Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Un début d’union des droites à Paris ?

Un début d’union des droites à Paris ?

Pour la première fois, le parti de Marine Le Pen ne présentera pas de liste dans la capitale en 2020. Le RN soutiendra la liste «Aimer Paris» de Serge Federbusch, magistrat issu de la «droite hors les murs». Ses listes «Aimer Paris» devraient inclure des candidats RN, parfois en tête de liste d’arrondissement. Wallerand de Saint-Just, trésorier du RN et potentielle tête de liste dans le XVe arrondissement, indique :

«Serge Federbusch est à même de mener le combat pour une véritable alternative à la municipalité d’Anne Hidalgo». «C’est un parfait connaisseur des enjeux parisiens».

Conseiller à l’urbanisme du maire socialiste Bertrand Delanoë au début des années 2000, conseiller apparenté UMP du Xe arrondissement en 2008, il s’est ensuite présenté aux municipales de 2014 derrière Charles Beigbeder, à l’origine d’une liste «Paris Libéré», dissidente de l’UMP.

Serge Federbusch espère aussi obtenir le soutien du souverainiste Nicolas Dupont-Aignan, pour constituer

«une liste citoyenne et une offre politique neuve, autour d’une droite et d’un centre pluriels». «Je veux éviter le drame d’un nouveau mandat d’Anne Hidalgo ou l’élection de Benjamin Griveaux, ersatz local fabriqué par Emmanuel Macron».

Serge Federbusch veut dénoncer la «tiers-mondisation de Paris», dans «la délinquance, la saleté, la mauvaise gestion des migrants et l’état catastrophique de la voirie».

«Paris doit être un laboratoire de bonne gestion et de réduction de la pression fiscale».

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

8 commentaires

  1. Ah! vraiment bravo au RN et à S. Federbusch ! Voici enfin une politique intelligente, nos amis belges disent: “l’union fait la force” c’est une vérité première. Bravo et que DLF les rejoignent ainsi que tous ceux qui ne supportent plus les abus de pouvoir démentiels de celle que je m’amuse à appeter Sainte Anne Hidalgo.

    • Anne, ma soeur Anne, ne vois tu rien venir ? Oh si je vois le macron qui merdoie, les merdias qui foudroient, le populo gaulois qui gueuloie, et ma réelection qui couloie…

      Pour elle, c’et de moins en moins fluctuat !

  2. Sage décision de la part du RN où, au vu de la sociologie de Paris en particulier et en général des métropoles régionales, il faut savoir à un moment donné tenir compte des réalités… Que le RN concentre son effort sur nombre de villes petites et moyennes gagnables au sein de la France périphérique semble beaucoup plus opportun… La Fracture géographique et sociale entre une France périphérique enracinée (comptant également la part assimilée issue de l’immigration, n’en déplaise à certains), et le monde cosmopolite des bobocraties urbaines est aujourd’hui plus que criant et visible. Et cette fracture, nous savons dorénavant que les élections ne seront plus en mesure de la résorber, d’autant plus que l’Etat n’a plus les moyens d’acheter la paix sociale. L’époque de Jacques Chirac est bel et bien révolue…

  3. voila une bonne nouvelle, union des droite enfin pour virer les bobos

  4. “une liste citoyenne” …. encore ce mot “citoyen” qui n’a rien à faire en adjectif car il n’est jamais adjectif. Et aucun rapport avec la citoyenneté…. parler de liste “civile” ou “civique” est amplement suffisant

    • Le jour qu’il a écrit ça : «une liste citoyenne et une offre politique neuve, autour d’une droite et d’un centre pluriels» il avait dû perdre le nord dans les embouteillages hidalguesques. Moi j’ai du mal à agiter une liste citoyenne autour d’une droite plurielle et de plusieurs centres: ça me donne le tournis. C’est sans doute une manière poétique de dire que sa tâche politique est quasi impossible.

      Raison de plus pour le soutenir dans sa démarche qui demande autant d’imagination que de courage mais qui vaut bien la peine d’être poursuivie si on veut se débarrasser d’Hidalgo et de ses folies aussi coûteuses qu’inutiles: faux travaux, destruction illégale de la voie Pompidou, projet de piscine fluviale, tour triangle,JO 2024, et même, allons jusqu’au bout, “Gross Paris” comme disaient les touristes qui se sont installés chez nous de 1940 à 1944.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services
Copied!