Un million de personnes à la manifestation

Pour Le Figaro :

"Ce qui en ferait, en termes de fréquentation, le troisième
plus important rassemblement dans la capitale en trente ans
, juste
derrière le défilé pour la révision de la loi Falloux en 1994 et celui
pour la défense de l'école libre de 1984, où un million d'hommes, de
femmes et d'enfants avaient battu le pavé parisien pour faire reculer le
pouvoir socialiste."

Dans un communiqué diffusé à 20h, les organisateurs de la manifestation contre le mariage homosexuel
évoquent une mobilisation d'"environ un million de personnes".

"La
Manif Pour Tous annonçait 800 000 personnes à 17h30. A 19h30, de
nombreux manifestants continuaient encore d’affluer sur le Champ de Mars
!"
.

"L’affluence massive a conduit les trois cortèges à partir une heure
avant l’heure prévue. De 12h à 19h30, les manifestants ont défilé sans
interruption. Le Champ-de-Mars (23 hectares !), sans cesse envahi, a vu
se succéder une foule considérable, les premiers arrivés remplacés par
les suivants !".

Christiane Taubira a écarté ce soir l'hypothèse d'un référendum sur le mariage.

 

Laissez nous voter !

31 réflexions au sujet de « Un million de personnes à la manifestation »

  1. PGC

    Refuser un référendum relève d’un esprit anti-démocratique et est contraire aux vertus de la République. Le pouvoir du gouvernement de la Nation est un pouvoir délégué et nos gouvernants n’ont pas reçu des électeurs un chèque en blanc pour faire ce qu’ils veulent. Il devraient relire l’ouvrage de Siéyès : “Qu’est-ce que le tiers état ?”; cela les aiderait sans doute à mieux comprendre ce qu’est un véritable Etat démocratique. En outre, la Constitution de la République prévoit les référundums : alors ? Décidément, on se croirait revenu sous Louis XV et Louis XVI. On sait d’ailleurs comment cela a fini, à force de mépriser le peuple.

  2. B.H.

    L’Elysée est inflexible nous dit-on:
    – en 1984, François Mitterand avait attendu trois semaines avant de retirer le projet de loi sur la nationalisation de l’enseignement privé, provoquant du même coup la démission du gouvernement Mauroy;
    – dans l’Exode, l’endurcissement du coeur de Pharaon devant les signes évidents donnés par Moïse a provoqué les plaies d’Egypte.
    Sur qui François Hollande va-t-il prendre modèle: François Mitterand ou Pharaon ?

  3. siloe08

    Un référendum ne SERVIRA à RIEN, rappelez vous de Maastricht !!! Nous avons les moyens de faire plier flambé, il nous faut être TROIS FOIS PLUS à l’ASCENSION !!!!
    Réserver dés lors cette date, parlez en un maximum autour de vous mobilisez vos proches, vos amis, vos connaissances le COMBAT n’en est qu’à son début.
    Quand aux Chiffres la banderolle de fin de cortège était au niveau de Notre Dame des champs à 17h05 avance devant une foule dense et très compacte, sans oublier les 40000 personnes de CIVITAS qui suivaient !!!!

  4. Cricri

    La police est aux ordres du gouvernement : il ne faut jamais l’oublier !
    Avec un gouvernement totalitaire comme il l’est : la police est chargée de dire n’importe quoi pour minorer le nombre d’opposants !
    (A 18 H 30, la fin de cortège -parti de Denfert- était encore derrière la gare de Montparnasse / angle Bd de Vaugirard-Bd Pasteur)

  5. coco

    La constitution précise que la souveraineté appartient au peuple français, François Hollande a reçu un mandat il n’est pas à son compte, de la même façon que dans une entreprise, quand les salariés n’obeïssent pas, on les licencient, Normal 1er doit être remplacé!
    En plus il a choisi juste ce moment pour enterrer définitivement le CDI pendant que les gens sont occupés par la manif contre le mariage pour tous.
    C’est ainsi que pour sécuriser les salariés, à partir de mois de mai, nous serons tous intérimaires et sans plus aucune garantie de salaire fixe!!!

  6. rowen

    S’il y a une chose à laquelle il ne faut pas toucher en France c’est bien la famille. Mais notre Flamby Maintenant sait-il ce que c’est, lui qui aime et sème à tous vents, qui n’a jamais été marié et impose au pays, pour la première fois, une “première concubine” de France?

  7. Martial Bild

    Et un immense bravo pour le Salon Beige qui ,au regard de ses moyens, fait depuis des semaines, et tout spécialement aujourd’hui, un remarquable travail.
    Félicitations de la part des bleus, des blancs, des roses et surtout des bleu-blanc-rouge.

  8. Bernard Mitjavile

    C’est vrai qu’il y avait du monde, j’ai quitté le Champ de Mars venant de la place d’Italie vers 6h30 et ai rencontré à 7h place du Trocadéro un très long cortège qui continuait de défiler de la place Maillot alors que le Champ de Mars se vidait et que tous les discours avaient été prononcés. On peut se demander pourquoi l’on n’a pas mieux coordonné les cortèges de façon à avoir le maximum de monde sur le champ de Mars qui peut contenir 1 million de personnes autour de 17-18h.

  9. clement

    Minimiser les choses, c’est un fait politique. Il n’y a donc rien de surprenant dans les propos de C. TAUBIRA. On remarquera, d’ailleurs, que celle ci a toujours soin d’éviter la confrontation.
    Car, s’agissant du référendum, certains pourraient lui rappeler qu’il y a eu un précédent de référendum “inconstitutionnel” qui a été (comme il se doit) validé par les Sages : l’élection du Président au suffrage universel !
    On notera, au reste, que l’article 11 – sur lequel se fonde C. TAUBIRA – n’interdit pas le recours au référendum. Et comme le dit fort justement la DDHC, ce que la loi ne “défend” pas (interdit pas) est autorisé !
    On ajoutera que ce fameux article 11 a été révisé pour permettre plus de recours pour les Présidents. Comment, dès lors, C. TAUBIRA peut elle affirmer que M. HOLLANDE, pourvu de droits supérieurs, en la matière, à son prédécesseur de 58, pourrait il ne pas faire…Ce que De Gaulle fit…Lui ? La Constitution serait à géométrie variable ?
    Mieux encore…En 1992, l’article 11 n’autorisait pas le Président (selon les juristes de l’époque) à soumettre un traité aux Français. Pourtant, Mitterrand l’a fait !
    Quant à la “rue”…C. TAUBIRA oublie un peu vite que la “légitimité” des représentants de la Nation repose sur la légitimité qu’on donne à un événement très particulier, qui est le renversement d’un roi…Via un texte de loi, à savoir la DDHC de 1789…Texte qui n’aurait jamais été approuvé par ledit roi, s’il n’y avait eu, en 1789, un mouvement populaire, à savoir la Révolution, qui a ma connaissance est, en premier lieu, un mouvement qui ne s’appuie sur aucune légalité !
    J’ai comme l’impression, d’ailleurs, que 1789 va beaucoup se faire sentir ce soir…
    M’est avis que M. Hollande et C. Taubira vont rêvé, cette nuit, de ce fameux soir du 14 juillet 1789, où le duc de Liancourt vint rendre compte au roi Louis XVI de la prise de la Bastille.
    Le Roi lui demande alors : « Mais c’est une révolte ? »
    Et le duc répond, visionnaire : « Non, sire. C’est une Révolution !

  10. btk

    si hollande/taubira persistent dans leurs erreurs, demontrant une fois de plus ce qu’ils font d’une republique democratique
    le Peuple de France persistera dans les manifestations
    et ne se laissera pas mener par les diktats d’un gouvernement autoritaire, comme la France n’en a JAMAIS connu
    BRAVO a tous les marcheurs, aux organisateurs et a tous ceux qui ont reporte photos et articles !

  11. P.R.

    Tant qu’il n’y aura pas de médias et en particulier de télévisions de droite, la propagande de gauche aura de beaux jours devant elle. Il faut créer plusieurs télévisions libres, explorer les possibilités qu’offriront la technologie. Pourquoi pas des chaînes sur Youtube. Magnifique, belle et émouvante manifestation quoi qu’il en soit.

  12. Rob

    Et encore, tout le monde n’est pas allé jusqu’au champs de Mars. Après avoir été compté par l’organisation et la police, il était 19h, nous étions trempés et sommes retournés aux cars. Nous : le département d’Eure-et-Loir dans son entier, une vingtaine de cars.

  13. C.B.

    Au point où ils en sont, ils refusent d’admettre les faits qui les ennuient: ils on menti sur le nombre de manifestants, ils sont tout aussi capables de mentir sur le nombre des bulletins de vote. Pas de referendum, retrait du projet.

  14. PG

    Il y a une part de duplicité et d’amnésie dans la demande de referendum des dirigeants UMP, reprenant une idée du FN.
    Car N. SARKOZY avait promis le referendum d’initiative populaire, comme en Suisse et aux USA et ne l’a pas fait : cela serait maintenant un formidable instrument démocratique à notre portée.
    C’est là où nous constatons, que Manif ou pas, le système parlementaire actuel, qui n’a quasiment pas donné de représentation parlementaire à 35 % des votants du premier tour des présidentielles, empêche toute vie démocratique réelle. La République, comme les ex démocraties populaires communistes, est une démocratie formelle.

  15. clement

    Réponse à message précédent :
    Le général Dary peut aisément se défendre en rappelant la DDHC, qui a primauté sur tout texte de loi et “obligation” relative à une fonction :
    “Art. 7. Nul homme ne peut être accusé, arrêté ni détenu que dans les cas déterminés par la Loi, et selon les formes qu’elle a prescrites. Ceux qui sollicitent, expédient, exécutent ou font exécuter des ordres arbitraires, doivent être punis ; mais tout citoyen appelé ou saisi en vertu de la Loi doit obéir à l’instant : il se rend coupable par la résistance.”
    Article fondamental qui exprime le “principe de légalité”. Seule la loi peut décider si, quand, comment et pour quel motif les agents de l’Etat peuvent exercer la violence contre des citoyens. La loi est d’application stricte : si elle existe, elle possède sa pleine vigueur et l’enfreindre revient à commettre le délit de rébellion (article 433-6 du Code Pénal).
    En revanche, un ordre contraire à la Loi ou même simplement non-conforme, c’est-à-dire privé de base légale – à l’instar du vote parlementaire en faveur du Maréchal Pétain par ex ou les “lois” relatives aux juifs de 1941 à 45 – viole le “principe d’autorité” et un agent de l’Etat qui exécute un tel ordre se rend coupable d’une atteinte aux libertés individuelles (article 432-4 du Code pénal).
    L’excuse présentée par les nazis à Nuremberg (“Je n’ai fait qu’exécuter les ordres”) est irrecevable selon l’article 7 : même un soldat en service doit refuser d’exécuter un ordre exprès si cet ordre est contraire à la loi. (A l’intérêt général)
    Combinons cela avec l’article 5 : un agent de l’Etat qui exerce une violence physique contre une action qui n’est pas nuisible à la société agit de manière illégale.
    Peut-il, alors, accepter de partir au combat en Irak ? Peut-il expulser des “squatters” ? Peut-il procéder à une vérification d’identité ? Peut il faire autre chose qu’aider des manifestants à dénoncer une situation violant des principes fondateurs ? (On appelle bien “Résistants” ceux qui se sont opposés aux lois liberticides du Reich à ma connaissance…Et révolutionnaires ceux qui ont contré l’absolutisme !)

  16. JL

    Ce matin, à la radio, ils critiquaient le chiffre donné par “Le Figaro” car, au milieu du journal, il donne, je crois 600 000 (à vérifier). De même, ils critiquaient les chiffres différents avancés dans le cours de l’après-midi par “La Manif pour tous”.

Laisser un commentaire