Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique / Pays : Angleterre

Un petit garçon porteur de la trisomie devient mannequin

Capture d’écran 2017-10-31 à 07.26.55Dans sa dernière campagne Kids de l'enseigne de prêt-à-porter River Island, on trouve Joseph Hale, un Britannique de 11 ans, qui souffre de dyspraxie, d'un retard global de développement et du syndrome de Down. La marque écrit :

"Chaque enfant est différent, mais ils veulent tous la même chose : des vêtements cool (et s'amuser) !"

Sa mère précise :

"Le handicap ne devrait pas le définir, Joseph est une personne. Sa trisomie est une petite partie de lui. Il y a tellement plus à voir que ça."

Le petit garçon semble avoir bien profité de cette expérience :

"River Island m'a mis à l'aise et j'ai vraiment apprécié. J'essayais de faire danser tout le monde sur la musique. C'est bien d'être capable de défendre les handicaps". "C'était super de montrer la vidéo à mes amis à l'école, les gens peuvent prendre des selfies avec moi maintenant."

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

2 commentaires

  1. Comment cela peut-il plaire à l’élite ? Comme on l’a vu à Hollywood, elle aime à corrompre des enfants au physique de star….
    Bienheureux sera celui qui n’attirera pas aux premiers regards les pédophiles, qui d’une année sur l’autre, avancent à grand pas vers la glorification de leur vice. Ne dit-on pas, malheur à la ville dont le prince est un enfant ?

  2. Je ne pense pas que ce soit bien pour un enfant d’être utilisé à des fins publicitaires… quelque soit l’enfant.
    Fut un temps, c’était interdit.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services