Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Un maire socialiste en garde à vue

D Il s'agit de celui d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), Gérard Dalongeville. Un récent rapport de la Chambre régionale des comptes du Pas-de-Calais a épinglé la commune de 27.000 habitants, laquelle accuse notamment un déficit budgétaire de plus de 12 millions d'euros, soit un tiers de son budget annuel de fonctionnement et une "impasse de trésorerie" de 8 millions d'euros. Menacé d'une procédure de suspension pour mauvaise gestion des finances, le maire avait fait retirer lundi soir ses délégations à sa première adjointe Marie-Noëlle Lienemann, qui avait refusé de voter son budget. De son côté, le préfet du Pas-de-Calais a notifié au maire "une procédure contradictoire de demande d'explication", préalable à une éventuelle suspension.

Parallèlement, Monsieur Demarquilly, adjoint à l’urbanisme de Gérard Dalongeville, vient d’être cité directement devant le Tribunal Correctionnel de Béthune, le 26 mai prochain, pour y répondre de «prise illégale d’intérêt».

M. Dalongeville, à l'époque dissident du PS, avait conquis en 2001 la mairie d'Hénin-Beaumont face au sortant socialiste Pierre Dachicourt. Il a été réélu en 2008 face à Marine Le Pen (FN) à la tête d'une liste constituée avec le PS, qui l'a ensuite réintégré.

Michel Janva

Partager cet article

5 commentaires

  1. mais qu’attendez vous pour alerter le ban et l’arriere ban de la gôôôche caviardee.
    de quel droit un magistrat (il va y etre tres vite mis au pas celui la)s’arroge t il le droit d’impliquer un maire socialo de deficit budgetaire.
    12 millons d’euros,une bagatelle.
    et en plus menacer un adjoint a l’urbanisme
    de prise illegale d’interet.
    mais va falloir mettre un peu d’ordre la dedans…
    m’enfin!

  2. Si le préfet et la justice avaient fait leur travail, cet élu escroc et son adjoint auraient pu être battus par Marine LE PEN.
    Mais devant ce ”risque majeur”, un maire FN, les autorités ont préféré le maire purri, et l’ont maintenu en place, puis le PS l’a réintégré……

  3. La pugnacité de Marine Le Pen et Steeve Briois a payé ! Bravo

  4. Et encore il ne s’attaque qu a un Maire…
    QUID du Président et de son gouvernement?

  5. On comprend mieux maintenant le score canon de Marine

Publier une réponse