Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Un mois de service militaire obligatoire

Après le service national à douze mois puis à dix mois, voici le service militaire à…un mois :

19" Le directeur de campagne de la candidate du FN, Florian Philippot, a préconisé (…) de mettre en place un mois de classe militaire obligatoire pour les filles et les garçons de 18 ans qui permettra d'assurer l'"assimilation dans le creuset républicain".

Ce sont les militaires qui vont être contents…

Partager cet article

22 commentaires

  1. Eh oui !
    le F.N. a toujours été assimilationniste.
    Les futurs jihadistes s’entraîneront alors sur place à nos frais !
    Merci le F.N. et bonjour chez vous !
    La seule chose que la république creusera, c’est sa tombe…Fiat, fiat !

  2. Mon Dieu, mais comprendront-ils en jour qu’ils ont remplacé l’amour de la France par l’amour de la République ???
    Une telle substitution est grave et lourde de sens…

  3. C’est presque plus fort que la légalisation du cannabis prônée par Eva Joly…
    Non, mais il se rend compte de ce que cela signifierait en augmentation d’effectifs dans nos armées bientôt réduites à 180 000 pour encadrer une classe d’âge entière, sans compter l’habillement, le logement, l’alimentation….
    C’est d’autant plus ridicule et affligeant qu’il y a de vrais fondamentaux à défendre en ce moment avec l’affaire de Mohamed Merah.
    La droite nationale mérite décidement mieux que ce jeune arriviste qui, d’ailleurs, n’a jamais fait son service militaire…

  4. y a pas à dire le FN canal historique, c’était autre chose. Jamais le vieux n’aurait toléré une telle ânerie !

  5. C’est stupide :
    – Le temps d’arriver, ils seront déjà partis.
    – Déjà, du temps du service militaire à un an, on disait que le coût de l’encadrement dépassait les bénéfices attendus. Avec un mois de présence seulement, le déséquilibre va exploser !
    – Quelles « classes » vont-ils faire exactement ? Quelle serait l’utilité militaire d’un service d’un mois ? Accueillir des asociaux et leur apprendre à se servir d’un fusil, pour qu’ils soient plus efficaces dans la délinquance par la suite ?
    – S’agirait-il de délivrer une propagande « citoyenne » quelconque ? Mais qu’est ce que l’armée pourrait faire en un mois que l’école n’a pas fait en douze ans ? Si tant est que cette propagande soit souhaitable ?
    – Philippot se justifie en disant que cela permettrait de détecter les islamistes et les analphabètes. Bonjour la popularité de la mesure : non seulement on vous fait perdre un mois de votre vie pour rien, mais c’est en plus parce qu’on vous soupçonne d’être un terroriste ou un abruti (voire les deux), et que l’on souhaite mieux vous fliquer en conséquence !

  6. Le coût d’une telle opération en argent et en encadrement! Ce sera au mieux du « gardiennage » pour permettre un recensement.
    L’on sait ce que donne le Journée de défense avec le passage du film. Et pour apprendre quelle France, c’est de 1789 et d’une laïcité qui a montré si bien ses valeurs qu’en 2012 le meurtrier de 3 militaires (un autre dans une situation très grave) et 3 enfants et d’un rabbin, est acclamé sur internet. L’on cherche un endroit pour l’ensevelir de peur que sa tombe devienne un lieu de « pèlerinage ». Pendant ce temps que dans la ville d’origine près de Rouen, des jeunes filles voilées ont déchiré les affiches pour la marche hommage de l’un des soldats tués.
    En un mois faire des « des bons petits citoyens de la république française », cela part peut-être d’un bon sentiment mais c’est irréaliste. c’est en plus très couteux pour le résultat qu’on peut en attendre. Enfin vu son âge, ce Florian Philippot ne peut pas savoir ce que c’est qu’encadrer du personnel un peu rebelle à la discipline et à l’enseignement des valeurs « républicaines ».

  7. Il rêve! C’est juste bon a démanteler ce qui reste de l’Armée et à mobiliser périodiquement le GIGN (comme il n’y a pas si longtemps à bord du Porte-avions Ch De G. pour refus d’obtempérer de la part d’hommes s’étant emparé d’armes…)

  8. Intégrer tout une classe d’âge dans un  »service militaire » parait impossible : il n’y a plus les structures et la logistique nécessaires.
    Un service national civil ? Des périodes alternées ? Mais cela suppose un effort budgétaire considérable, et une mobilisation en encadrement tout aussi considérable.
    @ Marie
    Il faut arrêter ces distinctions sémantiques entre République et France : l’idéologie du Grand orient ne résume pas tout ce que beaucoup de Français mettent dans ce mot de République : civisme, patriotisme, bien commun. Il faudrait que nous cessions de projeter notre vision sur l’ensemble des Français pour tenter de comprendre ce que certains mots sont pour eux, à savoir un sens qui n’est pas si éloigné des valeurs communs de notre tradition.
    Et puis quand les cathos anti républicains perçoivent de la République allocations familiales et argent de la redistribution, ou bénéficient de réductions familles nombreuses, comme de  »vulgaires familles arabes », ils ne repoussent pas l’argent de la République en prétendant que c’est celui de leurs impôts : certes, mais cela signifie donc que la chose n’est pas tout le mot.
    A trop en faire, nous finissons parfois par tenir un langage de zombis marginaux et heureux de l’être.

  9. La méthode, Assimil, ça n’a jamais marché!
    Je ne connais pas ce monsieur, mais n’aurait-il pas fait l’ENA, pour sortir de pareilles âneries?
    Ce n’est qu’une question de temps, mais je suis ravi de voir le lent suicide de la république.
    La Gueuse est née dans la perversité et le sang, elle mourra de la même manière mais avec une bonne dose de bêtise de ses zzzélites!
    Les Lumières se ternissent et finiront par disparaitre totalement, remplacées par la Lumière qui Elle ne s’est jamais éteinte complètement.
    Même en 2012, il y a des raisons de garder l’espoir! N’est-il pas?

  10. D’habitude, il est plutôt bon Philippot. Anerie de campagne sans grande conséquence : sacrifice de pacotille aux idoles médiatiques (intégration, « République », « service citoyen »), etc.

  11. C’est une très bonne chose.
    Pour les grincheux, rappelons qu’aujourd’hui, il n’y a plus de service militaire, donc c’est un pas en avant. Cela permettra à toute une classe d’âge d’être sensibilisée au métier des armes, ce qui pourra en orienter certains vers l’armée ou la réserve.
    Quand à la crainte de voir des djihadistes en profiter, soyons sérieux : ils peuvent déjà s’engager dans l’armée d’active et y recevoir une vraie formation (12 semaines de CFIM, plus une formation spécifique).

  12. Ce n’est pas si inutile ,et très populaire électoralement . L’apprentissage que nous connaissions dans les « classes »autrefois permettait à certains de sortir de leur « bulle ».Et qui peut nier une camaraderie, souvent à vie, de ceux qui ont partagé ces périodes.

  13. Très bon projet?juste assez de temps pour apprendre le maniement de la kalach et autres jouets pour faire la loi dans les quartiers…Géniaaaaaaallll

  14. En un mois ils auront juste le temps d’apprendre à faire leur lit, plier leurs vêtements proprement , les recoudre et les repasser; certes ça leur servira dans la vie…

  15. La question du service militaire avait été posé à MLP dans une interview et elle avait répondu par la négative, pretextant le coût d’une telle opération…
    Ceci dit, l’obligation militaire avait au moins le privilège d’honorer le drapeau, symbole de la nation française avant tout !
    De plus, cette contrainte permettait aussi à ceux qui désirait la nationalité française d’y réfléchir à deux fois !

  16. Cela aurait au moins l’avantage de faire diminuer le nombre de chomeurs pendant un mois. SARKO on dit merci à qui…

  17. On ose espérer qu’il s’agit d’une boutade pour singer un Bayrou ou quelque autre « rééducateur » ayant passé la famille par perte et profits.
    Sinon cette mesure n’a aucun sens et flaire son Valmy à plein pif, si ce n’est Alésia soit autant de prétendues « victoires » absurdes * d’une France repliée derrières les frontières artificielles de deux siècles d’histoire sectaire.
    * sans rire on vient d’avoir eu à ingurgiter en Bourgogne qu’Alésia était une « défaite qui valait des victoires », ce au lendemain des tragédies de Toulouse et Montauban.
    On voudrait affliger un peuple que l’on ne s’y prendrait pas autrement.

  18. Assez de guignoleries révolutionnaires: la conscription date des croisades sans croix de l’époque paranoïaque sans culotte alors que nos voisins étaient hélas trop heureux de voir tomber un concurrent.
    Ce sont les familles qui élèvent les hommes et les femmes.
    L’armée les utilisent et trop souvent hélas, du fait des politiques notamment, à bien mauvais escient.
    Mettre fin au SN fut bien l’une des rares bonnes idées du grand Jacques.

  19. @ rebellion
    « Ceci dit, l’obligation militaire avait au moins le privilège d’honorer le drapeau, symbole de la nation française avant tout »
    Malheureusement NON, l’on était bien loin de la version contemporaine du roman « Le révolté » de Maurice Larrouy! Les militaires n’avaient plus aucun moyen de faire rentrer dans la tête des révoltés l’amour de la nation! Une société malade a la jeunesse qu’elle mérite, une société qui ne reconnait plus le respect de la vie des enfants à naître, qui n’encourage pas les familles, qui ne met pas en avant la fidélité dans le mariage, le respect de la parole donnée, le devoir plutôt que le droit, pour avoir des enfants, pour les élever, etc; le travail bien fait plutôt que le travail vite fait et qui rapporte plein d’argent, les économies et des dépenses limitées au lieu de la démagogie avec des dépenses sans compter de clientélisme endettant à vie les générations à venir, la fausse monnaie virtuelle par le crédit, etc, ne peut demander à une armée de faire de jeunes sans repères, des hommes « droits » et « responsables », en quelques mois et en plus parmi des non volontaires, qui repartiront dans le civil en retrouvant cette société décrite ci-dessus.

    « De plus, cette contrainte permettait aussi à ceux qui désirait la nationalité française d’y réfléchir à deux fois ! »
    OUI ils réfléchissaient à deux fois mais c’était pour choisir le service militaire le moins contraignant et qui leur permettaient d’avoir les meilleures avantages en conservant la double nationalité. Ils n’avaient pas plus ensuite le respect du pays ni même la reconnaissance du ventre.
    Il était évident que par exemple pour le franco-algérien, il fallait mieux faire son service militaire en France en étant éventuellement réformé pour toutes sortes de raison, que de le faire deux ans en Algérie.

  20. Que le FN laisse ce genre de guignolade à Eva Joly ….

  21. Je trouve que les services civils et militaire sont une bonne chose.J’ai appris beaucoup plus de chose en 1 an que pendant toutes mes études…
    Il faudrait le proposer aux Volontaires pour un Service sur une période de 1 à 2 ans avec un vrai programme et un vrai salaire.La Réserve a besoin de personnel également!
    Je trouve les commentaires de nos amis très durs sur cette idée!
    Personnellement,j’ai appris le maniement de nombreuses armes à l’armée et l’Amour du pays.Ce n’est pas dans les Ecoles de Commerce pour gentils petits bourgeois que l’on apprend à se battre…

  22. Moi j’ai fait mon service militaire dans les Paras.
    Un an .
    Et au bout d’un an……j’étais devenu un tout petit Para….
    Alors un mois de « classe militaire  » ça me fait bien rire !

Publier une réponse