Bannière Salon Beige

Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Education

Un enseignant refuse de lire la lettre de Guy Môquet

Il explique pourquoi il ne lira pas la lettre de ce jeune homme qui n’a pas été arrêté pour faits de résistance :

"Je ne la lirai pas tout simplement parce que notre école a délibérément détruit l’autorité qui pourrait permettre une lecture et une écoute attentives. […] Non, Monsieur le Président, je ne lirai pas la lettre de Guy Môquet tant que n’auront pas été engagées les réformes structurelles du ministère de l’Éducation nationale qui mettront fin à la démence toute puissante des instances coupables des mesures les plus destructrices de tout espoir de justice sociale, tant que n’auront pas été engagées les réformes pour que l’école cesse de conforter les enfants dans leur nature d’enfants, pour que l’école accepte enfin de remplir sa seule mission : instruire."

MJ

Partager cet article

12 commentaires

  1. oui, bien sur pourquoi ne pas célébrer plutot H. d’Estienne d’Orves fusillé pour fait de resistance ?. Aristocrate français, officier de la royale, polytechnicien et non communiste : ça fait beaucoup trop …semble t-il

  2. quel courage ! on est loin du relativisme !

  3. Sans revenir sur qui était G Môquet et qui n’est pas le fond du problème ici, l’enseignant a raison car il rappelle la seule chose importante : INSTRUIRE.
    La lettre qui doit être lue participe à éducation (orientée) de la jeunesse. Instruire impliquerait d’en lire plusieurs et d’orientations variées.
    L’instruction à pour but de former des esprits critiques. L’éducation consiste à donner certaines règles.
    Faut-il encore rappeler l’importance du glissement sémantique ?
    Il n’y a plus d’Instruction Publique en France, mais une Éducation Nationale.
    Il y a une très grande différence entre les deux.

  4. toutes mes félicitations et tous mes encouragements…il en aura besoin, car dans notre système scolaire comme dans notre société, “le premier qui dit la vérité…” devient illico la cible des médiocres et des incultes, sans parler de ceux qui savent la vérité mais sont trop lâches pour l’énoncer…

  5. Bien d’accord avec Roland, ce qui est monstrueux, c’est le caractère totalitaire de la mesure.
    Un professeur peut lire ou plutôt faire lire cette lettre dans le cadre d’une instruction morale, ou civique. Il n’est pas normal que son autonomie soit violée par un ordre qui dépasse les compétences du sieur Sarkozy. Le sieur Sarkozy n’a de magistère moral qui lui permettrait d’imposer cette lecture.
    Cela ressemble à une manipulation : on impose quelque chose qui semble incontestable, pour tester la résistance et provoquer un précédent, ce qui permet ensuite d’aller plus loin pour des choses plus graves.
    Sarkozy nous mène-t-il à une société totalitaire ? Dans ce cadre, le recrutement de gens de gauche et du centre entrerait dans son dessein de supprimer toute oppositon et toute critique afin d’imposer une idéologie totalitaire.
    Je ne suis pas rassuré par le caractère hyper-nerveux, visiblement satisfait de lui-même et “fasciste” de notre nouveau président. Pour l’instant wait and see, mais comme l’écrit à peu près Mme Smits “on ne peut penser” que l’on va proclamer le droit de tuer les embryons et les foetus et s’arrêter là : tout l’édifice des droits de l’homme s’écroule à la suite de cette violation frontale et gravissime du droit à la vie d’êtres humains parce qu’ils sont faibles, sans parole et sans défense.

  6. “Sarkozy nous mène-t-il à une société totalitaire ? Dans ce cadre, le recrutement de gens de gauche et du centre entrerait dans son dessein de supprimer toute oppositon et toute critique afin d’imposer une idéologie totalitaire”.
    M. Merlin, vous soulevez un point intéressant. Je suis aussi inquiète devant “l’ouverture” (à gauche) de M. Sarkozy, ce qui m’a valu de me faire appeler du nom de “sectaire” pas plus tard qu’aujourd’hui … autant en prendre l’habitude dès maintenant.

  7. Comment ne pas approuver pleinement l’attitude très courageuse de cet enseignant?
    La déliquescence de notre système éducatif, à l’image de notre société, est patente.
    Les enseignants, du primaire à l’Université, en font le constat tous les jours. Des générations entières sont sacrifiées.
    Cette situation est inacceptable pour notre pays mais ne semble guère troubler nos “élites”.

  8. Et pour achever le tableau : un jeune homo sur le blog de CVanneste qui déclare être mandaté par le Rectorat pour aller faire de l’education affective et sexuelle dans les écoles et reconnait qu’il y va surtout pour faire de la propagande homo.

  9. … de toutes façons, et non d’une pipe, la constitution ne donne pas la compétence au chef de l’Etat de décider ce qu’on lira ou non dans les écoles. Au risque que de lasser, répétons encore une fois que “la politique de la nation” est de la seule compétence du premier ministre.

  10. Bien entendu ce brave enseignant a conscience qu’il vient de se “suicider”; il ne fait pas bon resister à notre nouveau monarque, d’autres l’ont experimenté avant lui.

  11. Arrêtons de prendre en otage pour la deuxième fois ce pauvre Môquet. Etait-ce de sa faute s’il a été éduqué dans un milieu communiste ? Je pense qu’en tant que chrétiens nous devons respecter la mémoire des morts, qu’ils pensaient comme nous ou non. Sarko a fait une boulette, encore une, mais essayer de dire qu’il y avait mieux à lire, j’avoue que cela me choque. Toutes les lettres de résistants ou de condamnés sont poignantes. N’oublions pas qu’il n’avait que 16 ans ! C’était sûrement pas cette lettre qu’il fallait prendre, mais il faut voir là un symbole. Je suis d’accord avec vous que ce n’est peut être pas le mieux.Mais cet emballement autour de cette affaire est assez déplorable. Je pense que cette lettre a été prise eu égard au jeune âge du fusillé. Cette période de notre Histoire ne doit pas être le déballage de réglements de compte jamais soldés. Nous devons, nous chrétiens, être charitables envers tous ceux qui ont été victimes de la barbarie nazie et de l’imbécilité et lâcheté communiste du momment. Nous avons une autre mission aujourd’hui ô combien difficile, libérer notre patrie de l’invasion imposée. Ca ne vous rapelle rien ? Et que faisons-nous, nous contemporains de cette période si repentante et moralisatrice ?

  12. @ Graff
    Nous songeons aux propos du Maréchal : ”Seule la terre ne ment pas ”
    N’est-ce pas écologiste et altermondialiste ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services