Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Un conseiller de Macron déguisé en policier frappe un manifestant

1141627-img-20180719-wa0003Sous Hollande, nous avions repéré les policiers déguisés en manifestants pour provoquer des impairs, sous Emmanuel Macron nous avons le faux policier qui s'en prend aux manifestants. Portant un casque à visière des forces de l'ordre, Alexandre Benalla, adjoint au chef de cabinet du président, a été reconnu en train de prendre une jeune femme par le cou puis frapper et traîner un jeune homme au sol. C'est un militant de la France Insoumise qui filme :

Cet homme s'est ensuite rapidement éloigné des CRS qui semblent le laisser faire pendant un "Apéro militant" de la France Insoumise qui avait réuni une centaine de personnes dans le 5e arrondissement de Paris.

En plus du casque de CRS, le proche collaborateur d'Emmanuel Macron, Alexandre Benalla portait un brassard de police le 1er mai dernier.

Alexandre Benalla a refusé de commenter mais le directeur de cabinet d'Emmanuel Macron a confirmé les informations.

"Alexandre Benalla m'avait prévenu deux jours plus tôt qu'il souhaitait participer à une intervention auprès de la préfecture de police pour voir comment se gérait une grande manifestation. Il m'en a demandé l'autorisation, je la lui ai donnée, mais en précisant bien qu'il y allait en observateur".

"Le lendemain de la manifestation, j'ai été avisé par un collaborateur que M. Benalla avait été reconnu sur le terrain en train de participer à des opérations de maintien de l'ordre. J'ai vu les vidéos, je l'ai convoqué le jour même, je lui ai demandé si c'était lui".

Benalla a écopé d'une suspension temporaire, du 4 au 19 mai. Le directeur de cabinet lui y reproche son "comportement manifestement inapproprié" ayant "porté atteinte à l'exemplarité qui est attendue, en toutes circonstances, des agents de la présidence de la République".

Aujourd'hui Benalla reste chargé de mission à l'Elysée.

Partager cet article

17 commentaires

  1. Mais c’est extrêmement grave ! On laisse un Ben allah autour du Président de la République ? Mais où est-on ? Dans une république bananière ? Aucune sanction pour lui alors que n’importe quel quidam irait en taule ?
    On se croirait sous le Reich allemand en 1936 quand les SA LGBT faisaient la loi et terrorrisaient la population tout en ayant des pratiques gays.. Epouvantable !

  2. Elle est pas belle la vie ?
    Les voyous et les politiques ont ceci en commun qu’ ils peuvent faire n’importe quoi sans qu’il leur en cuise jamais.
    On nous en jette un en pâture, parfois, pour nous faire croire qu’il y a bien une justice, mais c’est simplement parce que ce malheureux ne sert plus à rien.
    Pour le reste : circulez y a rien à voir.

  3. ce n’est pas on se croirait, c’est on est sous le Reich de 1936 ou si vous préférez sous la botte de Staline. Et notre furher se transforme de temps en temps en Goebbels histoire de s’approprier la com ses subalternes n’étant que des godillots incapables selon lui car lui seul est le grand micron, le seul capable d’être intelligent etc s’il savait combien l’exècrent dans capes il partirait en courant mais a-t-il eu honte une seule fois?

  4. Mais vous n’avez rien compris; c’est ce que l’on appelle “la police parallèle ”
    J’ai bon ????
    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/police-parallele-ou-nervis-202790
    Autre exemple ,surprenant par- dessus le marché!!!
    Chacun en tirera les conclusions qui s’imposent.
    les Antifas donnent des ordres !!!!!!
    https://www.youtube.com/watch?v=TcmdoG-3CZQ

  5. Comme dit Roger Duchesne dans Bob le Flambeur: « Une belle tête de voyou ! »

  6. Ce qui est grave ce n’est pas de frapper un manifestant gauchiste ou de se battre avec un flic (personnellement j’ai fait cela pendant 20 ans)mais c’est la connivence entre un voyous du PS, garde du corps de Macron et la police qui le laisse faire et le laisse s’introduire dans le dispositif policier ….essayer de taper un gauchiste qui vient d’être interpellé par un CRS et vous verrez que cela est quasiment impossible.
    Pour moi il y a une claire complicité entre les forces de l’ordre et la racaille socialiste…

  7. C’est quoi ce cirque???
    Le monde médiatique veut sa revanche et a décidé de prendre Macron en otage?
    Les délires de l’éditorialiste Barbier et sa clique sur BFMTV tournent en boucle depuis ce matin!
    C’est cela qui est ahurissant!

  8. Une affiche de la CGT dénonçait les violences policières en marge de manifestations. Philippe Martinez, secrétaire général de ce syndicat, évoquait des “débordements organisés au plus haut niveau”.
    http://www.lepoint.fr/politique/philippe-martinez-des-debordements-organises-au-plus-haut-niveau-20-04-2016-2033547_20.php
    http://www.lepoint.fr/images/2016/04/19/3629044lpw-3629544-jpg_3501527.jpg
    Mais cet encadrement brutal des manifestations n’est pas nouveau. Coluche nous expliquait déjà en 1975 que pour décrédibiliser une action et justifier la répression, les forces de l’ordre n’hésitent pas à utiliser les appariteurs, véritables casseurs d’État infiltrés dans les manifs.
    https://www.youtube.com/watch?v=sN7Ak2PLDOE
    Comme en 2010 par exemple :
    https://www.dailymotion.com/video/xfd2sb_policiers-casseurs-dans-les-manifestations_news
    https://www.youtube.com/watch?v=puwag9VNlR4
    Ce qu’en pense Jean Luc Mélenchon :
    https://www.dailymotion.com/video/xfcv8n_jean-luc-melenchon-accuse-la-police_news
    En 2013, le soir du 26 mai, les manifestants étaient appelés à rester avec les veilleurs aux Invalides. Curieusement, des « agités » commencèrent à se rassembler pour provoquer les CRS. Parmi eux, des policiers en civil, reconnaissables grâce à leurs oreillettes, un brassard “police” et une matraque télescopique dans les poches. Ils étaient dissimulés avec les casseurs pour déclencher l’étincelle des débordements. Un journaliste les filmait de très prêt. Un des policiers prit son casque de moto et lui donna très violemment un coup à la tête puis un sur sa caméra. Des membres de la sécurité de la Manif pour tous cherchèrent à le protéger. Apparurent tout à coup une dizaine de policiers à brassard visible cette fois pour tabasser journaliste et ses défenseurs. Et quand une manifestante se mit à genoux devant les CRS pour bien montrer qu’elle ne faisait pas partie de ces casseurs, Un des policiers en civil avec brassard lui donna un fort coup de pied dans le ventre accompagné d’un « Arrête de sourire ».
    Le 16 avril à Versailles, des policiers en civil portant drapeaux de la manif et sans brassards donnèrent sans raison des coups à 2 jeunes, créant ainsi un mouvement de foule. N’ayant aucun signe distinctif, les manifestants prirent a parti les policiers pour les défendre. Ce qu’attendaient d’autres policiers pour procéder à des arrestations. Les policiers en civil chauffèrent même la foule par des slogans et des attitudes hostiles aux forces de l’ordre, voulant faire dégénérer la manif, toujours dans l’objectif de procéder à des interpellations.
    Le 24 mars à Paris, il y avait aussi de nombreux policiers en civil dans la foule.
    http://illwieckz.net/journal/Avis_de_recherche
    http://illwieckz.net/media/image/20130324.police-civils/20130324.police-civils.andre.png
    http://illwieckz.net/media/image/20130324.police-civils/20130324.police-civils.martin.png
    http://illwieckz.net/media/image/20130324.police-civils/20130324.police-civils.simon.png
    http://illwieckz.net/media/image/20130324.police-civils/20130324.police-civils.barthelemy.png
    https://www.facebook.com/PrintempsFrancaisIsere/photos/a.181436912007300.1073741828.175923942558597/181437695340555/?type=1theater
    En cette occasion on vit une soixantaine de jeunes gens se faire poursuivre par des unités à motos ainsi que par des policiers en civil usant de leur force avec une violence inouïe. Seule l’intervention d’une mère de famille qui filmait la scène a atténué ce déchainement barbare.
    Lors de la manif du 26 janvier 2014, plusieurs témoins virent un groupe d’hommes en noir sans signes distinctifs, passer “amicalement” le barrage policier pour arriver au contact de la foule et ensuite se retourner pour attaquer fictivement les CRS…” Témoignage de Besancenot :
    https://www.dailymotion.com/video/x29a50q_besancenot-ils-ont-des-looks-de-casseurs-mais-ce-sont-des-policiers-encagoules_news
    En juin 2016, contre la loi el Khomri, on a assisté à une retenue bien curieuse des forces de l’ordre alors que sous leur nez, de nombreux casseurs s’en donnaient à coeur joie. N’étions pas là devant une manipulation du gouvernement qui laissait là son extrême gauche s’entrainer pour semer le chaos lors des prochaines élections si le FN en devient un acteur majeur ? A la moindre bavure de leur part, le temps sera venu de rétablir l’ordre par une répression qui visera à l’éradication de la droite nationale.
    http://www.ndf.fr/poing-de-vue/18-06-2016/violence-dextreme-gauche-des-casseurs-aux-ordres-du-gouvernement/?utm_source=feedburnerutm_medium=emailutm_campaign=Feed%3A+ndf-fr+%28Nouvelles+de+France%29
    Bien entendu, toutes les polices du monde utilisent ce genre de méthode. Voir en Espagne le 15 juin 2011, avec les indignés où un groupe de policiers en civil avait été isolé par les manifestants et parqué dans une cage d’escalier. Ils ne faisaient plus les fiers. Les CRS vinrent les sauver de leur situation inconfortable.
    http://www.youtube.com/watch?v=_fOG51w1PIo
    Les “indignados” avaient là la preuve comme quoi la police infiltrait les manifestants et était à l’origine de provocations en face du Parlement.
    http://www.antena3.com/noticias/espana/indignados-acusan-policias-infiltrados-desatar-violencia-frente-parlament_2011061600036.html

  9. Cela nous rappelle aussi une autre manipulation, celle de Mamoudou Gassama, expliquée ici d’une manière scientifique en anglais :
    https://arxiv.org/pdf/1807.05502.pdf

  10. Pour disqualifier le mouvement qui manifestait contre la vente d’enfants, le 2 février 2014, des militants d’associations LGBT étaient venus manifester avec La Manif Pour Tous avec de faux panneaux, fabriqués par eux-mêmes, portant des slogans homophobes… avec les couleurs et logo de La Manif Pour Tous. Ils avaient été pris sur le fait au bout de quelques minutes et ils avaient raconté l’échec de leur manipulation ensuite sur internet.
    Cette falsification, arme de guerre idéologique du lobby LGBT, allait de paire avec les dérives des forces de l’ordre et l’usage disproportionné de la force face aux manifestants et familles qui défilaient. On se souvient d’enfants ayant reçu des gaz lacrymogènes…. Sans oublier les insultes quotidiennes sur les réseaux sociaux et les menaces par téléphone, SMS et lettres anonymes qui ont conduit à mettre les dirigeants de La Manif Pour Tous sous protection policière ! Faut-il aussi rappeler les multiples décisions judiciaires qui ont été rendues, attestant des injures et violences, parfois graves, subies par des militants de la Manif pour Tous ? Alors qu’il n’y a pas eu une seule condamnation de La Manif pour Tous pour un propos ou un agissement infractionnel !
    Autre dérive classique de la police, le trucage des images, comme lors de la manif du 24 mars 2013 :
    https://www.dailymotion.com/video/xzeu37_manif-pour-tous-du-24-mars-les-images-de-la-police-etaient-truquees_news
    Mais le gouvernement sait aussi utiliser “des casseurs” ou “antifas” lors de manifs contre lui. Dans ce cas il laisse le strict minimum de CRS pour protéger les gens ! Témoignage d’un policier :
    https://www.dailymotion.com/video/x1av973_la-dictature-c-est-maintenant-un-policier-temoigne_news

  11. Cela fait plus de bruit dans les médias de frapper un bobo gauchiste que de gazer des gosses lors de la Manif pour tous.

  12. pourtant BFMTV c’est la télé à notre fuhrer bien aimé!!!! non?

  13. Chez moi on appelle cela un “BARBOUZE”.
    Sans doute déjà à l’œuvre avec d’autres, sous Hollande et le “cirque” mariage pour tous…
    La question qui me taraude :
    Pourquoi ça sort maintenant ?

  14. Benalla, Benalla, vous êtes ….? Mince je ne me souviens plus de la fin de la réplique 🙂

  15. Il faut nous débarrasser , au plus vite, de ce régime et rétablir la liberté .

  16. Un collabo de Macron?
    Un retour des sturmabteilung?

  17. Les chemises noires dans les gouvernements fascistes ce n’est pas nouveau.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services