Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Un policier refuse de serrer la main de François Hollande et de Manuel Valls

Un geste courageux pour dire le ras-le-bol des policiers privés de moyens depuis des années :

Un léger incident s’est produit à l’occasion de l’hommage national rendu vendredi 17 juin à Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider, le couple de policiers assassinés lundi soir à leur domicile de Magnanville. Peu après un discours dans lequel la mémoire des “deux héros du quotidien” a été saluée, François Hollande a passé en revue les troupes de policiers qui assistaient à la cérémonie.

C’est alors qu’un policier en civil a refusé de serrer la main au chef de l’État, qui ne s’est pas attardé sur la situation et a préféré poursuivre le protocole. Dans la foulée, l’homme au costume sombre, qui se tenait sur des béquilles, a également refusé de saluer Manuel Valls, en lui faisant très clairement un signe de refus avec la tête. Mais contrairement à François Hollande, le Premier ministre n’a pas laissé passer cette attitude. Agacé, Manuel Valls s’est rapproché de lui d’un pas déterminé pour lui tenir tête et engager une discussion visiblement animée.

Selon plusieurs médias, notamment France 2 et BFMTV, l’homme en question dit avoir agi ainsi car il estime que “la police manque de moyens“. Il affirme également protester contre les conditions de travail des forces de l’ordre.

À un journaliste de TF1, il a également livré le contenu de sa conversation avec Manuel Valls. “Il y a trop de problèmes dans la police. On en a ras-le-bol !“, a-t-il ainsi déclaré au Premier ministre qui n’a, selon lui, pas écouté la fin de son explication.”

 

À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

15 commentaires

  1. Il y a beaucoup de politichiens à qui je refuserais aussi de serrer la main!

  2. Ca a dû lui faire drôle à Manolo le fuhrer qu’on ne le salue pas. Voila un homme qui a du cran(je parle du policier, pas de l’enclume qui porte le costard de 1° sinistre) si tout le monde faisait comme lui, il finirait peut-être par comprendre qu’il vaudrait mieux qu’il aille garder les chèvres au lieu de prendre les français pour des moutons.

  3. L’attitude odieuse de Manuel Gaze à l’égard de ce policier, digne et courageux, résume à elle seule la haute opinion que le Premier sinistre a de nous autres, les “sans-dents”…

  4. Encore un provocateur de la Manif pour tous…

  5. Le texte est très intéressant !

  6. Bravo il est courageux!
    Mais il peut faire une croix sur sa carrière.
    Un polytechnicien avait refusé le même geste face à De Gaulle juste avant les attentats… il fut largement cassé…
    vive la démocratie qui aime, écoute et protège le peuple!

  7. La différence de comportement est intéressante et en dit long. Autant François Hollande reste impassible, comme il reste impassible devant sondages et beaucoup de choses, froid, cynique, désintéressé et sans empathie ; autant Manuel Valls montre son visage d’un personnage sanguin, orgueilleux, hyper sensible et hyper nerveux. Sur l’image, il se rapproche du policier, le toise et vraisemblablement lui fait des remontrances.
    La meilleure des attitudes aurait été de s’arrêter, de ne faire aucun reproche et de parler à ce policier et écouter ses doléances. Mais cela n’intéresse pas mon premier et mon second en est bien incapable, faute de modestie.
    En tout cas, chapeau à ce policier. Espérons que bien d’autres suivent cet exemple.
    Monsieur Valls, le respect se mérite. Posez-vous des questions sur vos agissements, sur l’absence de soutien du gouvernement aux policiers. Les casseurs d’extrême gauche les insultent, frappent et mettent en danger sans qu’aucune de ces crapules n’aille en prison. C’est bien possible puisque 3 hooligans russes ont été condamnés à de la prison ferme en moins de une semaine. Je n’arrive d’ailleurs pas à ôter de ma tête qu’ils ont aussi payé parce qu’ils sont russes. La France est aveuglée par sa haine anti russe guidée par les US comme on continue l’embargo contre la Russie au dépend de nos agriculteurs. Incompréhensible.

  8. Si je me souviens bien cette claque a déjà été assénée à M.V. par un pompier au moment de la Manif pour tous !
    Ce qui n’enlève rien au courage du policier qui va certainement avoir une brillante carrière…

  9. “Un policier refuse de serrer la main de François Hollande et de Manuel Valls”
    Alexandre Soljenitsyne applaudirait des deux mains!
    L’Archipel du Goulag….
    nous y sommes…
    On ne fait pas cas (Flamby) par devant…
    on saque (Walls)par derrière…
    Bravo à la bravoure d’un brave….
    Ce policier possède…
    ce que les numéros 1 et 2 n’ont pas…
    l’honneur.

  10. Chez ces gens là, on ne perd pas la gueule…
    * Valls «peut comprendre» l’attitude du policier
    Interrogé dans l’après-midi en marge d’un déplacement à Paris, le Premier ministre a estimé que l’attitude de ce policier n’avait été «en rien irrespectueuse», la mettant sur le compte de la douleur provoquée par les assassinats. «Moi je peux comprendre que dans ces moments là il y ait un policier ou deux policiers, des hommes, des femmes qui sont touchés, qui pouvaient connaître les victimes, qui aient une attitude qui n’est en rien irrespectueuse, elle était respectueuse», a-t-il répondu à la presse.

  11. Il n’aime pas perdre la face, l’homme qui fait office de premier ministre. Sa réaction illustre bien son ego démesuré…
    Mais ce policier ne s’est pas laissé intimider par ce personnage insipide qui ne vit que pour la quête du pouvoir et pour l’apparat.
    Bravo à ce monsieur : voilà un homme. Un vrai !

  12. Il a été le seul à refuser de serrer la main au pouvoir!!
    Combien d’autres en colère contre le pouvoir en place n’ont pas osé le faire ?
    Cet homme courageux a rendu à lui seul le plus bel hommage aux 2 policiers assassinés lâchement par cet islamiste à cause du laxisme des dirigeants,à cause de la Justice injuste,à cause du “je m’enfoutisme” des dirigeants !!!
    Si tous les policiers et gendarmes présents à la cérémonie avaient montré le dos au passage de nos “zélites” cela aurait été un geste fort !!!
    Mais…il faut du cran ,du courage pour tenir tête….

  13. Geste de courage, qu’il paiera sans doute très cher.

  14. Manouel était furieux! Dans un accès de rage irrépressible, ce petit furieux dans sa démence, a carrément failli bouffer la gueule de ce flic héroïque qui le défiait de tout le mépris dont il était capable. Ces gens du gouvernement ne sont pas à la hauteur, parce qu’ils n’ont pas d’envergure et qu’ils sont méchants, aussi ne réussiront-ils, au mieux, à nous ruiner, et, au pire, à nous éradiquer.

  15. “Il y a trop de problèmes dans la police.”
    Il faut dire que le gouvernement la manipule presqu’autant qu’aux USA.
    Le père d’Omar Mateen, l’individu qui a tué une cinquantaine de gays à Orlando en se réclamant de Daesh, Seddique Mir Mateen, a travaillé pour les services secrets états-uniens en Afghanistan ! Et son fils, Omar Mateen, était employé de la multinationale de la sécurité, G4S. Donc il avait le droit de porter une arme. De plus il fréquentait les boites gays et eut même des relations sexuelles avec un des clients de celle d’Orlando.
    http://www.voltairenet.org/article192359.html

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services