Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Un membre de l’UDC devient président de la Suisse

SLe ministre suisse de la Défense,
Ueli Maurer, ancien président confédéral de l’UDC, a été élu mercredi
président de la Confédération suisse pour l’année 2013.

Message URGENT de Guillaume de Thieulloy

Cher ami lecteur
allons-nous manquer d’espérance ?
Vous et moi souhaitons de toutes nos forces que le mur de la culture de mort s’effondre.
Le Salon Beige participe à cette tâche selon ses capacités. Mais nous ne pouvons rien faire sans votre générosité.

S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

22 commentaires

  1. Bravo les Suisses !
    C’ est vraiment un pays démocratique !

  2. oui tout a fait democratique, la bas les nationaux et identitaires n ont pas ete mis au ban de leur propre pays comme en France depuis 1983

  3. Haha, ce n’est pas en France qu’on verrait ça! Chapeau, les suisses! 🙂
    Cela dit, l’UDC est devenu le premier parti suisse, je crois…

  4. Bravo les Helvètes ! Quel le système de vote qui permet d’ arriver là ?

  5. Quelle chance d’être hors de l’Europe idéologique !

  6. @ Jérome :c’est la Démocratie directe.
    non à l’UE,non aux minarets,par le référendum.

  7. On peut raisonnablement penser que les Suisses sont moins désinformés que nous, et qu’il ont le spéctacle de ce qui se passe réellement en Europe et particulièrement chez leurs voisins Français.

  8. A tout ceux qui disent que la Suisse est un pays démocratique, il aurait fallu montrer les propagandes anti UDC qui n’ont cessé d’innonder l’espace médiatique suisse depuis la naissance du mouvement.
    C’est parce que le patriotisme est beaucoup plus fortement ancré en Suisse et que l’on obtient pas la nationalité trop facilement que le peuple hélvétique peut encore un peu décider.
    En échange en France, l’Eglise se réveille de sa torpeur alors qu’en Suisse il y a encore beaucoup de chemin à faire.

  9. Le suffrage proportionnel intégral.
    Le seul système démocratique digne de ce nom.
    http://www.swissworld.org/media/political_system_2011/?lang=fr
    Système que les dirigeants français veulent à tout prix éviter…

  10. @jerome : la démocratie !

  11. Jérôme, il ne faut surtout pas poser la question aux journalistes suisses, ils en ont honte …

  12. Gare aux erreurs. La présidence en Suisse est tournante puisque tous les partis sont au gouvernement. Il y a eu et il y aura des socialistes. Donc Ueli Maurer arrive seulement à son tour. L’UDC est au contraire électoralement en perte de vitesse. Par ailleurs, c’est une vision très française de présenter l’UDC comme quelque chose de nouveau. Elle n’est que le prolongement inégalement radicalisé selon les cantons d’un historique parti paysan qui remonte au XIX° siècle.
    Enfin, M. Maurer est un assez piteux gestionnaire du ministère de la défense empêtré dans de douteuses affaires d’acquisitions d’avions de chasse.

  13. Quelques informations sur
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Ueli_Maurer
    (essentiellement une traduction de l’article similaire en anglais)
    Ici http://www.swissinfo.ch/fre/politique_suisse/Leurosceptique_Ueli_Maurer_elu_sans_panache.html?cid=34112342 on constate qu’un score (73%) qui ferait pâlir d’envie nos politiques français est considéré comme “médiocre”:
    “Avec 148 voix sur 202 bulletins, c’est le troisième plus mauvais résultat en près de 50 ans après ceux de la socialiste Micheline Calmy-Rey en 2010 et en 2006 (106/147).”
    Commentaire lu sur ce site:
    “Ueli Maurer eurosceptique ? Certe, mais je dirais plutôt qu’il est avant tout UE-sceptique. Et à ce jeu-là les Suisses le suivent à plus de 80%. La Confédération Suisse aura donc pendant 1 an un Président qui représentera l’opinion du peuple sur ce sujet. Ca nous changera un peu.”
    On comprend d’où viennent les critiques.
    Ici http://www.letemps.ch/Page/Uuid/dde0fb2a-3ea8-11e2-8149-c7ad2e82db13/Ueli_Maurer_Je_suis_dabord_l%C3%A0_pour_la_population_suisse#.UMIhiYWxxFQ on apprend que “ce sont les Verts, une partie du groupe socialiste et la minorité latine du PDC qui ne veulent pas de lui comme président”. La candidate socialiste en 2006 avait été élue avec 146 voix (deux de moins que le nouveau vainqueur) et “avait obtenu le plus mauvais résultat de tous les présidents de la Confédération en 2010 avec 106 voix”.

  14. Gervanne : “douteux”, c’est comme “nauséabond” ou “dérapage”. C’est une insulte qui ne dit pas son nom.
    Le choix des Gripen, avions suédois bon marché, pour renouveler l’armée de l’air suisse, est contesté, mais il l’est pour des raisons purement militaires et économiques.
    En employant le mot “douteux”, vous sous-entendez qu’Ueli Maurer serait soupçonné de corruption. Il n’en est rien. La Suisse n’est pas la France.
    L’existence de l’UDC n’est pas nouvelle. Ce qui est nouveau, c’est la pression migratoire islamique sur le Suisse, c’est l’essor incroyable de la criminalité en Suisse, qui donnent une pertinence nouvelle aux positions libérales-conservatrices de l’UDC.
    Ce qui est nouveau, c’est que la Suisse, seule de tous les pays européens, est très peu touchée par la crise économique, grâce aux politiques libérales-conservatrices prônées par l’UDC.
    L’UDC est un parti très moderne.

  15. Comme le dit Gervanne, gare aux erreurs. L’élection à la présidence en Suisse n’est pas vraiment une élection: on est élu (vraiment, mais pas par les gens, par le parlement) conseiller fédéral(ministre) et, une fois qu’on l’est, on attend gentiment son tour; lorsequ’il vient, le parlement ‘vote’ mais c’est une espèce de sondage, qui permet de voir quelle est la cote du candidat en question auprès des parlementaires. Celle de Maurer n’est pas très bonne: il réussit le troisième plus mauvais résultat en près de cinquante ans, seulement la socialiste Micheline Calmy-Rey avait fait pire que lui lors de ses 2 tours à la présidence (en 2006 et 2010).

  16. Robert Marchenoir a écrit : Ce qui est nouveau, c’est que la Suisse, seule de tous les pays européens, est très peu touchée par la crise économique, grâce aux politiques libérales-conservatrices prônées par l’UDC.
    Vous n’y êtes pas du tout, c’est parce qu’ils ne sont ni dans l’UE, ni dans l’EEE (Espace Economique Européen). l’UDC ne dirige pas la Suisse.

  17. “M. Maurer est un assez piteux gestionnaire du ministère de la défense empêtré dans de douteuses affaires d’acquisitions d’avions de chasse.” le choix des Gripen avait été une réaction à une réflexion “douteuse” de M. Sarkozy sur la politique intérieure suisse. de plus ce seul choix n’en fait pas un “gestionnaire douteux” du ministère de la Défense.
    lorsque la socialiste fut élue avec un score médiocre, nul ne songea à en faire la remarque …

  18. C’est normal… La Suisse héberge tous les exilés fiscaux de la Planète. Dans ces exilés fiscaux, il y a aussi des gauchos… Certains s’imaginent encore que ces gens là sont capables de laisser leurs devises papiers/or/argent dans un endroit non sécurisé ? Ceux qui croient encore à une application du modèle Suisse pour la France n’ont malheureusement encore rien compris.

  19. “Vous n’y êtes pas du tout, c’est parce qu’ils ne sont ni dans l’UE, ni dans l’EEE (Espace Economique Européen). l’UDC ne dirige pas la Suisse.”
    Et bien entendu, le fait que l’UDC, premier parti de Suisse, soit opposé à une adhésion à l’Union européenne, n’a strictement rien à voir avec le fait que la Suisse ne soit pas (pas encore ?) à l’intérieur de l’Union européenne…

  20. “La Suisse héberge tous les exilés fiscaux de la Planète.”
    Non. Ou alors, “tous les exilés fiscaux de la planète” ne sont au nombre que de 5 500, nombre d’étrangers bénéficiant de l’imposition forfaitaire en Suisse. Autant dire personne, à l’échelle de la planète. Et même de la Suisse.

  21. Bravo, les Suisses. Nous avons beaucoup à apprendre en France, en termes de démocratie.

  22. Robert Marchenoir a écrit : Et bien entendu, le fait que l’UDC, premier parti de Suisse, soit opposé à une adhésion à l’Union européenne, n’a strictement rien à voir avec le fait que la Suisse ne soit pas (pas encore ?) à l’intérieur de l’Union européenne…
    Bien sûr que l’UDC a une influence sur la politique de la Suisse, mais cela ne veut pas dire qu’il la dirige. Si la Suisse ne fait pas partie de l’UE, c’est d’abord parce que 76,7% des électeurs ont voté non. L’UDC a obtenu 28,9% en 2007. C’est bien, mais cela n’aurait évidemment pas suffi.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services