Bannière Salon Beige

Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Education

Un président d’université qui parle sans langue de bois

Pour Jean-Robert Pitte, président de la Sorbonne, l’enseignement supérieur est à réformer de fond en comble, et de toute urgence.

"Le CPE […] a seulement permis l’émergence de jeunes tribuns qui renforceront les cabinets politiques de la gauche sociale-démocrate. Si on ne réforme pas en profondeur, il y aura d’autres crises. […] Les politiques sont terrorisés par les étudiants.

Il faut savoir que ce sont surtout les jeunes inscrits dans les 2 premières années d’université qui sont descendus dans la rue – comme cela se produit depuis plus de 40 ans – parce qu’ils sont mal orientés, dans des filières généralistes sans débouchés. […]

Le premier cycle universitaire est une voiture-balai destinée à masquer le chômage des jeunes. Par ailleurs, l’université française peut être comparée aux plus pauvres des universités africaines sur le plan des moyens financiers. Avec 3 500 € annuels par étudiant, à la Sorbonne on ne risque pas de faire des miracles ! Un enfant de maternelle ou un lycéen coûte plus cher qu’un étudiant. C’est un cas unique dans les pays développés. On marche sur la tête !

[…] Il faut augmenter les droits d’inscription ! […] il faut orienter les étudiants. Ils ne doivent pas s’inscrire dans les filières de leur choix, notamment psychologie, sociologie, staps (sports) et lettres qui sont bouchées pour la plupart."

Michel Janva

Partager cet article

4 commentaires

  1. On peut parier qu’avant ce soir il y aura plusieurs demandes de démission de ce président réaliste.

  2. 1. Est-il vraiment nécessaire de mettre en cause Louis XIV et Napoléon ? et, de surcroît, de dresser un piédestal à Napoléon ??
    2. L’orientation obligatoire préconisée par M. Pratt a un petit goût de totalitarisme.
    3. Est-il vraiment nécessaire de mettre en cause les grandes Ecoles pour résoudre les problèmes des Universités ?

  3. PS – A la première ligne, j’ai écrit Napoléon pour Colbert. On aura rectifié.

  4. Je ne sais pas où il a vu que les grandes écoles ne produisent aucune recherche. J’ai l’impression que les ENS, l’X, les Mines et les Ponts, pour n’en citer que quelques unes, ont d’assez performants laboratoires de recherche. Plus performants en tout cas que ceux des désastreuses facs françaises. S’il faut rapprocher les grandes écoles de l’Université, je crois que c’est au système universitaire de faire la totalité du chemin, en commençant par reprendre aux grandes écoles ce qui fait leur succès, la sélection et l’élitisme. il est vrai qu’on ne dépense pas assez par étudiant, mais de grâce n’augmentons pas encore le budget de la Garderie Nationale et des Universités gauchistes : baissons drastiquement le nombre d’étudiants.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services