Bannière Salon Beige

Partager cet article

Un heureux anniversaire ? – Essai sur les cinquante ans du missel de Paul VI

L'Eglise : Vie de l'Eglise / Vidéos

Dans son émission Perles de Culture, Anne Brassié reçoit notamment Cyril Farret d’Astiès qui publie “Un heureux anniversaire ? – Essai sur les cinquante ans du missel de Paul VI“.

Il revient sur la réforme du missel de la messe, sur la suppression des répétitions, le rôle de la liturgie, la censure de certains versets de l’Ecriture Sainte (qu’a bien montré Yves Daoudal)…

Dans la Lettre aux évêques accompagnant le motu proprio Summorum Pontificum, Benoît XVI avait préconisé un enrichissement mutuel des deux missels du rite romain :

les deux Formes d’usage du Rite Romain peuvent s’enrichir réciproquement: dans l’ancien Missel pourront être et devront être insérés les nouveaux saints, et quelques-unes des nouvelles préfaces. La Commission « Ecclesia Dei », en lien avec les diverses entités dédiées à l’usus antiquior, étudiera quelles sont les possibilités pratiques. Dans la célébration de la Messe selon le Missel de Paul VI, pourra être manifestée de façon plus forte que cela ne l’a été souvent fait jusqu’à présent, cette sacralité qui attire de nombreuses personnes vers le rite ancien. La meilleure garantie pour que le Missel de Paul VI puisse unir les communautés paroissiales et être aimé de leur part est de célébrer avec beaucoup de révérence et en conformité avec les prescriptions; c’est ce qui rend visible la richesse spirituelle et la profondeur théologique de ce Missel.

Force est de constater que le motu proprio Spiritus Domini sur l’ouverture aux femmes des fonctions liturgiques de Lecteur et d’acolyte, non seulement ne participe pas à cet enrichissement, mais il contribue à éloigner un peu plus les deux formes du rite romain.

Partager cet article

32 commentaires

  1. Ah parce que vous avez cru à la fable de l’enrichissement mutuel ? Ah vous faites de beaux défenseurs de la liturgie traditionnelle…
    Les deux formes aussi, c’est une novlangue incroyable, croire que deux rites si différents peuvent ainsi cohabiter dans l’Eglise ! Cette histoire de deux ‘formes’ ne tient pas debout.
    Merci à Benoit XVI d’avoir ‘réintroduit’ la liturgie catholique !!! En réalité, on peut le remercier d’avoir offert un répit et donc un vrai développement de la Messe traditionnelle…
    J’ai vu l’émission et je me demande si ce livre vaut ‘La Messe de Vatican II’ de l’abbé Barthe qui est déjà une synthèse très complète, historique et doctrinale !?!

    • Jusqu’à merci à Benoit XVI, j’étais ‘presque’ d’accord… Puis subitement je me suis souvenu qu’il avait été père avant d’être cardinal et ardent fossoyeur de la tradition en œuvrant à rédiger ce nouveau “concept”… Résultat, vos églises sont vides et les églises et chapelles où la Vérité est enseignée sont pleines ! Et vos berger, préfèrent des églises fermées que de les confier à la Vérité ! Continuez de fabriquer vos saints pour justifier l’injustifiable et vous convaincre de votre oeuvre… Comment un Jean XXIII d’abord frère des loges avant d’être le vôtre, un Jean Paul II avec le carnaval d’ Assises ou embrassant le coran et expliquant que toutes les religions se valent peuvent-ils être saint…
      C’est une insulte à nos Martyrs, à tous nos Saints et une grave offense à Notre Père !
      Etre catholique ce n’est pas être faible, c’est être fort dans la foi !
      Messire Dieu, premier servi ! Sainte jeanne d’ Arc, priez pour nous !

      • De toute façon, tout ceux qui contredise le Saint Sacrifice de la Messe du Concile de Trente sont anathème et il n’y a même pas à discuter.

  2. Déjà il n’y a pas 2 formes mais 3 :
    1 – La messe en forme extraordinaire
    2 – La messe en forme ordinaire en latin qui avec le canon 1 est très similaire à la forme extraordinaire
    3 – La messe en forme ordinaire en français qui s’éloigne de façon impressionnante de celle en latin et donc de celle en forme extraordinaire également

    ‘La Messe de Vatican II’ normalement c’est la 2 et non la 3

    • Ah dites-moi quand et où vous avez entendu votre 2 ????????????????????

      Et l’offertoire ? Et le lectionnaire ? Non mais vous rigolez ou quoi ???????????????????????

      • A de nombreux endroits en France et ailleurs… Depuis des décennies.
        C’est la forme privilégiée de la communauté St Martin notamment.
        C’est la 2 qui a été promulguée par Vatican 2, sur le maitre autel, dos au peuple et avec chants en latin !
        De très nombreux fidèles confondent la 2 et la 1 y compris quelques uns chez les tradis

    • Il y a La Sainte Messe “dite de Saint Pie V”.
      Le reste ou autres “formes” abracadabrantes ont foutu un beau bordel dans l’Eglise, on juge un arbre à ses fruits ! J’étais encore il y a peu de temps assez papillon avec ces “formes” mais à présent, suite aux dérives (*) de François, mon choix est désormais dé-fi-ni-tif !

    • 1759 9. Si quelqu’un dit que le rite de l’Église romaine, selon lequel une partie du canon et les paroles de la consécration sont prononcées à voix basse, doit être condamné ; ou que la messe ne doit être célébrée qu’en langue vulgaire ; ou que l’eau ne doit pas être mêlée, dans le calice, au vin que l’on doit offrir, parce que cela est contraire à l’institution du Christ : qu’il soit anathème 1746 ; 1748 .

    • Bonjour Duport,
      Vous m’avez l’air de raisonner avec le logiciel tridentin. Mais j’ai le regret de vous dire que dans le missel de Paul VI, en fait les rubriques sont faites de tel façon qu’en fait vous pouvez faire tout ce que vous voulez ou presque. Si vous avez déjà assisté à ce rite en latin vous avez pu voir qu’il n’est pas conçu pour cela. Ce rite n’a sa raison d’être que dans la langue vernaculaire. C’est quand il est célébré en latin par ailleurs que vous comprenez encore plus combien il est à des années lumières du rite de St Pie V.
      Enfin, sur la communauté que vous citez, il suffit d’aller dans une des paroisses dont elle a la charge pour comprendre que ce n’est pas le rite traditionnel qui la passionne…

      • Désolé mais c’est dans les missels en langue vernaculaire que l’on peut faire tout ce que l’on veut ou presque. Ce n’est pas du tout ce qui a été promulgué à l’origine.

        Si ce rite en latin était a des années lumières du rite St pie V il n’y aurait pas autant de fidèles qui le confondent avec le rite extraordinaire.
        Et précisément ces mêmes personnes s’aperçoivent au contraire qu’il est a des années lumières du rite en langue vernaculaire ! Du coup je contraint chaque fois les prêtres a leur dire (ils ne peuvent pas faire autrement…) que c’est le même rite ! A tous les coups ça marche, les gens sont en état de sidération et je leur glisse sournoisement “vous venez de comprendre qu’il y a un problème”
        J’ai étudié tout cela très en détail pendant des années au moment ou j’ai commencé le combat pour le retour à la tradition…

        Concernant la Communauté St Martin ils ne sont pas libres de faire ce qu’ils veulent dans les diocèses mais lorsqu’ils sont entre eux ou qu’ils le peuvent c’est toujours la forme en latin qui est privilégiée.

    • Vous oubliez la 4e forme, la plus fréquente, qui n’est pas la messe de Paul VI (mal) traduite en français (quoiqu’il y ait un effort actuellement pour améliorer la traduction) mais la messe selon le père Machin, madame Michu et soeur Thérèse qui forment l’équipe liturgique. C’est ainsi qu’à la place de la version française du Gloria ou du Sanctus on a le droit à de vagues paraphrases, qu’à la place des oraisons du missel on a les “oraisons nouvelles” trouvées dans une revue liturgique, etc

      • C’est toujours la 3ème forme qui n’est pas “mal traduite” comme vous le dites mais volontairement falsifiée et qui est sujette à ce que Benoit XVI appelait des dérives à la limite du supportable… Un euphémisme.

  3. ” célébrer (…) en conformité avec les prescriptions” : l’ennui avec le missel de Paul VI, c’est que son auteur, ou plutôt son promoteur, a de lui même incité (le mot est faible) à s’affranchir des prescriptions de son missel quelques jours avant sa promulgation en demandant à sacrifier le latin et le chant grégorien. Par la suite, aucune innovation ou dérive n’a jamais été sanctionnée par la hiérarchie…

  4. Regardez le dernier texte de François: ce que j’autorise auj. (femmes lectrices…) se fait partout des années sans autorisation, mais je suis cool, maintenant je valide. Circulez y a rien à voir ! Il y a 50 ans environ, le Courrier de Rome a parlé de la Messe évolutive, on continue jusqu’où ?

  5. Moi, ce que je trouve effarant, c’est qu’on annonce aux fidèles de la nouvelle messe qu’on expurge st Paul, dans le lectionnaire, et qu’ils ne disent rien ! Savent-ils que st Paul – les épîtres – c’est la Révélation ?!?
    Depuis quand la liturgie de l’Eglise va faire un tri dans les écrits de st Paul, dans la Révélation ?!?

    • Petites histoire inventée pour détendre l’atmosphère :
      En fait les conciliaires ont retrouvé les “évangiles apocryphes” du gardien de la cellule de Saint Paul… Les fameuses évangiles selon Himmlerus. Celui-ci relate qu’il entendait des chuchotements et des espèce de grattage sur du parchemin derrière la porte du cachot… Il écrit, qu’il est entrée dans la cellule très en colère, plusieurs soirs de suite pour dire à Saint Paul et ses disciples : “Bon maintenant ça suffit !!! Dormez et arrêtez de faire les pitres !”… (l’épitre !!!)

  6. Il n’y a qu’une seule messe… Celle de Saint Pie V…. Tout le reste est anathème….
    Pour cette récente nouvelle religion de 1962, elle est peut être “catholique” mais elle est surtout conciliaire ! Fruit des loges, des protestants, de ceux qui ont beaucoup souffert et des faibles catholiques qui au lieu de partager la Vérité ont soldé leur conviction….
    Ce n’est pas ma religion et je n’ai aucune tolérance envers l’erreur…
    Cette religion a voulu plaire au “monde” et celle de toujours veut plaire à Dieu !
    Continuez de prier la terramama, moi je m’en remets à Notre Mère à tous et actuellement si votre église vous l’enseigne encore, c’est le jubilé des apparitions de Notre Dame de Pontmain…
    Accepter l’erreur ou la tolérer, c’est être complice !
    Déo gratias et Sainte année à mes frères même ceux en dehors de la vrai foi !

    • Ce n’est pas vous qui décidez ce qui est anathème et ce qui ne l’est pas !
      Il se trouve que nous faisons partie de l’église et que la forme ordinaire est la forme officielle de cette église.

      De même le chef de l’église est le Pape, quel que soit notre opinion sur lui, il reste le chef.

      Vous ne semblez pas savoir ce qu’est la tolérance car s’il est louable de rejeter l’erreur, il ne l’est pas de ne pas la tolérer. On ne tolère que ce que l’on n’accepte pas !

      Nos frères de la forme ordinaire, même s’ils sont dans l’erreur, restent nos frères.
      A nous de leur porter la lumière…

      Pour finir la messe extraordinaire nécessitait une profonde réforme qui n’a pas pu avoir lieu à cause du détournement du concile pastoral ou on a imposé sans préparation la messe nouvelle.
      Le fait que depuis ce soit un grand chambardement ne change rien au fait que la réforme demeure toujours un nécessité, même s’il va falloir attendre les calendes grecques vu le contexte actuel.

      • Pie V a établi cette messe et a déclaré que celui qui changerait un seul mot serait anathème… Vos pasteurs avec votre assentiment, semble-t-il (?), l’ont modifié et inversé la vérité. Pour preuve vous pensez que votre “église conciliaire dit le rite ordinaire… Ordinaire dans l’église conciliaire sûrement. Notre rite à nous n’a rien d’ extraordinaire, il est ordinaire depuis 1570 et ordinaire depuis bien avant que le Pape Pie V le dogmatise. Tout les Papes l’on confirmé jusqu’à Pie XII… Et subitement la révélation est venue d’un représentant des loges… La mienne vient du Verbe fait Chair… Le votre a vu la lumière ??? La lumière qu’il a vu sont les flammes de l’enfer… Et le pire, entre ceux qui ont perdu la foi et ceux qui pensent l’avoir encore, il y aura beaucoup de pleurs et de grincement de dents… Vos chefs ont fait une OPA sur Rome, certes, amenez y votre terramama peu m’importe, pardonnez-vous vous même et supprimez le purgatoire, why not, tutoyez votre Père et vouvoyez votre Mère, on n’en est plus là… Votre religion est d’abord conciliaire et pastoral et date de 1962… Vous avez vos “croyances tendances”, je garderai les miennes… Je ne sais pas ce qu’est la tolérance me dîtes-vous ! Je ne le sais que trop bien, elle vous plains, plains les AMES perdues et ne donnerai pas le moindre fondement à l’erreur… A vos erreurs… Enlevez les écailles de vos yeux et j’espère que vous vous sauverez… Moi, cela fait longtemps que le “Una cum” est une difficulté à prononcer quand je vois votre pape écrire une encyclique sur l’écologie en réussissant à ne pas parler une fois du Christ… N’est-il pas son Vicaire ? Il préfère déplaire à Celui qui l’a placé sur le Trône de Pierre, plutôt que de déplaire au monde… Je vous l’accorde, je suis un très mauvais chrétien, mais j’essaie de m’améliorer et je sais surtout que si la route m’a été indiqué pour arriver au ciel et la plus sûre, je ne me risquerais pas sur un autre chemin…

    • Et les rites lyonnais, ambrosien, dominicain, etc, ils sont anathèmes ???
      N’oublions pas non plus les prêtres réfractaires célébraient pour la plupart dans les rites gallicans.

  7. @ Duport : votre forme n°2 est un camouflage. C’est celle qu’on dit à Evron, mais pas à la basilique, à la chapelle privée de la Communauté Saint Martin. Latin, chant grégorien, kyriale d’apparence traditionnelle, canon à voix basse, etc… On comprend ce qui se passe dès le kyrie : binaire, deux fois kyrie eleison, deux fois christe eleison, deux fois kyrie eleison. C’est l’application de la doctrine Crouan. Remarquez bien qu’une personne pieuse et disciplinée acceptera sans broncher vos trois formes. Mais il est clair que le nouvel ordo a été inventé par Bugnini pour corrompre la religion catholique. Vive la forme n°1.

    • Bugnini, grand franc-maçon devant l’Éternel
      https://gloria.tv/post/YHXBVNuh8E124cN1fCiUCUeCi
      Pas besoin d’amener d’autres arguments pour prouver la perversité et la nocivité de la messe Paul VI, forme 2 ou 3.

    • La forme n°2 est la forme promulguée par le Concile ! Point barre.
      Et ce n’est pas “ma” forme mais celle de l’église !
      Dans cette forme il n’y a pas de prières au bas de l’autel et on dit une seule fois le “domine non sum dignus” si on garde le canon 1 c’est a peu près tout ce que le fidèle peut voir.
      A l’origine l’orientation du prêtre est toujours dos au peuple.
      La kyriale reste la même

  8. Pour les plus jeunes, ou plutôt pour les moins vieux, encore faut-il la connaître cette messe traditionnelle.
    Pour ma part je ne sais pas trop bien de qui elle est, mais je sais surtout que j’en ai découvert l’existence sur le tard , un peu par hasard et que ça a été une révélation. C’est tellement plus recueilli, plus sacré.
    Beaucoup n’en connaissent même pas l’existence malheureusement !

    • Justement faites la connaitre et proposez aux autres d’y aller avec vous.

      Elle n’est de personne, ou elle est des apôtres, St pie V l’a simplement rendue universelle en supprimant tous les ajouts des uns et des autres pour revenir au tronc commun.

  9. Pour “pratiquer” la Messe St Pie V , les enfants ne connaissent pas le latin et pourtant ils en sont friands et d’ailleurs dans quelles Messes y -a-t-il le plus d’enfants? Non les enfants ont peut-être plus que les adultes le sens du sacré. Et dans ces Messes ils sont comme des poissons dans l’eau si je puis me permettre; Et que dire des sermons qui sont de véritables cours de catéchisme parce que les prêtres ont été formés selon St Thomas d’Aquin. Quelle est la formation des prêtres de l’église conciliaire?

    • J’ai 7 enfants et comme tous les enfants, ils sont des éponges et absorbent le thomisme comme d’autres absorbent la télé réalité… Je suis passé par la Salette cet été et pendant que je montrais à ma fille Philomène (7 ans) la statue de sa Sainte et lui expliquais ses mérites, trois malgaches en chemise à fleur se sont approchés pour écouter… Un de ceux là m”a dit avoir beaucoup appris et découvrir cette Sainte (???!!!) qui est quand même la petite favorite du Saint Curé d’Ars (patron des curés)… Il m’a avoué en partant être prêtre à Paris… J’en vois ensuite un autre avec col romain habillé avec un short “moulburne” façon YMCA et son ptit sac de randonnée !!! Et pour finir, un plus jeune en col romain et jean à qui je fais remarquer que l’avantage de mes Abbés est qu’il soient reconnaissable avec leur soutane…
      Il me fait remarquer que l’avantage du concile est que cela les en a libéré !!! Je lui ai fais remarquer que le concile les avait aussi libéré de la foi !!!

    • Maritain, Lubac, Bouillard, Teilhard de Chardin, de Brouwer, Congar, Daniélou, Cardonnel, Chenu, Loisy & consorts. Que du beau monde pour façonner comme il faut la tête de nos séminaristes modernistes. On peut admirer le beau résultat.

  10. La reforme liturgique de 1970 a été le Cheval de Troie des ennemis de l’Église qui ont voulu ainsi la détruire de l’intérieur en faisant croire aux gogos conservateurs que c’était juste une réformette de la messe de saint Pie V : ils ont ainsi trouvé leurs “idiots utiles” qui allaient faire à leur place et sans s’en rendre compte le travail de sape qu’eux-mêmes ne pouvaient mener, du moins au départ, à visage découvert…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services