Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Idéologie du genre / Homosexualité : revendication du lobby gay

Un scientifique censuré par Twitter pour avoir livré ses recherches sur le transsexualisme

Un scientifique censuré par Twitter pour avoir livré ses recherches sur le transsexualisme

Ray Milton Blanchard est un sexologue Américano-canadien, connu pour ses études dans les domaines de la pédophilie, des troubles de l’identité de genre et de l’orientation sexuelle. Il a également publié ses études concernant la pédophilie et de nombreuses paraphilies, comme le travestissement et l’asphyxie auto-érotique. Expert mondial dans ce domaine, Twitter a suspendu son compte pour un fil de discussion présentant ses conclusions, avant de le rétablir.

Ray Blanchard a écrit un fil Twitter en réponse à une question : «Quelle est votre position actuelle sur les personnes transgenres?» Réponse en 6 points :

(1) Le transsexualisme et les formes moins graves de dysphorie de genre sont des types de troubles mentaux qui peuvent laisser une personne avec des problèmes relationnels moyens, voire supérieurs à la moyenne, dans les domaines de la vie.

(2) La chirurgie de changement de sexe reste le meilleur traitement pour les patients adultes soigneusement sélectionnés, dont la dysphorie de genre s’est révélée résistante à d’autres formes de traitement.

(3) La chirurgie de changement de sexe ne devrait être envisagée chez aucun patient avant que celui-ci ait atteint l’âge de 21 ans et ait vécu au moins deux ans dans le genre souhaité.

(4) La dysphorie de genre n’est pas une orientation sexuelle, mais elle est pratiquement toujours précédée ou accompagnée d’une orientation sexuelle atypique – chez les hommes, l’homosexualité (l’activation sexuelle par des membres de son propre sexe biologique) ou autogynéphilie (excitation sexuelle à la pensée ou à l’image de soi en tant que femme).

(5) Il existe deux principaux types de dysphorie de genre chez les hommes, l’un associé à l’homosexualité et l’autre à l’autogynéphilie. Traditionnellement, la grande majorité des transsexuels féminins et masculins était homosexuelle dans son choix d’objet érotique.

(6) Le sexe d’un transsexuel postopératoire devrait être analogue à une fiction juridique. Cette fiction juridique s’appliquerait à certaines choses (par exemple, la désignation du sexe sur le permis de conduire) mais pas à d’autres (participer à une compétition sportive en tant que sexe adopté).

Partager cet article

3 commentaires

  1. Que de mots savants pour désigner un simple dérèglement comportemental issu d’un excès de débauche sexuelle !

  2. La traduction du point 1) est un contre-sens , il faut plutôt lire :
    Le transsexualisme et les formes moins graves de dysphorie de genre sont des types de troubles mentaux, qui peuvent laisser la personne avec des caractéristiques fonctionnelles moyennes ou supérieures à la moyenne dans les domaines sans lien [avec ce trouble mental].

  3. des records sportifs vont tomber
    une prénommée Marielle a eu sa dernière médaille d’or de 1968 bien après… un présage?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services