Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Un policer sévèrement tabassé à Montpellier

Un policier de la brigade anticriminalité (BAC) de Montpellier a été grièvement blessé hier soir lors d'un contrôle au pied d'un immeuble d'une cité sensible. L'état-major de la direction départementale de la Sécurité publique (DDSP) de l'Hérault explique :

"Trois fonctionnaires d'un équipage de la BAC ont voulu procéder à un contrôle d'identité de routine, lorsqu'un groupe de jeunes s'est formé et les a rapidement encerclés".
"Tout a dégénéré, les trois policiers ont été malmenés, deux ont pu se dégager pour demander des renforts par radio, mais le troisième a été tabassé".

Partager cet article

7 commentaires

  1. “Qui s’en prend à un soldat du Roy, c’est au Roy lui-même qu’il s’en prend, et à l’Angleterre. Il mérite la peine de mort.”

  2. Ce monsieur était-il désarmé aussi ?

  3. Réactions de Monsieur Valls et de Madame Taubira?

  4. @ C.B. : Oui mais ils ont pris une mesure capitale pour que les policiers réussissent dans leurs missions : Ils vont avoir un numéro de matricule affiché sur le poitrine.
    Les djeun’s n’auront qu’à bien se tenir.
    Quel pays ! Quelle misère ! On se demande comment les policiers ont encore un minimum d’envie de faire leur travail.

  5. Les policiers en question ont-ils demandé à leurs agresseurs un récépissé de tabassage, à produire si besoin est afin de ne pas se faire tabasser deux fois dans la même semaine ?

  6. Policier est devenu le métier le plus difficile en France, pour ne pas dire métier impossible à exercer, mission impossible.
    Il faudrait organiser de grandes manifestations pour les soutenir et des séances de tabassages des racailles qui pourrissent la vie de tout le monde.

  7. NON, les policiers ne sont pas les seuls à mourir dans leur métier ou à être blessés. Loin de là. Il y a m’a-t-on dit 1 à 2% d’accidents mortels du travail rien que dans le bâtiment.
    Si, alors que je serais passé par là, transportant légalement des armes à feu pour aller ou revenir à ou de mon centre de tir, j’avais vu ce qui se passait, que pouvais-je concrètement faire ? Eh ! Bien, réunir les pièces détachées obligatoirement durant 1 à 4 minutes et tirer un coup en l’air sur les 15 du chargeur du pistolet 9mm par exemple !? Avec une sommation verbale forte et clair du genre : ” HALTE ! Au prochain coup je vous tue si vous n’arrêtez pas ! Je suis champion de tir sportif et ceci est un 9mm parabellum !” Bien sûr le mot champion c’est de l’esbrouffe en tant que Senior 3. Mais… c’est tout ce que j’aurais trouvé pour accréditer la menace contre ces voyous et tenter de sauver l’agressé… Mais alors, je suis passible de toutes les poursuites et emmerdements possibles simplement pour avoir fait la sommation en tirant avec mon arme ! De plus si j’avais dû tirer dans le corps des agresseurs pour les obliger à lâcher prise, alors là j’allais en taule direct !!! Pensez-vous que cela tourne rond dans notre législation ??? Donc, je ne pouvais rien faire et j’aurais passé mon chemin avec comme seule possibilité d’appeler la police pour secourir la police ! DINGUE !…

Publier une réponse