Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Un ex-secrétaire d’Etat devant les assises pour viols et agressions sexuelles

La cour d'appel de Paris a infirmé l'ordonnance de non-lieu dont le maire de Draveil (Essonne) Georges Tron avait bénéficié à l'issue de l'enquête déclenchée par des plaintes des deux femmes.

Partager cet article

8 commentaires

  1. Quand même étonnant, comment peut-on basculer ainsi entre 2 décisions si contradictoires ? Qui a rendu l’ordonnance de non-lieu et sur quelles bases ? Jean-Claude Marin n’est pourtant plus en activité ?

  2. Petit rappel, malgré sa condamnation par le tribunal médiatique, toute personne accusée d’un acte délictueux est présumée innocente jusqu’à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d’un procès public.

  3. Ne connaissant pas l’arrêt de la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris, il faut se garder de tout commentaire hâtif. En plus c’est une décision d’infirmation d’une ordonnance de non-lieu, ce qui signifie que les charges retenues contre Georges TRON ne sont ni évidentes ni limpides.
    Cette décision, qui émane d’une juridiction de l’instruction et non de jugement, n’a pas l’autorité de la chose jugée, ce qui la rend provisoire jusqu’à celle au fond.
    Dans ce genre d’affaires c’est souvent une parole contre l’autre.
    Georges TRON bénéficie de la présomption d’innocence et n’est pas encore déclaré coupable.
    Il a dit aussitôt vouloir se pourvoir en cassation, lequel recours est suspensif. Si l’arrêt est cassé, ce sera à la chambre de l’instruction de la cour d’appel de renvoi de prendre une décision. Au contraire, en cas de rejet du pourvoi, la décision sera entre les mains de la cour d’assises de l’Essonne.
    En plus il faut relever que Georges TRON reste un élu, ayant été réélu à la mairie de Draveil au premier tour des élections municipales de 2014 avec 57,50%.
    Il ne faut donc pas faire haro sur un homme politique, qui garde la confiance de ses administrés.

  4. Il parait qu’il veut rejoindre le Front National…

  5. @jejomau
    Aucune chance, il n’est pas homosexuel apparemment !

  6. Souvenez-vous.
    Au déclenchement de cette affaire, le citoyen masseur de doigts de pied Tron avait déclaré qu’il était victime d’un complot fomenté par… le Front National.
    Ce parti est vraiment malfaisant ! Il va jusqu’à s’immiscer entre les orteils…

  7. Tout le monde n’est pas Strauss-Kahn.

  8. Tron serait il lâché par ses comparses ?
    Quel service n’a t il pas rendu pour être ainsi poursuivi ?
    Il faudrait pouvoir enquêter en profondeur, ce qui ne sera pas fait évidemment.
    Comme les affaires de ministre pédophile au Maroc, silence on couvre.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services