Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

UNAF : le loup est entré dans la bergerie

C'est une conséquence de la loi Taubira que peu de médias, en dehors du Salon beige, avaient annoncée. En vertu de l'article 4 ter, les associations d'homosexuels ayant des enfants peuvent désormais prétendre être représentées au sein de l'Union nationale des associations familiales (UNAF).

L'Association des familles homoparentales (ADFH), qui avait vu son dossier rejeté à quatre reprises, a ainsi pu adhérer à l'UDAF75 (l'antenne parisienne de l'UNAF) au mois d'avril. A la suite d'un recours, elle a obtenu il y a deux jours le droit de voter au sein de cette instance.

L'an dernier, une autre association homosexualiste, l'APGL, avait expliqué l'enjeu :

"Dotée d’un budget conséquent, alimenté principalement par les cotisations «famille», l’UNAF a des fonctions «larges» dont celles de représentation dans quasiment toutes les instances ou organismes concernés par la famille ou par les politiques destinées aux familles et aux enfants (CNAF, la sécurité sociale, Conseil Supérieur de l’Adoption…).

Les UDAFs remplissent les mêmes fonctions au niveau des départements, et leurs représentants siègent notamment au conseil des familles qui auprès du Conseil Général, donne son avis sur les dossiers d’adoption des pupilles de l’état. C’est donc une décision importante pour l’APGL et pour ses adhérents. Elle devrait nous permettre de porter nos voix et nos revendications là où jusqu’à présent nous étions persona non grata."

Que faire ? On ne peut que conseiller d'adhérer ou de faire un don aux Associations familiales catholiques (AFC), véritables défenseurs de la famille, pour qu'elles pèsent le plus possible au sein de l'UNAF, et donc face aux pouvoir publics.

Partager cet article

9 commentaires

  1. Ils sont extrêmement minoritaires mais ils ont du culot, ils sont combatifs et soutenus en haut lieu : en “démocratie” c’est beaucoup plus important que le nombre ….

  2. J’ai été longtemps adhérent des AFC.
    Lorsqu’ils m’ont écrit pour se vanter d’avoir permis à Mme Boutin de faire voter la loi sur le droit au logement (pour tous…) je les ai quittées…
    C’est sans doute bien de défendre la famille c’est mieux de défendre la France et les français

  3. Cette tactique du loup dans la bergerie dépasse le cas de la loi Taubira.
    Un jour viendra où il faudra se demander s’il ne faut pas faire sortir les moutons pour aller reconstruire une nouvelle bergerie…

  4. “Dotée d’un budget conséquent, alimenté principalement par les cotisations «famille»”
    Cotisations «famille» qui proviennent d’où? D’une ponction autoritaire sur les salaires?
    De subventions?
    De générosités privées?

  5. Je comprends Jean-Marie et son attitude à l’égard des AFC.
    Bien trop de catholiques sont hantés par le fait d’être reconnus par le “politiquement correct”, bien plus que par l’espérance que “ce monde” reconnaisse le Christ.

  6. Déjà, il ne fallait pas les appeler “famille”
    Rappelons-leur tous les jours qu’ils ne sont que tolérés, que l’abrogation viendra

  7. Il y a le vote individuel et il y a le vote familial : ne pas adhérer à une association familiale c’est renoncer au vote familial…
    Quant à dire que les AFC sont ceci ou cela, trop ceci ou pas assez cela, conseillons à ceux qui le disent d’y aller et, nous en sommes sûrs, ils feront des merveilles et changeront tout, n’est-ce pas ?
    Il n’y a pas de “familles homoparentales” car tout enfant est né d’un père et d’une mère et donc il y a un père ou une mère quelque part qui est nié, évincé, interdit.
    Se rappeler que ces associations sont groupusculaires et ne risquent pas d’entrer dans les UDAF car personne ne veut de ces fanatiques qui se préoccupent de tout sauf de la famille et de l’enfant.
    [Peut-être n’avez-vous pas bien lu mon post : l’une de ces associations vient justement d’entrer dans l’UDAF parisienne !
    L.T.]

  8. “[Peut-être n’avez-vous pas bien lu mon post : l’une de ces associations vient justement d’entrer dans l’UDAF parisienne !
    L.T.]”
    —-
    Je ne donnais pas le même sens au verbe “entrer” dans les UDAF : donner une adhésion, même si cela dénature le sens du mot “familial”, ne signifie pas être dans le Conseil et être élu.

  9. D’après ce que je crois savoir c’est l’UNAF qui a imposé à l’UDAF de Paris d’agréer l’ADFH comme membre actif. Cette UDAF ne l’avait agréée que comme membre associé car elle refusait de fournir la liste intégrale de ses adhérents.

Publier une réponse