Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique / Culture de mort : Eugénisme / Culture de mort : Euthanasie / Pays : Angleterre

Un homme atteint de trisomie 21 fait l’objet d’un ordre de non-réanimation

937Cet article (en anglais) raconte l'histoire d'Andrew Waters, une cinquantaine d'années (il est aujourd'hui décédé, depuis le mois de mai), atteint de trisomie 21, qui avait été hospitalisé en 2011 à l'hôpital de Margate dans le Kent.

Après son hospitalisation, lors de son retour chez lui, sa famille avait découvert dans son sac un " ordre de ne pas réanimer" (DNR – do not resuscitate) en cas de problèmes cardiaques ou respiratoires. Cet ordre s'appuyait sur les raisons suivantes, énumérées en clair : "syndrome Downs [trisomie 21], incapable d'avaler (…), alité, des difficultés d'apprentissage".

Les parents d'Andrew Waters ont découvert ce document alors qu'ils n'ont jamais été consultés par l'hôpital. Le personnel avait décidé de sa vie ou de sa mort sans aucune consultation préalable, juste parce qu'il était atteint de trisomie 21. Les parents faisaient pourtant quotidiennement des visites à leur fils à l'hôpital et le corps médical pouvait alors en profiter pour leur poser la question.

Le mois suivant sa sortie, Andrew est à nouveau hospitalisé, et un nouvel ordre DNR est émis, toujours sans concertation avec la famille. Le frère d'Andrew, Michael Waters, a donc intenté une action en justice au nom de son frère.

La décision finale de réanimer ou non le patient revient légalement au médecin en Angleterre, néanmoins celui-ci doit au préalable consulter le patient, la famille, et donner les motifs de sa décision. Mais la plupart du temps, les médecins signent l'ordre DNR, qui est placé dans le dossier du patient, sans concertation avec la famille.

L'hôpital a présenté des excuses, sans admettre toutefois avoir commis un acte répréhensible, ni avoir bafoué les droits de l'homme.

Michael Waters, le frère d'Andrew, est toujours en colère, car il estime scandaleux que la trisomie soit répertoriée comme une raison valable pour ne pas réanimer quelqu'un. Il attend toujours les excuses personnelles du médecin qui a signé l'ordre.

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

11 commentaires

  1. Plus ça va, plus on aura d’appréhension de rentrer à l’hôpital de peur de ne pas en ressortir … vivant.
    Imaginez que le médecin trouve une carte d’adhérent FN dans vos affaires.

  2. En français correct, on appelle cela un crime.
    Ce médecin britannique est un criminel.
    J’espère que la famille portera plainte contre ce criminel.

  3. Ce sont les même qui hurleraient probablement contre “toute forme de discrimination” !

  4. Monstrueux !

  5. Bof… faut pas croire que l’herbe est plus verte chez nous : on a les mêmes à la maison…
    Il y a deux jours, le médecin du SAMU me donne l’ordre pas téléphone de ne pas TENTER de réanimer une personne au motif qu’ils n’ont plus de SMUR disponible… sans avoir bien entendu vu la victime qui était à plus de 30 km…
    La vraie raison : trop loin, trop âgée (plus de 90 ans)…
    Moralité : en France, on laisse crever les petits vieux parce que l’hôpital ne respecte pas son obligation de moyen…
    Bande de salauds
    PS : j’aurai massé quand même si j’avais pensé que la victime avait la moindre petite chance… quitte à prendre une mise à pied… La vie humaine n’a pas de prix.

  6. Michaël, le frère d’Andrew, n’aura sans doute pas d’excuses de la part du médecin (?) meurtrier.
    On en viendra plutôt à exiger des parents qu’ils demandent pardon à la société pour avoir laissé en vie leur fils atteint de trisomie.
    Les nazis agissaient déjà ainsi et, aujourd’hui, on fait bien pire.
    Une société sans Dieu – Père, Fils et Esprit-Saint – est aussi une société sans Amour.

  7. Merci PK de votre témoignage
    Nous sommes désormais nombreux à ne plus avoir confiance dans les blouses blanches.
    Pour beaucoup, on entre à l’hôpital, on termine à la morgue.

  8. Comment peut on cautionner un pareil geste ?
    Ces gens sont des criminels.

  9. Merci à JPR qui a dit ce que je pensais… Et à Gerfaut, je répondrais que j’ai dans mon porte-feuille un tract de la Manif pour tous de 2013, ils ne pourront pas le louper : quand on l’ouvre, il est entre un portrait de Louis XVI et un “papa je t’aime” écrit par mon fils !
    Maintenant si on apprend qu’un médecin sympathisant FN ou LMPT a fait mourir une patiente lesbienne sans en référer à sa compagne… vous imaginez le cirque merdiatique ?

  10. Correction :
    Un médecin sympathisant de la Manif pour tous ne laissera jamais mourir une personne sous prétexte de mal incurable…

  11. Ce ne sont pas des excuses qu’il faut demander, mais une action judiciaire à étudier.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services