Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

Un prix Nobel d’économie critique l’euro

Le prix Nobel de l'économie Paul Krugman a estimé que l'Espagne était le principal point faible de la zone euro. Paul Krugman fait valoir que l'Espagne représente une plus grande
menace pour la zone euro que la Grèce bien que sa dette publique soit
moins élevée. Il met en avant l'effondrement de l'économie espagnole
pendant la crise, qui a fait bondir le taux de chômage à près de 20%.

"Derrière cet effondrement, il y a le vrai problème de l'euro: la
même politique monétaire pour tout le monde, ce qui n'offre aucun
échappatoire aux pays qui subissent des chocs adverses
".

Partager cet article

2 commentaires

  1. Lorsqu’en 1999/2002 nous avons dit tout cela lors de la campagne du Comité francilien pour le maintien du Franc, peu -vraiment peu – de mobilisation pour LA cause de l’époque celle qui avec la monnaie, pouvait maintenir la souveraineté et préserver ces caissons étanches qui servaient – tant bien que mal – de garde fou pendant les crises inévitables.
    10 ans auront suffi.

  2. Il y a le même problème avec le dollar aux États-Unis, qui désavantage certaines régions.
    De même que le franc désavantageait certaines régions de France, comme aujourd’hui encore les impôts uniformes dans toutes les régions (taxe sur l’essence ou les cigarettes par exemple). Le système parfait n’existe pas.
    Maintenant, l’Espagne n’a pas toujours été un poids pour l’euro, et l’être humain est adaptable.
    Et la gestion catastrophique de l’économie par les socialistes n’a pas dû arranger les choses.
    Si Aznar a fait un travail remarquable en termes d’économie, le fait qu’il ait laissé de côté la politique familiale fut une gigantesque erreur qui a empêché une croissance en profondeur. La famille est importante aussi sur le plan économique.
    Le problème du franc, c’était les politiciens français, qui le dévaluaient régulièrement pour compenser leur gabegie, et vidaient ainsi les économies des Français. Une monnaie n’est qu’un outil. C’est l’ouvrier qui s’en sert qu’il faut juger.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services