Bannière Salon Beige

Partager cet article

Immigration

Un référendum sur l’immigration

Dans Les 4 Vérités, Guillaume de Thieulloy propose un référendum sur l'immigration :

I "Progressivement, s’est imposée l’idée qu’il y avait au moins une méthode (à vrai dire, je n’en ai pas trouvé d’autre !) pour mettre l’immigration au coeur de la campagne pour 2012, sans gêner aucun des candidats de droite, sans empiéter sur le travail des partis de droite : réclamer un référendum sur le sujet. Tous les sondages indiquent en effet que le tiers au moins des Français est inquiet de cette immigration non contrôlée (soit un peu plus de 20 millions de personnes). Il s’agit donc de faire en sorte que les politiques écoutent le peuple. Pour cela, le référendum reste la meilleure méthode. Et la période électorale est aussi la meilleure période. C’est pourquoi nous venons de lancer une grande pétition, pour laquelle il faut absolument que nous récoltions des centaines de milliers de signatures, réclamant un référendum au chef de l’État sur ce sujet. […] Idéalement, il faudrait 5 millions de signatures pour obtenir un référendum d’initiative populaire. Je n’ignore pas la difficulté, mais ensemble, nous pouvons y parvenir. D’autant que les médias et les politiques pourront difficilement ignorer longtemps ce mouvement.

Cela ne risque pas de gêner Nicolas Sarkozy puisque cela lui offrirait au contraire l’occasion de recommencer le « coup » de 2007, en montrant par des actes qu’il assume l’image de « populiste » et qu’il préfère écouter le peuple de droite que les « élites » politico-médiatiques. Et cela ne gênera pas non plus le FN qui aura ainsi une belle occasion de mettre en avant l’un des points fondamentaux de son programme. Je crois même que cela pourrait faire avancer rapidement la cause de l’entente à droite, en montrant aux appareils partisans que les électeurs du centre-droit, de l’UMP et du FN sont en réalité beaucoup plus semblables qu’on ne veut bien le dire et qu’il est de plus en plus urgent de préparer une plate-forme commune pour sortir la France de la spirale du déclin. Cette pétition sera double : sur papier (avec le prochain numéro des « 4 Vérités » ou avec le suivant, je vous adresserai un courrier à ce sujet) et sur internet. […]

D’après ce que j’ai pu voir du monde politico-médiatique, à partir de 50000 signatures, nous commencerons à « intriguer » (et à irriter les « bonnes consciences »). Et, à partir de 500000 signatures, nous serons en mesure d’imposer que cette question soit l’une des deux ou trois questions centrales de la campagne de 2012. À nous tous de jouer !"

Partager cet article

17 commentaires

  1. 1) Faut-il revenir au droit du sang, c’est-à-dire réserver l’obtention de la nationalité aux enfants des Français et dans des cas exceptionnels aux étrangers méritants qui ont prouvé leur attachement à la France ?
    2) Faut-il réserver l’aide sociale aux Français ?
    3) Faut-il supprimer le regroupement familial en France ?
    A ces trois questions, lorsque l’on s’inspire sincèrement de la DSE la réponse est évidemment NON !
    [??? “évidemment”, en êtes-vous bien certain ? MJ]

  2. Le droit du sol à l’heure où un avion peut vous déplacer de plusieurs centaines de kilomètres en quelques heures, ça n’a aucun sens.
    Quels sont les droits réservés aux seuls nationaux auxquels de ressortissants d’autres pays, simples résidents français, ne peuvent prétendre?

  3. Les elus se moquent comme d’une guigne du suffrage universel et du peuple français !

  4. 500 000 signatures! ça doit pouvoir se faire si j’en crois ce que j’entends autour de moi. Les esprits semblent prêts.

  5. La seule manière de rassembler 500 000 signatures pour obtenir ce référendum, c’est de créer un groupe sur Facebook !

  6. Tout le monde n’a pas internet. Il faut donc pouvoir également l’imprimer et l’adresser par courrier non ?
    [Il y a une version papier qui devrait circuler. MJ]

  7. C’est une excellente idée, il faut faire tourner partout sur le net en commençant par les sites de la réacosphère. Si l’on atteint une masse critique de quelques milliers, on peut multiplier par cent assez rapidement.

  8. Je signe des deux mains !
    Quant aux 3 questions de Nicolas une seule réponse pour “sauver” la France ….OUI !

  9. @MJ évidemment que la réponse ne peut être que NON.
    Examinez ne serait ce que le point 3.
    http://www.vatican.va/roman_curia/pontifical_councils/justpeace/documents/rc_pc_justpeace_doc_20060526_compendio-dott-soc_fr.html
    “LA FAMILLE, CELLULE VITALE DE LA SOCIÉTÉ”
    247 Loin d’être seulement objet de l’action politique, les familles peuvent et doivent devenir sujet de cette activité, en œuvrant pour « faire en sorte que les lois et les institutions de l’État non seulement s’abstiennent de blesser les droits et les devoirs de la famille, mais encore les soutiennent et les protègent positivement.
    “La société et, en particulier, les institutions de l’État — dans le respect de la priorité et de l’« antériorité » de la famille — sont appelées à garantir et à favoriser l’identité authentique de la vie familiale et à éviter et combattre tout ce qui l’altère et la blesse. Cela requiert que l’action politique et législative sauvegarde les valeurs de la famille, depuis la promotion de l’intimité et de la vie familiale EN COMMUN”
    Le regroupement familiale est la possibilité offerte aux immigrants légaux de vivre en famille EN COMMUN. Les empêcher d’exercer ce droit reconnu par la DSE est … contraire à la DSE.

  10. Examinez le point deux et relever la contradiction flagrante qui existe entre le fait de répondre OUI à la question : “Faut-il réserver l’aide sociale aux Français ?”
    Et ce que recommande la DSE :
    298 Les institutions des pays d’accueil doivent veiller soigneusement à ce que ne se répande pas la tentation d’exploiter la main d’œuvre étrangère, EN LA PRIVANT DES DROITS GARANTIS AUX TRAVAILLEURS NATIONAUX, qui doivent être assurés à TOUS sans discriminations
    [Certes, mais les allocations de tous ordres ne sont pas assimilables à des “droits”. MJ]

  11. Examen du point 1
    1) Faut-il revenir au droit du sang, c’est-à-dire réserver l’obtention de la nationalité aux enfants des Français et dans des cas exceptionnels aux étrangers méritants qui ont prouvé leur attachement à la France ?
    DSE : Les immigrés doivent être accueillis en tant que personnes et aidés, avec leurs familles, à s’intégrer dans la vie sociale.
    Comment peut ont intégrer les immigrés à s’intégrer dans la vie sociale si on leur refuse non seulement à eux mais aussi à tous leurs descendants l’accès à la citoyenneté ?
    La stricte attribution de la nationalité suivant le droit du sang qu’implique une réponse OUI à la première question est en complète contradiction avec la nécessité d’intégrer les migrants (et a fortiori leurs descendants) à la vie sociales
    “Si un étranger réside avec vous dans votre pays, vous ne le molesterez pas. L’étranger qui réside avec vous sera pour vous comme un COMPATRIOTE et tu l’aimeras comme toi-même, car vous avez été étrangers au pays d’Égypte. Je suis le Seigneur votre Dieu » (Lv 19, 33-34)
    Remarque évidente : des compatriotes possèdent la même nationalité, faire de l’étranger un compatriote c’est le laisser accéder à la nationalité.
    [Vous déduisez un peu facilement que l’intégration des immigrés consiste à leur donner la nationalité française. A ce rythme là, tout le monde, la terre entière peut devenir française !
    Vous ne pouvez faire dire à la DSE ce qu’elle ne dit pas.
    Ce qu’elle dit en revanche c’est que le droit d’immigration est soumis au bien commun du pays d’accueil.
    Or, aujourd’hui, ce bien commun n’est-il pas en péril ?
    MJ]

  12. Retour sur la question 3
    http://www.vatican.va/roman_curia/pontifical_councils/justpeace/documents/rc_pc_justpeace_doc_20060526_compendio-dott-soc_fr.html#Migrations%20et%20travail
    Citation de la DSE : “Dans cette perspective, le droit au regroupement familial doit être respecté et favorisé.645”
    Contradiction complète entre cette recommandation de la DSE et une réponse OUI à la question 3 (la similitude des termes employés est frappante !)
    [Nous sommes d’accord sur ce point, mais le problème des “familles polygames” demeure. MJ]

  13. L’initiative est intéressante mais il ne faut pas trop se faire d’illusions, alors que le traité de Lisbonne n’a pas fait l’objet de référendum, de crainte d’une constance du peuple…
    Et je dois dire que sur la question du regroupement familial, je ne suis pas sûr de ma réponse : il me semble en effet problématique de refuser à un immigré venu légalement de pouvoir vivre en famille. Ce qu’il faut, pour éviter le regroupement familial, c’est limiter à l’extrême l’immigration et trouver dans notre nation les ressources pour faire vivre notre pays.

  14. D’accord avec Serge , pour s’en sortir , une seule solution de bon sens OUI aux 3 questions de Nicolas !

  15. @MJ
    Le regroupement familial n’a jamais concerné en France les familles polygames quoi qu’en dise une légende urbaine très répandue.
    Actuellement le regroupement familial est enfermé dans un cadre réglementaire extrêmement stricte destiné clairement à la décourager voir à le rendre impossible pour les familles les moins riches. Or la DSE est très claire à ce sujet IL DOIT ETRE FAVORISE.
    Les tenants de la DSE doivent donc militer en faveur de plus de justice et de moins d’arbitraire concernant ce sujet. Donc certainement pas en faveur de la suppression du regroupement familial mais plutôt en faveur d’un assouplissement des règles qui l’encadre et qui sont je vous l’assure très, trop stricts comme vous pourrez aisément vous en convaincre en parcourant les sites de l’administration qui en parlent ou en allant vous renseigner auprès des associations qui assistent dans leurs démarches les migrants souhaitant en bénéficier.
    [Mais à qui comptez-vous faire croire cela ?
    J’ajoute que le regroupement familial est plus que souhaitable dans le pays d’origine pour, comme disent nos évêques, ne pas priver ces pays de leurs cerveaux et assurer leur développement. MJ]

  16. @MJ
    Vous écrivez : “Mais à qui comptez-vous faire croire cela ?”
    Avez vous eu le temps de prendre les renseignements auprès des sites et des associations ?
    @MJ Vous écrivez : “le regroupement familial est plus que souhaitable dans le pays d’origine”.
    Il ne s’agit plus dans ce cas de regroupement familial au sens de la DSE. Le regroupement familial c’est la possibilité pour un migrant de faire venir sa famille dans son pays d’accueil. La DSE est TRES CLAIRE : il s’agit d’un DROIT pour le migrant et d’un DEVOIR pour le pays d’accueil et donc pour ses citoyens. Vous ne pouvez pas contester cela. Mais vous n’êtes pas non plus obligé d’adhérer à la DSE.
    [Cher ami,
    Plutôt que d’écrire de me faire dire ce que je n’ai pas écrit, je vous suggère de vous reporter à ce que j’ai écrit :
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2008/05/doit-on-soppose.html#tp
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2007/09/immigration-pro.html#tp
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2007/09/immigration-pro.html#tp
    Concernant la polygamie, vous semblez bien mal renseigné :
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2005/11/quand_on_reparl.html#tp
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2006/06/polygamie_et_fa.html#tp
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2008/10/de-la-polygamie.html#tp
    MJ]

  17. Nous vivons sous l’utopie de la révolution française maçonnique et des lobbies qui imposent à notre pauvre nation des principes incomptibles avec le charité et les réalités.Cet état de fait nous a amené à une soumission totale et telle que seule la force pourrait,avec l’aide de Dieu, nous délivrer et nous rendre notre indépendance, notre honneur et la fierté chrétienne véritable.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services