Assassinat d’un catholique en Irlande

I Un père de famille est mort, dimanche soir en Irlande du Nord, après avoir été passé à tabac par un groupe de 40 jeunes. Kevin Brendan McDaid, 49 ans, a été agressé alors qu'il allait chercher ses enfants après des matchs de football opposant les deux équipes historiques d'Écosse : les Glasgow Rangers (qui ont gagné le match) et le Celtic Glasgow. Les inconditionnels des Rangers sont protestants, tandis que les fans du Celtic FC sont en grande partie catholiques. Et dimanche soir, une quarantaine de supporteurs protestants ont gagné le quartier catholique de la ville, et s'en sont pris à Kevin Brendan McDaid, qui se trouvait avec son épouse Evelyn et un ami. Roué de coups, il a été laissé agonisant par les agresseurs.

La veuve a lancé plusieurs appels au calme. D'autant qu'elle-même n'est pas catholique. Alors qu'elle témoignait lundi sur la BBC, elle a précisé, en larmes : "Je suis protestante, c'était un mariage mixte."

3 réflexions au sujet de « Assassinat d’un catholique en Irlande »

  1. Pascal Fagniez

    C’est un humble artisan de paix qui a assassiné. L’article du Gardian britannique précise que ce “travailleur social” demandait qu’on ne réponde pas par la violence aux provocations des extrémistes. L’article précise aussi que Mr McDaid volait au secours d’un proche (Damien Fleming) quand il fut attaqué à son tour. Une voisine qui voulut les aider à son tour criait “je suis enceinte” et fut malgré tout rouée de coups. Le fils du défunt à affirmé que la police est restée impassible à 300m de là, malgré les gestes d’appel au secours et les appels téléphoniques… La femme prostestante du défunt fut violemment battue et la photo du Gardian est effrayante. Malgré tout, elle appelle au calme: “Heureux les artisans de paix car ils seront appelés Fils de Dieu » (Matthieu, 5, 9)

  2. Recto-Verso

    A mon humble connaissance,
    les protestant sont des britanniques
    les catholiques sont des irlandais.
    D’expérience, je ne connais pas de guerre de religion en Irlande,
    mais un problème de colonisation mal résolu.

Laisser un commentaire