Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / Religions : L'Islam

Un catholique indien mutilé par des musulmans

K Quelques mois après avoir distribué à ses élèves leur sujet d'examen de ponctuation où se glissait le nom "Muhammad", Thenganakunnel Joseph, professeur dans un collège catholique du Kerala, un Etat du sud de l'Inde, a été violemment agressé. Sa main droite a été mutilée, ses bras et jambes fracturés.

Le professeur s'inspira d'un dialogue entre un fou et Dieu, tiré d'un film local. Mais c'est le fou qu'il choisit d'appeler "Muhammad", le nom du Prophète de l'islam. Quelques semaines plus tard, le 4 juillet, des hommes l'ont attaqué à coups de haches et de barres de fer à la sortie de la messe. La police soupçonne le Front populaire indien, un groupuscule islamiste local.

Plutôt que de venir au secours de son professeur, le collège, placé sous protection policière à la suite de manifestations de musulmans, a préféré le renvoyer, l'accusant d'avoir porté atteinte au sentiment religieux de la communauté musulmane. Le professeur assure :

"Je me suis déjà excusé et je ne voulais offenser quiconque en utilisant le nom "Muhammad"".

Début septembre, des façades d'églises ont été vandalisées. Le Kerala sombre dans les tensions interreligieuses. En 2004 et 2005, des villages côtiers ont été le théâtre de violentes émeutes entre musulmans et catholiques. Depuis, le puissant conseil interéglises du Kerala a recommandé aux familles chrétiennes de n'envoyer leurs enfants que dans les écoles de leur confession pour préserver "les valeurs chrétiennes attaquées".

Addendum : l'information avait été rapportée dès le 06 juillet par Yves Daoudalet le 19 juillet dans ce Salon.

Partager cet article

4 commentaires

  1. Céder, c’est accepter la dhimitude.

  2. c’est pas beau l’islam????

  3. ça, c’est une religion qu’elle est bonne !

  4. Et si ces chrétiens arrivaient en bateau jusqu’en France, seraient-ils accueillis comme des immigrés ayant droit à la protection de la France contre toutes les persécutions? Je n’en mettrais pas ma tête à couper.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services