Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Un Américain juif veut saisir la main tendue par Mel

Michael Medved, commentateur conservateur américain et Juif orthodoxe, avait vigoureusement défendu la Passion du Christ contre les accusations d’antisémitisme. Dans une tribune publiée hier par quotidien USA Today (papier), il livre ses sentiments après l’épisode douloureux de la semaine dernière et la main tendue par le cinéaste, et répond à ceux qui veulent refaire le procès de la Passion :

Medved […] Ceux d’entre nous qui ont défendu et loué Gibson pour […] ses efforts visant à utiliser le vecteur du cinéma pour diffuser des messages religieux se sentent inévitablement trahis et, oui, un peu humiliés. […]

L’épisode "Mad Mel" peut maintenant changer la façon dont nous percevons le caractère de Gibson, mais il ne change change rien des images et des messages portés à l’écran par la Passion du Christ. Cela reste le même film, plan pour plan […]. Les millions de personnes qui se sont senties inspirées et tirées vers le haut par ce morceau de cinéma remarquable n’ont pas à avoir honte […].

Passion La disgrace personnelle de Gibson ne "prouve" en rien, rétroactivement, que son film contiendrait des messages antisémites dangereux […]. A l’époque, j’avais contré ceux qui annonçaient que la Passion entraînerait des flambées d’antisémitisme : au lieu de cela, le film a rapporté un demi-milliard de dollars de recettes sans avoir nulle part causé d’incident antisémite sérieux. […]

Les tentatives organisées pour punir ou ostraciser Gibson se révèleront contre-productives pour la communauté juive, en détournant l’attention de nos ennemis réels, et létaux […].

Ce que je sais personnellement de Gibson suggère qu’à ce moment torturé de sa vie, il désire sincèrement pouvoir approfondir sa compréhension, de toute évidence désolante, de l’identité et de l’histoire juives. Quoi qu’il en soit, le processus de réconciliation qu’il propose – même difficile ou incomplet – ne peut qu’être bon pour Gibson, et bon pour les Juifs.

Henri Védas

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services