Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression

Un professeur d’Histoire voit sa carrière brisée à cause de son engagement et de ses idées [Addendum]

Un professeur d’Histoire voit sa carrière brisée à cause de son engagement et de ses idées [Addendum]

La police de la pensée est à l’oeuvre, même dans l’enseignement catholique. Ce professeur aurait été trotskyste, aurait-il été inquiété ? Article des DNA du 23 janvier :

Cette affaire montre qu’utiliser un nom de plume pour défendre ses convictions n’est pas une précaution de trop dans ce pays liberticide. L’anonymat ne consiste pas à se cacher par honte de ses idées, mais à se protéger face à nos ennemis, qui ne reculent devant rien.

En attendant, on ne connaît pas l’établissement, si des lecteurs en savent plus…

Addendum : une lectrice me dit qu’il s’agit ans doute du Lycée de Walbourg. Les coordonnées sont en ligne : 60, Grand Rue 67360 WALBOURG Tel : 03.88.90.29.29 [email protected]

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

14 commentaires

  1. 3 remarques:

    – ils font les sérieux mais dans les faits ils manquent cruellement de remplaçants corrects. Je connais nombre de cas où les remplaçants n’ont aucun diplôme ou un diplôme d’une autre matière. Aller faire les difficiles parce qu’un type pense ceci ou cela? Ils se tirent une balle dans le pied. Les cathos sont décidément les premiers à courir pour être plus politiquement correct que le voisin.

    – si on sanctionne dans ce cas, pourquoi ne pas sanctionner les cas innombrables de profs de gauche dont l’enseignement n’est absolument pas neutre? Je pourrais aussi citer, dans l’enseignement privé catho, des cas de profs qui sont ouvertement et farouchement opposés à l’Eglise et à son enseignement, et qui se vantent de le faire passer dans leurs cours. Curieusement, eux sont bien considérés par la hiérarchie.

    – enfin, il ne faut plus croire à la liberté, ni à la tolérance, ni à l’anonymat, en tout cas ds le privé sous contrat. Je connais là encore nombre de cas où les professeurs ont très clairement été critiqués ou menacés pour leurs convictions; où de jeunes profs ont été intimidés; où enfin des ordinateurs ont été espionnés.

    A mon avis les diocèses feraient mieux de consacrer leur énergie au bonheur de leurs enseignants et de leurs personnels ainsi qu’à leur évangélisation (mais j’ai remarqué que ce mot d’évangélisation leur fait faire la grimace, je n’ai pas encore compris pourquoi). Avec une majorité de profs athées comment ne pas voir que les efforts des responsables de la catéchèse sont tués dans l’oeuf.

    Bref… comment s’attaquer à un mini problème en en faisant des tonnes pour ne pas voir l’énorme problème derrière.

  2. quand même, Salon Beige, vous avez oublié de nous parler du Bastion Social!
    ce qui ne manque pas d’intérêt, dans l’article, c’est “dans les clous”!
    mais cet article n’est surprenant en rien, un bolchévich ne serait pas inquiété dans ce lycée catho

  3. La gauche a gagné la bataille des idées depuis au moins 50 ans … elle verrouille tout en France; la bataille sera difficile.

    • Oui Doria, la gauche intolérante et sectaire, communiste dans l’esprit, anti-française dans le coeur, règne en maître partout…

      Un ancien copain m’avait raconté que le 11 mai 1981, dans un établissement privé connu et reconnu du Havre (où je me trouvais l’année précédente), une prof de géo, appréciée de tous, avait débarqué dans sa classe avec une bouteille de champagne à la main, pour fêter l’élection de François Mitterrand !

      Et le mari de la dame en question était lui directeur d’un autre établissement privé catho très connu au Havre !

      La naïveté, la bêtise, la complicité passive de l’enseignement catholique en France en est au niveau de la trahison pure et simple… Nos ennemis n’ont aucun mérite en fait, nos bons bourgeois cathos progressistes leur mâche tout le travail ! Ils me font penser 3e serviteur de la parabole, celui qui cache son talent dans la terre, et qui le ramène tout honteux au retour du Maître…

      Mesdames et messieurs de l’enseignement catholique, relisez votre Nouveau testament !

    • depuis la Libération… et Thorez au gouvernement

  4. Votre début de commentaire ne manque pas de sel!
    La police de la pensée est à l’oeuvre, essentiellement dans l’enseignement catholique. Donc aucune surprise ici!
    Pourquoi la police de la pensée surveillerait l’enseignement dit “républicain”…….les enseignants y sont ici à sa botte.

  5. Si, à cause d’une correction automatique ou une faute de frappe, le président du groupuscule Bastion social « d’extrême-droite » ou « d’ultra-droite » (il faudrait savoir), Steven Bissuel avait vu son nom déformé en Bisexuel, il n’aurait pas seulement eu aucun problème mais même une promotion.

  6. Un prof critiqué notamment parce qu’il demande aux élèves musulmans de ne pas dire “sur la Mecque” dans un lycée catholique…
    Quand Mgr Cattenoz dénonçait il y a une quinzaine d’années la dérive dans l’enseignement catholique, il devait déjà imaginer ce genre de choses…

  7. J’espère que ce directeur d’établissement, comme tous les autres et comme les “Directions diocésaines de l’Enseignement Catholique” (DDEC), se pose la seule question qui vaille avec tous ses enseignants : ce professeur essaie-t-il de vivre en conformité avec l’enseignement de l’Eglise ?

    Je ne sais pas si le Bastion Social est proche ou éloigné de la Doctrine sociale de l’Eglise, mais en tout cas nous avons tous en mémoire des cas de professeurs ou de directeurs très éloignés et qui n’ont pas eu de problèmes. Certains diocèses commencent à faire attention à cela, mais pas tous, malheureusement.

  8. toute ma vie d’élève j’ai eu des professeurs socialistes et communistes qui essayaient de nous bourrer le mou!
    moralité, une fois que nous avions compris, on pensaient le contraire de ce qu’ils essayent de nous inculquer!
    il est quand même étonnant que dans un établissement catholique on cherche noise à un professeur qui ne fait pas de politique en classe mais en dehors! quand dans les lycées catholiques le port du voile islamique est autorisé au nom des droits religieux! et les professeurs réfractaires ont le choix entre admettre ou se démettre!

  9. Les sinistres individus qui persécutent ce professeur patriote devraient pouvoir être poursuivis pour discrimination et harcèlement en raison des opinions politiques de la victime .
    Le comportement de ces lâches est d’autant plus condamnable que l’idéal qui anime ce courageux militant est le patriotisme c’est à dire la toute première vertu qui puisse être exigée d’un citoyen par la nation.
    Il est grand temps que la peur change de camp et que les collabos rendent des comptes.

  10. Comment croyez vous qu’ils ont éliminés tous les gens de droite du corps enseignant ?
    Seules les valeurs de gauche ont droit de cité et dans ce cas le prosélytisme n’est pas un problème.

    L’enseignement exclusivement de gauche doit obligatoirement être dispensé par des gens de gauche et uniquement sur des “valeurs” de gauche. point final. Et c’est comme cela depuis plus d’un demi siècle.

    Pour reprendre le pays en main il faudrait commencer par virer 100% du corps enseignant…

    • Duport, je vais peut-être vous étonner, mais je ne crois pas que tout le corps enseignant doit être viré ! D’abord parce que nous n’aurions plus de profs, mais surtout parce que bon nombre d’entre eux font correctement leur métier, n’approuvent pas (et parfois pas du tout) la scandaleuse propagande gaucho-féministe qu’ils doivent infliger à nos chères têtes blondes (et moins blondes), et que ce bon nombre voit très bien les désastres du communautarisme où les muzz imposent leur loi…

      Nous avons de bons profs, dévoués et croyant en leur métier, mais déboussolés par tout ce qui se passe maintenant depuis 20 ou 30 ans… Tout établissement scolaire a ses deux ou trois crétins de syndicalistes obtus, alliés aux deux ou trois commissaires politiques tout droit sortis de la rue de Grenelle, mais les autres sont bons dans l’ensemble, et ils doivent subir sans broncher les avanies imposées par les premiers cités !

      Je pense que nous, parents d’élèves, devrions faire front commun avec les enseignants majoritaires qui veulent pouvoir exercer leur noble métier dans le calme et la sérénité !

  11. Malheureusement ce n’est pas d’aujourd’hui qu’il y a des profs sans foi ni loi dans l’enseignement catholique, déjà dans les années 70 on acceptait les ferveurs de la chienlit de 68 alors il faut s’étonner de rien si on ne supporte plus qu’un prof ait des idées normales et morales

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!