Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Un foetus découvert, et les autres ?

Un foetus a été découvert vendredi par les agents d'entretien de la station d'épuration de Muret (Haute-Garonne) flottant à la surface du bac de vidange. Le foetus, qui a vraisemblablement séjourné plusieurs jours dans le bac de vidange de la station d'épuration, sera analysé pour déterminer s'il s'agit d'une fausse couche, d'un avortement clandestin ou d'un enfant mort-né.

Une série d'examens médicaux seront pratiqués en début de semaine pour connaître l'âge, le sexe, l'ADN du corps et la date du décès. Les premières constatations feraient état d'un fœtus de 6 à 7 mois. L'enquête a été confiée aux gendarmes de la Brigade de recherche de Muret.

On peut déjà déclarer aux gendarmes que des milliers de foetus sont jetés chaque jour dans les poubelles des avortoirs, avec l'autorisation par la République française. Pourquoi faire une enquête sur cet enfant là et non sur les 220 000 massacrés chaque année ?

Michel Janva

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

8 commentaires

  1. “Pourquoi faire une enquête sur cet enfant là et non sur les 220 000 massacrés chaque année ?”
    La réponse glace le sang : parce que pour ces 220 000 c’est légal.

  2. Je suis formateur en chimie industrielle . J’ai en ce moment dans un groupe de formation un stagiaire qui a travaillé 5 ans dans le domaine du traitement de l’eau.
    Lors d’une formation sur la filtration , je parlais de ce qu’on pouvait trouver à l’entrée d’une station d’épuration . Le stagiaire en question nous a glacé le sang en racontant qu’il avait trouvé plusieurs fois (une fois par an environ) des foetus humains dans les grilles assurant l’élimination des “déchets” les plus gros. Il supposait qu’il provenait de fausses couches ; la femme se mettant à saigner , elle se réfugie dans les toilettes . C’est à cet endroit que le bébé est expulsé.
    C’est terrible à dire et cela fait froid dans le dos mais c’est plus courant qu’on le croit.
    On peut bien sûr légitimement s’interroger sur une société qui va enquêter sur ce type d’accident et permet l’élimination de 220 000 foetus annuellement , avec en plus une prise en charge par tous les assurés sociaux via la Sécu.

  3. à Okapi et aux autres : c’est le moment de prendre la parole sur le site du Nouvel Obs…la dernière fois qu’il y a eu un débat à propos de l’IVG sur ce site, les pro-vie se sont sentis un peu seuls face à la meute….Le dire sur le Salon Beige ne sert à rien, vous prêchez à des convaincus.

  4. @AMarie
    Le message posté ici est un “copié-collé” de ma réaction sur le site du Nouvel Obs . J’ai changé seulement un mot : “On peut bien sûr légitimement” devient là bas ” on peut quand même”

  5. @AMarie
    Vous avez été écouté .
    La preuve : la réaction de tuture sur le site du Nouvel Obs
    “Tuture
    des trolls de la réacosphère !
    Je voulais juste dire aux lecteurs de ces commentaires que cette abondance de réactions des anti-avortements, n’est pas le fruit du hasard. Ca sent la retape sur des sites ou blogs catho-tradi dont je ne citerai pas le nom pour pas leur faire de pub.”

  6. à alain21 : je ne vois pas votre commentaire sur le site du Nouvel Obs…ni le mien d’ailleurs

  7. Que croyez-vous ? Ils filtrent les commentaires et en laissent passer quelques uns pour faire croire qu’ils laissent la liberté d’expression.

  8. @AMarie
    sans doute effacé mais je l’ai reposté hier soir à 21h30.
    A cette heure ( 9h00) , il apparaît en tête des commentaires.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!