Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Un pornocrate dans les lycées parisiens

Lue sur le blog de Bernard Antony cette scandaleuse nouvelle :

"Dans le cadre des « Belles Etrangères », accord-échange inter-culturel européen, des écrivains européens viennent en France. L’auteur Joseph Winkler, écrivain autrichien, pornographe dont l’œuvre est imprégnée d’exhibitionnisme homosexuel, est imposé par le rectorat de Paris, au grand dam des professeurs de français très critiques envers ce choix. Il sera reçu le 20 novembre au lycée Racine et dans d’autres lycées parisiens au mois de novembre.

L’Institut du Pays Libre constate avec satisfaction la saine réaction de santé morale d’une partie du corps professoral et encourage la mobilisation contre cet indécent personnage à la valeur littéraire nulle."

MJ

Partager cet article

8 commentaires

  1. Quoi d’étonnant ? Leur but est clairement de détruire nos pays et pour cela il faut avilir notre jeunesse. Les décisions viennent d’en haut.
    J’étais dans le train il y a une demie-heure, j’ai vu des affiches pour une exposition sur le “zizi sexuel”, la sexualité expliquée au moins de 10 ans, à la Villette. C’est beau, c’est grand.
    Ce sont des criminels, c’est tout.

  2. je pense que l’heure vient où les parents doivent faire jouer l’objection de conscience.Il est écrit dans la déclaration universelle des droits de l’homme de 1948
    ART 2:1.Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.
    Art 12:Nul ne sera l’objet d’immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d’atteintes à son honneur et à sa réputation. Toute personne a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes.
    Je crois qu’il s’agit bien d’intrusion dans la vie privée des familles qui sont les premières éducatrices de leurs enfants!

  3. Banaliser et crédibiliser l’irrespect, la violence, l’ordure.
    Un ami me dit banalement que c’est “une sorte de Jean Genet autrichien”. Justement, comment a-t-on crédibilisé Genet, propagandiste d’une l’homosexualité agressive, du vol, de l’assassinat, de l’anticolonialisme le plus crasseux (Les Bonnes, Le Balcon, Les Nègres).
    Ah, il avait des copains normaliens “intellectuels”, je vois…

  4. Merci à madame “mère de six enfants”, ces questions de sexe sont des questions privées, l’Etat n’a aucune compétence pour s’en occuper.
    J’ajoute la Convention européenne des droits de l’homme dans son protocole additionnel article 2
    Article 2 – Droit à l’instruction.
    Nul ne peut se voir refuser le droit à l’instruction. L’Etat, dans l’exercice
    des fonctions qu’il assumera dans le domaine de l’éducation et de l’enseignement, respectera le droit des parents d’assurer cette éducation et cet enseignement conformément à leurs convictions religieuses et philosophiques.
    Les agissements des autorités françaises sont donc contraires aux droits de l’homme.

  5. Dans un journal régional, de ce jours, est posée cette question : “la sécurité est-elle suffisante dans les établissements scolaires ?” Tout semble fait pour assurer l’avenir des bizutages ou autres tournantes.
    Mais une union des professeurs et des parents d’élèves devraient, du moins je l’espère, faire fléchir ce rectorat.

  6. Ils veulent vraiment étendre leur influence en tous lieux, même les plus difficiles:
    “9 hurt in first Bosnian Islamic gay parade”
    http://www.serbianna.com/news/2008/03088.shtml

  7. rassurez vous, adultes, vous n’êtes pas oubliés: tandis que vos enfants iront lire les oeuvres hautement littéraires de ce gentleman, vous pourrez aller regarder fin septembre le 1er salon du film X, porte de je ne sais plus quoi à Paris.

  8. N’oubliez pas que des rectorats autorisent des associations homosexuelles à aller faire de “l’éducation affective et sexuelle” dans les lycées. Ces “éducateurs” y vont surtout pour encourager de jeunes homos à faire leur “coming out” et à dissuader les autres à faire de l”homophobie” (entendez : à avoir du bon sens).
    Personne ne parle à ma connaissance de cet activisme homo…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services