Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Euthanasie

Un peu de culture de mort avec La Croix

Un peu de culture de mort avec La Croix

Nous savions déjà que le site internet du journal La Croix hébergeait vraiment n’importe quoi… Ainsi Daniel Bougnoux, professeur émérite à l’Université Stendhal de Grenoble, y défend ouvertement l’euthanasie.

Rappelons simplement que La Croix avait censuré le blog de Thibaud Collin, sans doute trop catholique sur l’avortement, que le pape vient de nouveau de condamner, en dénonçant l’eugénisme

Partager cet article

7 commentaires

  1. L’art du « en même temps »…

  2. Quand on veut tuer, on dénie à la victime le statut d’être humain :
    Sous-homme, vipère lubrique, amas de cellule, légume.
    La Croix est à fond dans cette logique.

  3. Et bientôt les curé.e.s (marié.e.s) iront bénir les chars de la gay pride, et tout ce petit monde sera content en votant Macron et en entonnant en choeur les cantiques à la gloire du mondialisme, de mère Gaia, des migrants venus de la Terre entière alleluia…
    C’est la ligne que semble prendre l’Eglise en France et en Europe, seulement, à la prochaine génération, il n’y aura plus de catholiques du tout, hormis quelques marges résiduelles atomisées, isolées et sans aucune influence… Dont acte ; politiquement, le combat sera donc à poursuivre ailleurs, avec des forces ayant a minima la volonté de survivre…

  4. On devrait debaptiser la Croix et l intituler le compas ou l équerre….

  5. Michel Janva, je vous le concède ce Daniel Bougnoux est un partisan de l’euthanasie actif (une injection et couic) ou de ce que j’appelle l’euthanasie par omission (arrêt de l’alimentation et de la boisson et couic).

    Est-ce normal qu’il écrive dans La Croix ? Il est certain que de nombreux ” catholiques ” ont opté pour le relativisme moral.

    Mais ce sont clairement des meurtres que les 10 paroles de Moïse réprouvent. Aider un maladie à ne pas souffrir, à ne pas désespèrer et prier, espérer toujours – ce n’est pas ce chemin là. Si vous avez lu mes posté récents vous savez que je suis directement touché par cette question. Il y a à peu près un mois les médecins ont tenté d’euthanasier ma femme contre notre volonté à tous (oui !) – y compris ma femme… et très curieusement non seulement elle est vivante et même elle va mieux.

    Il n’est pas nécessaire d’être un ” catholique de droite ” pour réprouver les moeurs du temps.

  6. Voici ce que j’ai publié en guise de réponse à Monsieur Bougnoux :

    Monsieur Bougnoux, je vous décerne la palme de la charité fraternelle pour votre fort aimable « zombie » dont vous affublez avec force courage un homme qui, de fait de son état de grand handicapé, n’a pas la capacité de vous répondre…
    De plus, vous osez justifier l’injustifiable dans votre réponse à Vavervie, Thorketill et Agnès en défendant votre insulte.
    Bien entendu, ceux qui trouvent à y redire car voulant sauver Vincent de la mort, sont qualifiés de « dogmatiques ». Quel puissant argument, en effet !
    Mais, le plus grave, c’est votre propre dogmatisme idéologique qui ne s’embarrasse pas de s’enquérir de la réalité de la situation médicale de Vincent.
    NON, Vincent n’est pas « branché » comme vous persistez à le faire croire : il n’est relié qu’à une sonde gastrique, C’EST TOUT !
    Vos mensonges éhontés n’y feront rien, Vincent N’EST PAS EN FIN DE VIE :
    si c’était le cas, cela ferait 11 ans que cela durerait !
    Or, au printemps 2013, Vincent a résisté à 31 jours consécutifs sans alimentation et avec un verre d’eau quotidien : c’est la preuve factuelle et objective qu’il s’accroche à la vie !
    Finalement, entre Vincent et vous, je me permettrais moi aussi d’affirmer que le plus vivant, ce n’est certes pas vous !

  7. Décidément, je ne peux m’empêcher de répondre une nouvelle fois à ce Monsieur Bougnoux :

    Monsieur Bougnoux, voici qu’à présent, pour qualifier ” le visage et la vie intérieure de Vincent Lambert ” vous utilisez le terme de « boîte noire »…
    Jusqu’où irez-vous dans l’abjection ?

    Tugdual Derville, lui, préfère parler du « mystère » de la vie intérieure de Vincent.
    C’est tout de même beaucoup plus respectueux de la personne de Vincent, lequel demeure, que cela vous plaise ou non, pleinement humain !

    Il se trouve que l’un de mes amis se trouve dans un état fort semblable à celui de Vincent.
    Aussi, devant un tel mystère, il faut savoir se taire et écouter le silence de ces frères handicapés, apprendre à les connaître, voire les contempler, car leur présence déroutante est bel et bien le signe d’une autre Présence : celle du Christ humilié et rejeté par les bien-portants, les bien-pensants, ces nouveaux pharisiens, auxquels, hélas, vous semblez bien appartenir, Monsieur Bougnoux…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services