Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Médias : Désinformation

Un peu de recul

"Le gouvernement, cet expert en reculades", titre le Figaro après le demi-pas en arrière sur la taxation de l'épargne.

"L'exécutif est adepte de la marche arrière en cas de trop forte contestation. Retour sur quelques cas emblématiques."

Et d'énumérer ces cas, qui se comptent sur les doigts d'une main :

  • La régulation des salaires des patrons a été abandonnée après une rencontre avec le Medef et l'Association française des entreprises privées (Afep)
  • La fronde des "pigeons" a eu raison de la taxation des plus-values lors de la revente d'une entreprise
  • La TVA, à laquelle le gouvernement ne devait toucher, va augmenter
  • La réforme du droit de vote des étrangers a été repoussée après les municipales

Les manifestations contre la loi Taubira et la grogne contre le laminage de la politique familiale ne représentent pas un "cas de trop forte contestation", ni pour le journaliste, ni pour le gouvernement, semble-t-il.

Partager cet article

13 commentaires

  1. “Expert en reculades”, ce gouvernement ?
    C’est vite dit !
    Il n’ a jamais reculé, en effet, sur ce qui nous paraît essentiel, à savoir tout ce qui touche à l’éthique : “mariage pour tous pas”, avortement, euthanasie, chosification des embryons, marchandisation des femmes et des enfants (GPA), etc.
    Ce qui prouve que ce qui nous est essentiel, l’est aussi pour lui. L’important pour les socialos, c’est bien le changement de civilisation et la mise en place de leur “homme nouveau” qui doit prendre la place de celui du Christ et de saint Paul.
    Le reste lui est secondaire et donc il se permet de reculer sur ce qui touche à notre porte-monnaie (bien évidemment secondaire pour nous, même si ça nous met dans l’embarras et nous dégoûte !).
    Ne nous trompons pas : ces reculades sur le plan économique cachent une fermeté extrême sur le plan civilisationnel !
    Et c’est là qu’il nous faut tenir nous aussi, au milieu d’une majorité indifférente, qui a d’abord le souci de son compte en banque.

  2. Pour Le Figaro il est clair que les manifestations LMPT sont à oublier rapidement car fondamentalement ce journal est bien loin de s’opposer réellement et sur le fond à la loi taubira. ce n’est après tout qu’un des organes de la presse parisienne il ne faut donc pas en attendre beaucoup.

  3. Effectivement , pour le mariage gay, Hollande n’a pas reculé. Les enjeux devaient être énormes.

  4. Les “reculades” (très relatives) sont limitées au nerf de la guerre, l’argent, donc l’économie et les finances, la conjoncture. La loi de la Taupe, c’est du “sociétal” – et là, c’est toujours plus, car il s’agit de continuer sur le terme, à saper les fondements de la société.

  5. Recul ? allons bon. Une simple application du principe selon lequel “il faut demander le plus pour obtenir le moins”. Illustration :
    – l’objectif est de taxer l’assurance-vie (le placement en tête des volumes de l’épargne en France) sur la base d’un taux décidé par une instance qu’il serait intéressant de connaître.
    – problème : ça va faire brailler, et si on met les crs sur le trottoir trop souvent ça va finir par faire mauvais genre.
    – solution : taxer 4 types d’épargne, et faire semblant d’être à l’écoute des épargnants en se “limitant” à l’objectif réel (quitte à passer pour faible, ce qui n’a guère d’importance quand on tient les armes et qu’on peut aussi couper les subventions à un organe de presse qui se hasarderait à l’ouvrir un peu trop).
    C’est vieux comme le monde. Le changement, c’est pas maintenant les enfants.

  6. Chers commentateurs, vous vous trompez à moitié et avez raison pour le reste. Je m’explique :
    C’est l’Homme qui est essentiel et non pas l’argent ou l’économie ; en d’autres termes, ce sont les lois sociétales (sur lesquelles le gouvernement ne recule pas pour l’instant) qui priment et non pas la gestion financière du pays (sur laquelle il va de reculade en reculades), semblez-vous écrire.
    Certes mais il ne recule pas sur l’augmentation de la TVA et la taxation de l’épargne populaire, et faire cela
    • c’est toucher d’abord les français et peu l’immigration, on peut facilement imaginer pourquoi
    • c’est toucher d’abord les familles et peu les célibataires qui s’ils travaillent, ont toujours un pouvoir d’achat plus important et peuvent plus facilement aller voir ailleurs s’ils sont exaspérés
    • c’est décourager les jeunes de fonder une famille, d’avoir des enfants, d’envisager un minimum de stabilité
    • c’est toucher les seniors, les retraités qui ont fait confiance et ont placé leurs maigres épargnes en assurances-vie pour ne pas dépendre de leur descendance, voire l’aider si possible…
    • c’est rogner d’abord sur tout ce qui représente quelque chose pour la France, culture essentielle, valeurs traditionnelles, entretien du patrimoine, religieux d’abord (églises), …
    • c’est vendre la France aux capitaux étrangers, saoudiens, qataris, chinois, américains quitte à déshabiller le peu qui nous reste
    • c’est vendre son âme à l’UE horibilis, à l’OMC, à l’oligarchie mondialisée et aux sociétés transnationales dont on sait en général ce qu’elles pensent au sujet des lois sociétales
    • etc. (vous trouverez bien d’autres raisons sachant que tout est lié à tout)
    Tout ça pour dire que si l’Homme est premier, sans s‘approprier les moyens économiques, politiques, culturels et spirituels de le défendre sur terre, le combat devient inégal.
    Il faut se battre sur tous les fronts et ne rien lâcher.

  7. Je suis de votre avis, meltoisan.

  8. @ meltoisan
    Il est certes exact que les mesures d’expropriation financières n’ont pas un objectif financier. La cible est l’homme blanc, chrétien (en particulier s’il est orthodoxe ou catholique), enraciné et lié à une filiation.
    relire Anarchasis Klotz pour bien comprendre.
    (Klotz : juif prussien idéologue lié aux illuminés de Bavière dont la méthodologie de destruction de la société chrétienne a inspiré, entre autres, les révolutionnaires de 1789 et la FM en général. Tout cela sous couvert de jolis mots dont “liberté”, “amour général” -avec une conception de l’amour à l’inverse de la notion d’amour et de la charité chrétiens. Son mouvement est la source et le développeur de la théorie de la pratique du mal à titre subversif et de la corruption de l’intérieur.
    Klotz a été naturalisé “français” par les révolutionnaires et a fait partie de la clique des auteurs de la révolution anti-française avec quelques autres de même origine idéologique que lui. Les Editions des Mille et une nuits republient un de ses textes, en s’abstenant de publier le coeur de sa vision messianique “kabbaliste” de la politique et en faisant quelques pudiques omissions sur sa bio et même sur son changement de nom -il s’est fait passer pour “Jean Baptiste Cloots”…)

  9. D’accord avec Stephe. Le Figaro a des priorités.

  10. Merci Fleur il n’y a rien de plus vrais, mais les esprits semblables a ceux du fameux Adolphe peuvent ils faire autrement que de suivre les puissances infernal aux qu’elles ils ce sont vouées et attachés ? Pour nous prions Dieu de leurs ouvrirent les yeux.

  11. Si les manifestations contre la loi Taubira et la grogne contre le laminage de la politique familiale ne représentent pas un “cas de trop forte contestation” cela ne doit pas nous décourager, ce serait trop simple : c’est au contraire UN APPEL A AMPLIFIER notre mouvement afin que cela soit enfin reconnu comme tel. Face à un malentendant on ne baisse pas la voix, ce serait idiot : au contraire on parle plus fort pour qu’il comprenne ce qu’on a à lui dire.
    Donc ONLR !

  12. le Figaro, le journal de gauche pour les gens de droite

  13. Bravo à Flore : c’est une méthode d’intoxication classique…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services