Un parti affilié à une idéologie sanguinaire autorisé à se présenter en France

Lu dans Les 4 Vérités :

C"il est effarant qu’en 2012, plus de vingt ans après la chute de l’empire soviétique, la France compte encore un Parti ouvertement communiste crédité de 10 % des intentions de vote et de dizaines de milliers de sympathisants. Naguère, Jospin se félicitait d’avoir des ministres communistes, faisant mine de ne pas voir le problème. Manifestement, Hollande n’y voit pas davantage d’inconvénients. Eh bien, « camarades », je vais vous éclairer : un parti qui s’enorgueillit d’adhérer à une idéologie qui a causé plus de 100 millions d’assassinats est-il vraiment un parti « comme les autres » ? Vous qui passez vos journées à vous interroger doctement sur ce sujet, à propos du FN, qui, que je sache, ne se raccroche à aucune doctrine totalitaire, pourriez peut-être réfléchir à cet aspect des choses. À ce propos, il est intéressant de noter que les intentions de vote pour Mélenchon ont explosé dès qu’il a commencé à s’en prendre à Marine Le Pen, au lieu de s’en prendre à Hollande… En tout cas, la présence si forte d’un important parti marxiste-léniniste dans la vie politique française tire tous les partis vers la barbarie: Marine Le Pen cite Marx avec approbation, Hollande s’apprête à gouverner avec des ministres communistes, et Sarkozy jette de l’huile sur le feu révolutionnaire, préférant, pour des raisons de pure tactique électoraliste, un fanatique à un social-démocrate. C’est la France, et d’abord les plus modestes des Français, qui paient le prix fort de cette absurdité!"

11 réflexions au sujet de « Un parti affilié à une idéologie sanguinaire autorisé à se présenter en France »

  1. Nicolas

    Bien sûr!
    Le parti communiste se réclamant d’une idéologie qui à causée le plus de morts dans l’histoire de l’humanité devrait être interdit! De même qu’on interdirait, à juste titre un parti nazi!
    Tous les pays communistes dans l’histoire ont été des dictatures militaires. Il n’y a eu aucune exceptions et il ne peut y en avoir.
    Cela permettrait un dialogue politique plus serein en France et plus généralement remettrait de l’ordre au niveau culturel, dans les médias, etc…
    La Raison pourrait triompher.

  2. Emmanuel

    La question n’est pas de savoir si un candidat s’inspirant d’une idéologie sanguinaire soit “autorisé” ou non à se présenter: ça c’est le prix à payer afin que jamais quiconque puisse être en mesure de nous faire taire. Il doit donc être autorisé.
    Il y a deux vrais questions: (1) qu’avons nous pas fait pour qu’il y ai encore un électeur sur dix qui vote en faveur d’une telle idéologie et (2) que faut-il faire pour que cet électorat soit réduit à une quantité insignifiante?

  3. phm

    Si le nazisme est mort, enseveli sous les ruine de Berlin, en 1945, il n’en va de même du communisme avec lequel l’Occident a toujours était très complaisant. A quand le “Nuremberg” du communisme ? Qui se souvient de l’encyclique papale “Divini Redemptoris” de mars 1937, condamnant le communisme ? Les Hollande, Sarkhozy, Melenchon et toute la clique parlent avec beaucoup d’arrogance et d’ignorance, comme leur maître à penser, de Robespierre à Staline, sans oublier aucun des dictateurs rouges de la planète. Ils sont personnellement responsables del’islamisation de la France et de ses conséquences dramatiques qui ne sont qu’un début. Il est urgent d’y mettre un terme !

  4. PK

    @ Emmanuel,
    C’est facile : tant qu’il n’y aura pas un vrai procès du communisme en France – en déballant tout – cette engeance perdurera.
    La racine du mal est trop profonde pour qu’on puisse penser que ça finira tout seul, surtout finalement quand on sait que la racine du communisme vient des Lumières de la Révolution…
    C’est dire que l’on n’est près d’avoir un procès en France car remettre en cause le communisme reviendra inéluctablement à se poser des questions sur la Révolution…
    Il suffit de voir comment est traitée « la question vendéenne » pour se rendre compte que les communistes ont de beaux jours devant eux…

  5. Castellan

    contrairement à ce qui a été dit le nazisme n’est pas mort et n’a pas été un accident de l’histoire ,les chrétiens ont remplacé les juifs en ce qui concerne la persécution ,le politiquement correct à la place de la liberté de pensée,l’eugénisme(suppréssion des enfants handicapés (96% des trisomiques sont avortés)en attendant l’assassinat des personnes agées,l’immoralité étant devenue la norme de la société(avortements divorces adoption d’enfants par les homos sexuels ect…

  6. phm

    @ Castellan
    Si le nazisme n’est pas mort, citez donc un nom d’Etat nazi ? En ce qui concerne le communisme, il est bien vivant en Chine, Corée du Nord, Angola ou Cuba et sous-jacent en … Union Européiste !

  7. Papon

    Non le nazisme n’est pas mort en 1945, la CIA a été construite avec d’anciens SS et l’ideologue Carl Schmidt est à l’origine de certaines lois US.
    Pour ceux qui veulent se donner la peine de suivre l’actualité aux USA, les dernieres lois donnant les pleins pouvoirs à Obama rappellent fâcheusement celles du Reichstag des années 30.
    Ces informations sont verifiables et emanent de personnalités americaines telles que P.Craig Roberts et le candidat republicain Ron Paul.
    Helas , une fois de plus, pour certains, le Bien est à l’ouest et le Mal est à l’est, pour toujours ?

  8. phm

    A ceux qui croient en la survivance du nazisme, faut-il rappeler que le nazisme est d’abord un socialisme car tout est aux mains de l’Etat (enseignement, culture, économie,…). Faut-il rappeler que le socialisme, le communisme et le fascisme sont des régimes frères nés de la philosophie hegelienne. Celle-ci nie toute réalité pour n’admettre rien d’autre que la pensée elle-même. C’est une philosophie révolutionnaire qui est à la source des grands totalitarisme du XX ème siècle.Alors, au fond, peu importe de s’obstiner à croire en la survivance du nazisme !

  9. Nicolas

    @Emmanuel
    Mon propos était plutôt de dire que puisqu’on interdit l’extrême droite, il faudrait aussi interdire l’extrême gauche car sinon, cela crée un déséquilibre. Nous le voyons bien, l’idéologie ambiante, surtout en france, est dominée par des idéologies d’extrême gauche même si parfois nous ne nous en rendons plus compte et quiconque s’en démarque un peu est catalogué comme extrémiste de droite.
    Mais quand à l’interdiction d’un parti communiste elle-même, je pense qu’elle serait tout à fait possible, avec un travail préalable pour faire évoluer les conscience et les intelligences, sans que cela puisse nous porter préjudice car le communisme est totalement contraire à la constitution, à la loi et au droits de l’homme sur plusieurs points fondamentaux: négation du droit à la propriété privée, parti unique, lutte des classes, etc…
    Il est intrinsèquement une idéologie totalitaire et criminelle.
    Il ne devrait donc pas exister dans un pays démocratique, même au nom de la liberté d’expression, tout comme le nazisme ou l’islamisme.
    Le problème vient du fait que personne ne sait en fait ce qu’est le communisme ni ne réfléchit à ce que ce mot signifie. Il est perçu comme une idéologie humanitaire voulant défendre les plus pauvres (les ouvriers) mais qui aurait accidentellement mal tourné à cause de dirigeants devenus des dictateurs fous-furieux.

  10. BAUVOIS ETIENNE

    L’on parle de marine LEPEN et de toute la clic et jamais de Carl LANG président du parti de la france seul candidat si il avait eu tout ses parrainages a avoir un programme capable de redresser le beau pays de france le seul a parler de DIEU de ses martyres et de ses saints des racines et de l’ identité de la nation il n’y a pas que les présidentielles comme élection et maintenant voulez vous être spectateur ou acteur de son avennement?

Laisser un commentaire