Un conseiller de Macron déguisé en policier frappe un manifestant

1141627-img-20180719-wa0003Sous Hollande, nous avions repéré les policiers déguisés en manifestants pour provoquer des impairs, sous Emmanuel Macron nous avons le faux policier qui s'en prend aux manifestants. Portant un casque à visière des forces de l'ordre, Alexandre Benalla, adjoint au chef de cabinet du président, a été reconnu en train de prendre une jeune femme par le cou puis frapper et traîner un jeune homme au sol. C'est un militant de la France Insoumise qui filme :

Cet homme s'est ensuite rapidement éloigné des CRS qui semblent le laisser faire pendant un "Apéro militant" de la France Insoumise qui avait réuni une centaine de personnes dans le 5e arrondissement de Paris.

En plus du casque de CRS, le proche collaborateur d'Emmanuel Macron, Alexandre Benalla portait un brassard de police le 1er mai dernier.

Alexandre Benalla a refusé de commenter mais le directeur de cabinet d'Emmanuel Macron a confirmé les informations.

"Alexandre Benalla m'avait prévenu deux jours plus tôt qu'il souhaitait participer à une intervention auprès de la préfecture de police pour voir comment se gérait une grande manifestation. Il m'en a demandé l'autorisation, je la lui ai donnée, mais en précisant bien qu'il y allait en observateur".

"Le lendemain de la manifestation, j'ai été avisé par un collaborateur que M. Benalla avait été reconnu sur le terrain en train de participer à des opérations de maintien de l'ordre. J'ai vu les vidéos, je l'ai convoqué le jour même, je lui ai demandé si c'était lui".

Benalla a écopé d'une suspension temporaire, du 4 au 19 mai. Le directeur de cabinet lui y reproche son "comportement manifestement inapproprié" ayant "porté atteinte à l'exemplarité qui est attendue, en toutes circonstances, des agents de la présidence de la République".

Aujourd'hui Benalla reste chargé de mission à l'Elysée.

Commentaires (1)

Mais c'est extrêmement grave ! On laisse un Ben allah autour du Président de la République ? Mais où est-on ? Dans une république bananière ? Aucune sanction pour lui alors que n'importe quel quidam irait en taule ?
On se croirait sous le Reich allemand en 1936 quand les SA LGBT faisaient la loi et terrorrisaient la population tout en ayant des pratiques gays.. Epouvantable !

Rédigé par : jejomau | 19 juil 2018 08:29:55
____________________________________

Laisser un commentaire