi, n’a pas trouvé bon de relayer l’information. Effectivement Alliance royale s’appuie sur la doctrine soclae de l’Eglise et a fait consacrer son parti au Sacré Coeur.
    Pourquoi donc le Salon Beige ne relaie-t-il pas la candidature de Patrick de Villenoisy ?
    Pourquoi cette censure alors qu’Alliance royale a des élus et un programme en béton, contrairement à Axel de Boer ?
    [Avant de parler de censure, rappelez-vous que le SB doit être le seul média à avoir parlé de la candidature d’AR.
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2011/08/vers-une-candidature-royaliste-en-2012-.html
    Il ne me semble pas avoir reçu d’autre information en provenance de ce parti. MJ]

  5. plus Boutin

  6. @ François
    François a tout dit : faire porter la morale naturelle et les PNN par un seul parti ”chimiquement pur”, puisque s’auto proclamant ”chrétien”, cela conduit à ridiculiser le message de la DSE.
    3 remarques :
    – 1/ Si on veut avoir du courage comme catholique, il vaut mieux l’être pleinement au sein des ”grands partis”, UMP, MODEM, ou FN. Si seulement un dixième des catholiques messalisants prenaient une carte d’adhérent d’un parti, tout changerait et même ”sacrément”……
    – 2/ Un parti purement confessionnel n’aurait de sens, à la limite, que dans un système de proportionnelle intégral, qui permet d’avoir qq élus, qui peuvent être charnière et donc peser lourd dans certains votes cruciaux.
    – 3/ SOLIDARITE France n’est pas un parti ou un mouvement politique, ne mène aucun combat, n’a aucune activité politique entre les élections et surgit à la veille de chaque scrutin pour exister en abusant du mot chrétien et d’une ambiguïté catholique. Ce comité électoral va simplement servir à ôter aux prochaines législatives l’accès au second tour de qq dizaines de candidats FN voire MPF ou BOUTIN : pour le plus grand bonheur de l’UMP et du PS, comme lors des dernières régionales en Ile de France.
    Mais il est vrai que derrière Solidarité France, il y a avait d’ex MNR et FN qui utilisaient avec l’argent de qq industriels cathos peu au fait de ces questions l’étiquette chrétienne pour régler des comptes peu catholiques : le ciblage exclusif du FN par la tête de liste en fut la preuve évidente.
    Liste de division donc, qui invoque la doctrine catholique sans même se revendiquer catholique mais ”chrétienne”, mot qui aujourd’hui, dans le trouble intellectuel de 2011, ne veut pas dire grand-chose. Se dire catholique signifie qu’on adhère aux positions morales de J-P II et Benoît XVI et qu’on les revendique publiquement et dans ses documents électoaux, et non un humanisme évangélique européiste bonnasse, anti national et et démocrate chrétien poussif et doucement poisseux, qui est le vrai programme de SOLIDARITE France : un internationalisme mondialisant à la Coudenhove-Kalergy en vogue au sein des organisations patronales chrétiennes européennes.
    Cultiver ce flou sur le rattachement intellectuel précis est un soi déjà un mensonge rédhibitoire. Est est, non, non.
    Entre Mme PARISOT et Solidarité France, la distance est ténue.

  7. @ PG,
    La nature a horreur du vide : si les partis politiques s’occupaient des catholiques, ils n’auraient pas envie d’aller voter ailleurs…
    Prenez-vous en au FN plutôt qu’à ceux qui récoltent les voix des catholiques : il n’y a que les mauvais ouvriers qui s’en prennent à leurs outils pour justifier de leur mauvais travail…

  8. à PK
    Vous ne commentez pas le même post. Je parlais de celui qui citait SOLIDARITE et Axel DE BOER : “il faut avoir le courage de se déclarer chrétien devant les hommes”.
    Il ne s’agit pas de partis, mais d’engagement des catholiques auquel appelle cette phrase, si je l’ai bien comprise, même si je en partage pas la conclusion, qui la contredit totalement : être courageux avec ses clones est plus aisé qu’avec ”les autres”…… .
    Les partis de droite existent, mais les catholiques n’y sont pas : @ François comme moi, nous pensons que ce ne sont pas dans des ghettos qu’ils pèseront le plus. Il vaut mieux défendre les PNN au sein de l’UMP, ou du FN, que se dire chrétien au sein d’un comité électoral cyclique qui va nuire et à C. BOUTIN et au FN, lesquels avec le MPF ont défendu les PNN : on peut penser qu’ils doivent faire mieux et plus, mais on ne peut nier que leurs programmes tendent vers ce but.
    Mais il est vrai qu’entre soi, tout est plus facile : on ne convertit facilement que les convaincus, si les autres sont méprisables.
    Je préfère convaincre qq millions de non catholiques qu’il faut -et que c’est possible- limiter le nombre d’avortements en France par des mesures qui en limitent la possibilité, que de ”convaincre” de la nocivité de l’avortement le parrain tradi de ma fille que je croise trois fois par semaine dont deux fois à l’église : sur le plan de la charité politique, il est clair que la charité n’est pas dans l’entre-soi ”chrétien auto satisfait”.

  9. J’ai lu cet article où vous parlez d’une EVENTUELLE candidature d’Alliance royale, mais vous n’avez pas parlé de la candidature EFFECTIVE d’Alliance royale qui s’est passée le samedi 17 septembre. Vous n’avez pas reproduit les discours d’Alliance royale du 17 septembre qu’on vous a envoyés.
    […]
    [Je n’ai pas reçu vos mails. Mais je ne vois pas en quoi je devrais reproduire les discours d’AR ! Ce blog ne soutient aucun parti, quel qu’il soit. Que cela vous plaise ou non. MJ]

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!