Un collège catholique financerait l’AFM avec l’appui de l’évêque

R Un lecteur, parent d'élève inscrit au collège catholique privé sous contrat Saint-Michel à Saint-Denis à La Réunion, nous informe que le directeur de l'établissement de ses enfants, soutenu par l'aumônier de l'établissement, membre des Frères des Ecoles chrétiennes, organise une braderie au bénéfice du Téléthon (opération pas nouvelle puisqu'en 2002, ils avaient récolté 14000€, reversés intégralement à l'AFM). 

Exprimant son opposition à ce projet et refusant que son enfant y participe, ce parent s'est vu répondre (cliquer sur l'image pour l'agrandir) que son attitude a été anticipée (!) et qu'un avis a été demandé à Mgr Gilbert Aubry, qui aurait encouragé ce projet finançant l'AFM ! Ce soutien est d'autant plus étonnant que Mgr Aubry fait partie des rares évêques français ayant soutenu la Marche pour la vie de 2008.

Michel Janva

12 réflexions au sujet de « Un collège catholique financerait l’AFM avec l’appui de l’évêque »

  1. Pierre

    Il faut demander à Mgr Aubry s’il soutient effectivement ce financement de l’AFM.
    La réponse d’encouragement vient-elle de Mgr Aubry ou de son/sa secrétaire à l’évêché? De son vicaire général? Ou qui sais-je encore au nom de Mgr Aubry?
    Une réaction de Mgr Aubry s’impose pour confirmer ou infirmer le propos qui lui est prêté.

  2. HB

    Je crains que tous ou presque tous les collèges dits catholiques financent l’AFM par le biais du Téléthon!
    Un établissement sous contrat ne peut se dire catholique.
    Le faire c’est tromper les parents d’élèves. Seules les écoles totalement libres( c’est à dire hors contrat) peuvent être totalement catholiques.
    Il n’est pas nécessaire de sortir de Polytechnique, pour comprendre qu’un vrai catholique ne peut passer de contrat d’association avec son pire ennemi.

  3. Chris20a

    (rires) !
    Cela me fait bien rire, comme si c’était la seule école catholique à soutenir l’AFM et le téléthon…
    Au collège (privé) on nous forcait a faire un cross, à courir pour le téléthon, à faire un laché de ballons, et à recolter des pieces jaunes (a l’époque).
    Aujourdhui je suis en BTS dans un lycée catholique privé, et il y a déjà les affiches du téléthon dans le hall du lycée… Je suis quasiment sûr que la presque totalité des établissements “catholiques” vont cette année encore participer à enchérir cette association qu’est l’ A-FM.
    Faut il en rire ou en pleurer? Je préfère en rire.

  4. Jean

    A la lecture de cet article, j’ai aussi été étonné, car je me souviens de la participation de Mgr Aubry à la Marche pour la Vie…
    J’ai travaillé dans un lycée public où l’aumônier “catholique” organise des collectes pour le téléthon…

  5. Enseignant - Armentières (59)

    Je ne possède pas les statistiques précises à propos de ce qu’évoque Chris20a.
    Je confirme toutefois le fond de ses propos pour un grand nombre d’établissements dits catholiques que je connais.

  6. Ludovic

    @ HB
    Bien sûr, il ne faut pas être naïf mais ceci-dit je pense que le problème n’est pas d’abord d’avoir signé un contrat avec l’Etat mais de savoir quel contrat on signe (et comment on l’applique).
    Je pense qu’il y a beaucoup plus d’ouvertures possibles que ce que l’on croit aujourd’hui. Il faut avoir le courage de les exploiter. Il faut être astucieux avec l’Etat et profiter de cette opportunité, même si elle est biaisée. A-t-on des exemples de chefs d’établissements qui se soient fait retoqués pour ne pas respecter ce que demande l’Etat ? N’a-t-on pas plus des établissements soumis par avance à un système ?
    Enfin, je ne vois pas en quoi l’Etat est le pire ennemi. L’Etat est un concept impersonnel, et celui-ci fait beaucoup de choses très mal, mais il fait aussi des choses bien.

  7. HB

    à Ludovic,
    Je crois savoir qu’il y a deux types de contrats le simple et l’association.
    La différence ne me parait pas vraiment importante!
    Mais je ne vois pas du tout ce que vous voulez dire par des ouvertures possibles à exploiter.
    Et aujourd’hui qui les exploite ?
    Pour avoir été trésorier de l’OGEC d’une école, je connais, un peu il est vrai, le problème.
    Pour ce qui est de l’Etat, et là je me place uniquement comme catholique, oui c’est un ennemi puisque représenté par la République.
    Je ne vous ferais pas l’affront de vous expliquer la naissance de cette république, et sa finalité qui est la disparition de toute idée de Dieu.
    Etre catholique et républicain, c’est comme être juif et nazi !

  8. RC

    pour y avoir scolarisé nos enfants pendant plusieurs années, je peux malheureusement vous confirmer l’absence cruelle de catholicité dans l’enceinte de ce collège, y compris dans les célébrations religieuses (ne pas dire “messes” malheureux! vous choqueriez nos gentils petits élèves musulmans…) je ne suis guère étonné de voir l’ “aumonier” cautionner, voire instaurer ce genre d’activités.
    Saint Jean Baptiste de la Salle doit s’en retourner dans sa tombe car on y décourage même les bonnes volontés manifestes de nos enfants, quand elles sont trop manifestement évangéliques, sous couvert de refus du prosélytisme….. dont acte

  9. Reivax

    Non, tous les établissements de l’enseignement catholique ne participeront pas. En tant que président de l’APEL du groupe scolaire de ma ville, j’ai refusé les sollicitations.
    Alors au lieu de vous plaindre, investissez les APEL et faites bouger les lignes !!

Laisser un commentaire