Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Un parti pro-vie présente 2 listes

S Le parti récemment créé Solidarité, Liberté, Justice et Paix présente deux listes aux élections européennes, en Ile-de-France (liste) et dans le Sud-est (liste). Ce parti résolument contre l'avortement a été fondé il y a tout juste un an dans le but de "défendre la vie sous tous ses aspects, de la conception jusqu'à la mort naturelle".

Concernant l'UE, ce parti appelle à une nouvelle constitution simplifiée soumise à référendum pour remplacer le traité de Lisbonne, et dans laquelle serait inscrite "la priorité au respect de la personne humaine", et donc de la vie, ainsi que la reconnaissance des racines chrétiennes de l'Europe. Il propose également un droit de vote parental (une demi-voix par enfant donnée à chaque parent). Ce afin de "prendre en compte à sa juste mesure la contribution et l’engagement des familles dans la société". Enfin, il demande le versement d’une allocation de soutien aux femmes enceintes qui le désirent dès la déclaration de leur grossesse.

Solidarité est aussi un projet européen porté par une fédération politique qui regroupe notamment le parti italien Solidarieta et le parti anglais Resurgence, un ensemble de membres et de représentants dans de nombreux pays de l’Union Européenne. Solidarité est un mouvement qui croit profondément en un avenir européen, tout en constatant l’absence de projet de civilisation et les dérives d’une Europe qui veut imposer, au mépris de la démocratie, une approche politique qui ne respecte ni la Vie ni la culture des peuples européens.

Partager cet article

18 commentaires

  1. Une Constitution est l’acte fondateur d’un Etat.
    Toute Constitution européenne est la charte d’un Etat européen auquel les nations sont soumises.
    On lit d’autre part dans leurs textes:
    “L’Europe est une aventure unique dans l’histoire des nations. Pour la première fois nous assistons à la naissance d’un empire créé non pas par un conquérant mais par la libre volonté des peuples qui le compose.”
    Ah bon…

  2. Ben oui! Je voterai pour eux en Ile de France. Au mois par défaut. N’en déplaise à Yves Daoudal. Et tant pis pour leur projet de constitution européenne, tout de même très amélioré par rapport à celui de Lisbonne.

  3. Je suis réservé sur cette liste parce qu’elle ne lutte pas pour la liberté religieuse et la liberté religieuse de l’Etat qui doit reconnaître le Christ-Roi et écouter l’Eglise en la personne de son vicaire en particulier.
    Le droit à la liberté religieuse est le pivot des droits de l’homme, sans reconnaissance de cette liberté religieuse les droits de l’homme sont fragiles, sans fondement véritables et ils dévient vers le “droitdelhomisme” avec reconnaissance de “droits” inexistants, voire de “droits” négateurs des droits de l’homme.

  4. Les amis il ne faut pas se leurrer, l’Europe se fera, avec ou sans nous! alors autant que ce soit avec nous et avec le Christ…
    proposer une alternative au foutage de gueule de Lisbonne, c’est montrer que ce “traité” ne nous convient pas!
    voilà ce que nous propose SOLIDARITÉ pour l’Europe!!
    —> PREMIÈRE MESURE PROPOSÉE PAR LE PARTI :
    “Élaboration par le Parlement Européen d’un projet constitutionnel clair et concis, compréhensible par la majorité des Européens. Il remplacera le traité de Lisbonne, et sera adopté par référendum dans tous les pays de l’Union.
    Ce texte posera les structures politiques qui permettront de gouverner l’Europe. Le rôle de chaque institution, le mode de désignation des personnes qui les composent, leur fonctionnement. Ce projet devra être construit autour du principe de subsidiarité, c’est-à-dire réserver à l’Union Européenne ce qui ne peut pas se traiter au niveau des nations avec autant d’efficacité . Cette constitution donnera la priorité au respect de la personne humaine. ELLE RECONNAITRA LES RACINES CHRÉTIENNES DE L’EUROPE.”

  5. l’intention est assurément louable pour nombre de candidats et le le nom de Solidarité est bien choisi.
    Cependant dans les textes abondants il y a, au vol, des choses curieusemnt exprimées , comme par exemple l’allusion à Davos en sus du propos rapporté par Daoudal.
    Cela a le mérite de proposer de recentrer le débat sur la finalité même du politique,alors qu’aucun parti ,hélas, ne présente ce sujet à sa juste place qui ne peut être que la première, autant pour la raison anthropologique que par son efficience économique et sociale.
    Mais justement peut-on aborder, voire “livrer” en quelque sorte l’essence même du politique, à ce qui s’apparente de plus en plus (cf le faux vrai débat sur la 2)à un pastiche d’élection dans un système en pleine dérive totalitaire?( cf. les mises en garde du Président Klaus).
    Cela peut peut-être par contre susciter à terme l’émergence d’un courant réellement pro vie et nécessairement transparti, et non pas pro vie de circonstance annexé à des tactiques partisanes aussi vaines qu’obsolètes.
    Cela mérite en tout cas prudence et réflexion.

  6. L’idée d’une constitution européenne me rebute et me semble un poids plus qu’un atout pour assurer une bonne audience à cette liste.
    Cependant, voir des personnes de bonne volonté engagées dans une telle aventure devrait faire réfléchir l’ensemble des mouvements qui n’ont pas su susciter leur confiance, puisqu’elles n’ont pas identifié d’avocat à la défense de “la vie sous tous ses aspects, de la conception jusqu’à la mort naturelle”.

  7. Ce genre de rêveries politiques sont séduisantes, mais vouées à l’échec, pour deux raisons :
    – l’épiscopat ne les soutiendra jamais, et il est donc vain alors de se dire chrétien, c’est même contre productif. Car la loi naturelle n’est pas chrétienne en soi, elle est la loi morale de l’homme créé, et s’applique à tous.
    – un certain nombre de mesures avancées ont déjà été proposées dans le passé par des partis existants : vote familial (B. Gollnisch),aide aux mères enceintes, (MPF, C. BOUTIN, FN), etc…..
    Ce genre de listes n’aurait qu’un seul mérite, celui du témoignage, par l’envoi d’une profession de foi chez chaque électeur, afin qu’il découvre une défense de la Vie largement explicitée. Apparemment cela risque de ne pas être le cas, puisqu’il faut télécharger les documents électoraux.
    Qq un peut-il informer exhaustivement le Salon Beige ?
    Il ne faut confondre le lobbying et l’action électorale.

  8. Dur en effet de rassembler tous les pro-vie sur un seul bulletin de vote.
    Ce qui gène avec Axel de Boer et consors est le risque de “confiscation” du vote pro-vie, étant donné que c’est l’argument essentiel de leur doxa.
    Il reste que ce sont des personnes courageuses, habituées au militantisme.
    Une bonne initiative en apparence, donc.
    Quant à l’efficacité du combat électoral dans cette forme, cela relève d’un autre débat.

  9. le droit de vote parental, cela me semble extrêmement dangeureux et je suis absolument contre. Parce que vu l’évolution démographique en Europe, et les débats qui existent partout sur le droit de vote aux étrangers, le jour où celui-ci passera (et le risque que cela arrive est réel), le parlement européen sera contrôlé par des non européens habitant en Europe.

  10. A PG,
    cher ami, vous nous diriez que ce type d’initiative peut nuire au vote utile ne matière de défense de la Vie, au vote partisan,(dont on a pu mesurer longuement le résultat ),on pourrait comprendre.
    Mais de grâce rendez à Dieu ce qui est à Dieu et laissez à César ce qu’il a déjà bien du mal à maîtriser en refusant précisémment tout éclairage spirituel.
    Pour mémoire voici ce que la très Saint-Père a rappelé au sujet de la loi naturelle tout récemment et qui a été rapporté ici par notre ami Lahire:
    “La loi naturelle est un guide reconnaissable par tous, et sur sa base, tous peuvent se comprendre et s’aimer réciproquement. Les droits de l’homme sont donc enracinés de manière définitive dans une participation de Dieu, qui a créé chaque personne humaine avec intelligence et liberté. Si l’on ignore cette solide base éthique et politique, les droits de l’homme restent fragiles parce qu’ils sont privés de leur fondement solide. L’action de l’Eglise dans la promotion des droits de l’homme est donc soutenue par la réflexion de la raison de telle manière que ces droits peuvent se présenter à toutes les personnes de bonne volonté, indépendamment de leur affiliation religieuse”. (…)
    L’Eglise a toujours affirmé que les droits fondamentaux, au-delà de leurs différents formulations, et des différents degrés d’importance qu’ils peuvent avoir dans les différents contextes culturels, devaient être soutenus et reconnus universellement, parce qu’ils sont inhérents à la nature même de l’homme qui est créé à l’image et à la ressemblance de Dieu. Si tous les êtres humains sont créés à l’image et à la ressemblance de Dieu, alors, ils partagent une nature commune qui les unit les uns aux autres, et qui requiert un respect universel (…)
    Les droits de l’homme sont devenus le point de référence d’un ‘ethos’ universel partagé, au moins au plan de l’aspiration, par la plus grande partie de l’humanité. Ces droits sont ratifiés par presque tous les États du monde. Le Concile Vatican II, dans la Déclaration ‘Dignitatis Humanae’, et mes prédécesseurs Paul VI et Jean Paul II, se sont référés avec vigueur aux droits à la liberté de conscience et de religion, qui doivent être au centre de ces droits qui naissent de la nature humaine elle-même (…)
    [Les droits de l’homme] reçoivent une nouvelle confirmation, de la foi… On ne peut nier que, en vivant et en agissant dans le monde physique comme êtres spirituels, les hommes et les femmes constatent la présence pénétrante d’un ‘logos’ qui leur permet de distinguer non seulement entre le vrai et le faux, mais aussi entre le bon et le mauvais, entre le meilleur et le pire, entre la justice et l’injustice. Cette possibilité de discerner cette intervention radicale, rend chaque personne en mesure d’accueillir la ‘loi naturelle’ qui n’est pas autre chose qu’une participation à la loi éternelle”.
    Si comme vous le dites “les Evêques ne suivraient pas” ( ce qui en soit n’aurait rien de tragique),alors cependant que leur position, malgré tout, apparaît petit à petit, Dieu merci, comme de moins en moins monolithique et même, de plus en plus ouverte au sujet de la Vie, on est en droit d’espérer qu’ils suivront au moins les propos du Saint-Père qui auront assurément infiniment plus d’impact sur la purification de la pensée moderne que quelque vision politique par trop partisane et de ce fait de moins en moins adaptée au secours de l’humanité puisqu’à présent tel est devenu le sujet prioritaire.

  11. @ Sancenay
    En accord avec vous sur la loi naturelle : trésor commun à toute l’humanité.
    Mon scepticisme provient de ce que la Vie est un sujet fondamental en Europe, mais que sa défense ne peut justifier l’existence d’un parti exclusivement consacré à ce sujet.
    Ces personnes dont je ne remet pas en case le courage et les convictions seraient plus utiles au sein des partis déjà existants et qui défendent la Vie : si Louis Aliot dans le Sud Est ou le MPF ou le Fn en Ile de France ratent l’élection d’un député à qq milliers de voix à cause de ces listes, leur présence aura abouti concrètement à faire reculer la défense de la Vie à Bruxelles. La droite de la droite est déjà suffisamment divisée entre deux stratégies, une division supplémentaire risque de nuire à la cause défendue. La politique n’est pas un jeu gratuit : il faut proportionner les causes et les effets, les buts et les moyens.

  12. Je suis allé sur leur site. Ce sont apparemment des cathos de bonne volonté, visiblement pas formés et un peu utopistes. Vouloir une constitition pour l’Europe va mal avec l’Europe des nations que nous souhaitons. Lu sur leur site:
    -“Les “solutions du Front Nationale sont pires que le mal qu’il dénonce et renforcent l’argumentaire de l’ancien régime sous lequel nous vivons: “je suis le moins pire””.
    -“Nous rejetons les rapports entre les Etats basés sur la domination économique ou militaire; pour cela nous demandons que les Nations Unies (…)hâtent l’avènement du désarmement universel. (sic)
    -Sur le plan constitutionnel, pour le bien de l’Europe, nous voulons des Etats vraiment populaires, qui reconnaissent les limites de leurs activités.”
    En résumé: naïveté, utopie, peur de passer pour FN. Dommage: “intelligent, pourrait mieux faire”

  13. à PG,
    Je conviens avec vous que le sujet de l’humanité ( ou de la “Vie” ) ne doivent pas être un sujet exclusivement partisan , ce qui serait absurde.Bien qu’ici il ne s’agisse pas d’un parti à proprement parler.
    A l’inverse , pour autant que les partis doivent exister , ce qui n’est pas nécessairement mon avis, ceux -ci devraient remettre à sa place, la première en politique ,la promotion hardie de l’humanité en toute chose, ce qui n’est hélas pas le cas, notamment du fait du raisonnement partisan que j’ai longtemps cru comme vous-même efficace, mais qui me paraît obsolète , voire piégeant sur le sujet. D’où mon choix, protestataire de l’abstention massive, cironstancié par la décision scandaleuse du Conseil d’Etat “d’autoriser”- au nom de quelle légitimité? l’expérimentation sur les embryons.

  14. Ce genre de personnes a lontemps existé au FN et JMLP les encourageait. Maintenant, que celui qui a parfaitement confiance dans l’équipe dirigeante actuelle pour défendre la loi naturelle se lève et l’affirme clairement. Moi, je n’ai pas confiance, et si Aliot, Dubois ou Marine mordent la poussière, je n’en ferai pas une maladie.

  15. @ Mingdi
    @ Sancenay
    En élargissant le raisonnement, ce qui était mon cas, au MPF par exemple, j’avais noté que ces deux listes font -possiblement- courir un risque d’échec à ses candidats également.
    Vos allégations sur les têtes de liste du FN sont mensongères et contredites par leurs propos et actes tels que les rapporte le Salon Beige régulièrement. Mais l’air de la calomnie est plus facile à chanter que l’examen des faits.
    En Ile de France, grâce à cette liste SOLIDARITE on atteint ainsi le nombre de 6 ou 7 listes qui défendent la loi naturelle. Pourquoi pas une septième puis une huitième ?
    La défense de la VIE suppose une vision d’ensemble de la vie sociale, et ce qui ressort de ces deux listes Pro Vie est un angélisme, un irréalisme assez confondants. Le plus gênant étant le désir de se démarquer de la droite nationale par le petit crachat diffamatoire d’usage (peu chrétien) et un internationalisme mondialisant naïf et onusien qui démontre que ces gens n’ont pas lu les ouvrages de MGR SCHOOYANS sur l’idéologie de la culture de mort qui prévaut dans les organisations internationales.
    On hésite entre deux questions : certainement des personnes de bonne volonté, mais illuminées ou manipulées ?
    Parce que présenter une liste coûte très cher, et que nécessairement cela suppose un budget. On doit télécharger le bulletin de vote. Est-ce bien sérieux de s’emparer d’un tel sujet pour le ridiculiser ainsi ?

  16. @PG
    Les propos à usage électoral, pour moi,sont peu crédibles. Les actes beaucoup plus. Un homme, ou une femme, politiques se jugent d’abord sur leurs actes. Et s’il n’y a pas d’actes probants puisqu’ils ne parviennent pas au pouvoir,sur leur vie, sur leur carrière, et aussi sur leurs attitudes, leurs réflexes, leurs réactions. Si JMLP a inspiré confiance à un grand nombre c’est parce que sa qualité foncière de petit breton sorti du rang, de député engagé volontaire à Suez, de leader politique qui ne reculait pas devant les lobbies, leur étaient évidents. Malheureusement, nul n’est parfait et l’âge parfois aggrave d’irrépressibles défauts. Quant à Villiers, Nihous, Marine, Dubois, sincèrement je m’en fous.

  17. @ Mingdi
    En matière électorale, il faut faire abstraction des personnes et regarder leurs idées et la conformité de leurs actes, votes, déclarations, etc… politiques avec leurs propos électoraux.
    Les défauts de caractère que vous évoquez sont évidemment agaçants, comme ceux de tout un chacun, mais l’essentiel est ailleurs : on se sert souvent de ce qui est secondaire pour oublier ce qui doit être premier. Actuellement c’est un devoir de tenter de faire reculer la culture de mort et l’atteinte à l’existence des nations européennes, à leurs cultures et leur héritage moral et spirituel. Le vote n’est pas le seul moyen, mais cela en est un également, parmi d’autres.

  18. A PG
    “La défense de la Vie de la Vie suppose une vision d’ensemble de la Vie sociale.”:
    mais qu’est-ce donc d’autre que le point central de la vie sociale que de défendre “la dignité de l’homme en toute chose publique ?”
    Si les partis “nationaux” en avaient fait leur point central , ces gens braves de “Solidarité” n’auraient pas eu besoin de
    faire l’effort considérable de présenter des listes, encore que ce sujet mérite largement de dépasser le cadre “national”.
    Il ne s’agit plus là de simple “égarement” dû à quelque caractère fantasque, il s’agit de choix différents de l’organisation sociale parfaitement hiérarchisés selon la loi naturelle.
    Et il en va du sujet de la Vie comme du dimanche travaillé ce ne sont pas des “allégations”, mais de simples constats lucides.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]