Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Un groupe de hauts-fonctionnaires et de militaires anonymes propose la création d’une garde nationale

Après le groupe Surcouf qui avait entraîné en 2008 une véritable chasse aux sorcières au sein des armées, c'est désormais un groupe dénommé Janus qui, prenant acte d'une future et nouvelle réduction du format des armées après les élections, propose, dans une tribune publiée par Le Point, la création d'une garde nationale, qui s'apparenterait au retour d'un service national volontaire :

"(…) Les axes de réflexion de Janus visent à prendre en compte la baisse inéluctable des budgets avec en cible une armée française à l'effectif inférieur à 180 000 personnes (…) À côté des trois armées, une garde nationale interarmée de 75 000 hommes relevant de l'état-major des armées pourrait monter en puissance (…) La GN devrait monter progressivement à un effectif de 75 000 hommes et femmes se répartissant en personnels issus des armées (15 000 personnes) et gardes nationaux. Les gardes nationaux, non d'active, auront un statut de civils faisant des périodes entre 30 et 100 jours par an rémunérés au taux de leur grade"

Au delà du fond, le blog Défense et sécurité du Monde s'interroge sur cet anonymat : 

"Je ferai une remarque, sans doute acerbe. Depuis quelques années, se multiplient les groupes informels et anonymes. Après Surcouf en 2008 pour les armées qui a suscité une certaine « chasse aux sorcières », ce fut Marly pour le Quai d’Orsay en 2011, Calvignac en 2012 pour le ministère de l’intérieur. A nouveau au sein de la défense, nous avons Janus. Des hauts fonctionnaires, des généraux aussi sous un pseudo, proposent mais ne sont pas en mesure de s’exprimer publiquement sous leur nom. Cela est d’autant plus significatif qu’il s’agirait dans le cas de Janus de très hauts gradés (…)

Plus généralement, cela signifie de fait que s‘exprimer au sein de la haute fonction publique ou au sein des armées n’est pas possible dans notre République, que le pseudo évite aussi de prendre des risques inconsidérés."

Partager cet article

7 commentaires

  1. bonne idée.Mais attention au recrutement…sinon effet boomrerang garanti…

  2. l’idée d’une Garde Nationale avait été lancée par Guillaume Peltier, alors au mieux de sa forme, lors de la campagne du Référendum sur la Constitution Européenne: il avait partlé alors de 100.000hommes
    Les socialistes devraient la défendre, eux qui sont pour la création d’emplois publics…Pour une fois ce ne seraient pas des emplois de tout repos!

  3. Tout dépend de qui en fera partie.

  4. Autre bon billet dans ce blog, l’auteur s’étonne du fait que les “forces d’élites de la République” soient surclassés moralement et techniquement :
    Dans ce contexte, se limiter aux seules forces de police devient problématique.
    Leur stupéfaction devant le combat auquel ils ont été confrontés indiquerait qu’ils commencent à être surclassés moralement et techniquement lorsqu’un individu ou un groupe n’hésitent plus à se battre avec des armes à feu.
    http://chauvancy.blog.lemonde.fr/2012/03/18/meurtres-de-soldats-parachutistes-et-lachete-dun-tueur/#comment-94
    Dans mon souvenir Raspail avait déjà décrit des scènes de sidération mentales des militaires dans le Camp des Saints.

  5. La France n’a pas eu vraiment de très bons résultats avec ses “gardes nationales” du XIXème siècle.
    Et avant de mettre encore un “machin” en place, il faudrait déjà redonner de l’autorité aux organismes de sécurité en place (policier) et aux gendarmes qui ne peuvent actuellement rien faire car leurs hiérarchies, avec les ordres qui viennent d’en haut, ne veulent pas de bavures, sachant de toute façon que le bandit et l’assassin seront victimisés (voir l’exemple Morah).
    Il faut aussi faire le contrôle aux frontières, supprimer le regroupement familial, et penser à retrouver pour la nationalité le droit du sang et non du sol et supprimer les doubles (voire triples nationalités).

    Enfin ces hautes autorités militaires ou civils qui parlent sous l’anonymat, que représentent-ils? Suggérer des “machins” difficiles à mettre en place, et avec quels hommes, puisque même les ex-militaires et certains militaires “patriotes” sont surveillés par le sécurité militaire (cf là encore les 20 000 fichiers consultés, avant de se lancer sur la piste islamiste…).
    On ne s’improvise pas comme cela “garde national” (pour être efficace, il faut qu’il soit armé et puisse se servir de son arme, l’on peut le supposer). il faut des hommes, des cadres, un esprit. Tout ce qui peut exister à moins de frais et une meilleure efficacité avec une gendarmerie et une armée.

  6. La garde nationale s’est très bien comportée en 1814 et 1815. Elle se composait des anciens militaires et des hommes mariés de 25 à 40 ans.
    Il est vrai que la garde mobile en 1870 a été moins performante. Le taux des anciens militaires y était nettement plus bas. On ne s’improvise pas soldat à moins de compter un bon tiers de vétérans dans le groupe.
    Cette garde nationale devrait partir de cette constatation. Donc, comprendre en effet d’anciens militaires, d’anciens policiers et d’anciens gendarmes.
    C’est tout à fait réalisable. Elle devrait se constituer sur une base régionale. J’ai servi dans une régiment d’artillerie entièrement composé de réservistes qui donnait entièrement satisfaction. Il est vrai que ça remonte à 1993, année de sa dissolution.

  7. On peut toujours rêver! Pour que le NOM puisse s’installer, il faut que toutes les défenses nationales disparaissent au profit d’une force unique, celle de la dictature mondiale.
    Bien des voix, dans le monde s’élèvent en faveur du Nouvel Ordre Mondial.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services