Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Un agriculteur condamné à cause du meuglement de ses vaches

Un agriculteur condamné à cause du meuglement de ses vaches

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

13 commentaires

  1. Hé oui, c’est comme ça maintenant, avec les li-li-bo-bo-bonobos qui ne veulent trouver à la campagne que le silence qui n’existe plus en ville… Avec ces gens-là, même les animaux n’ont plus le droit de s’exprimer ! Bon sang, mais pourquoi accorde t-on autant d’importance à ces boulets ? Et quand le droit va t-il enfin repartir sur un bon pied, c’est à dire permettre les relations sociales apaisées, et non plus la satisfaction des revendications ridicules d’individus egoïstes ?

  2. La résistance d’une communauté villageoise solidaire et soudée réussirait à les faire partir… Ce qui est possible au plus petit échelon le serait aussi au niveau national…

  3. Quel tribunal a rendu cette décision? Je n’arrive pas à trouver.
    En tout cas, du fait de la précarité et des difficultés financières des agriculteurs, il risque de ne pas y arriver et de perdre son exploitation!
    Mais bon, les citadins, habitués aux bruits inévitables de la ville, comptent pour zéro les bruits ambiants de la ville. Quand ils arrivent à la campagne, le niveau sonore n’est pas plus élevé, mais différent (vaches au lieu de circulation, bruits de conversations près des cafés…). La justice considère donc que les bruits de la ville sont acceptables (jusqu’à un certain point), les bruits de la campagne non. Et les bruits des oiseaux? Ils ont dans le domaine public, faudrait-il en conséquence en faire supporter la responsabilité à l’État?

  4. Chirac a dit en son temps “le bruit et les odeurs”. La prochaine fois ,ce sera donc une condamnation pour épandage!!!

  5. C’est hallucinant car comment peut on être condamné pour une chose pour laquelle on ne peut rien ?

  6. On savait que ces pauvres dames étaient responsables par leurs pets des trous dans la couche d’ozone. Maintenant, elles cassent les oreilles des bobos. Je suggère qu’on trouve un système pour que ces gens-là ne mangent plus de boeuf, de veau ni de lait, de laitages, de beurre, jusqu’à la fin de leur vie. Il faut être cohérent.
    Et pour être cohérent jusqu’au bout, il faut interdire la campagne à ces mêmes bipèdes : leur rap gêne les vaches et leur fait tourner le lait !

  7. Je me demande s il faut en rire ou en pleurer si ce n est de s indigner en faveur de l agriculteur . Les mêmes qui l ont denonçé doivent être des vegans ou anti-specistes. On n est plus à une contradiction, prés . Mais c est d une bêtise hallucinante ! Overdose de chemtrails ou quoi ? D hallucinogènes ? Il leur manque le bruit des moteurs , du métro , des Klaxons , des bruits musicaux ( enfin, musicaux, faut le dire vite ) , les clameurs des stades ou quoi ?

  8. Je ne comprends pas cette condamnation? On ne peut pas arriver quelque part en sachant qu’il y a une église, une ferme ou autre, puis ensuite se plaindre de l’existence de cette ferme ou église. C’est un point élémentaire de droit: il n’y a pas de tromperie ni dissimulation; l’acheteur s’installe en pleine connaissance de cause.

  9. ces juges sont tombés sur la tête
    idem avec d’autres qui poursuivent les identitaires mais relaxent le chauffeur du bataclan
    idem avec ceux qui condamnent zemmour et autres polémistes pour dire la vérité mais sont laxistes avec les rappeurs qui veulent tuer les bébés blancs et pendre leurs parents
    etc

  10. IL y a aussi les bruits et les odeurs dans les villes ! Et je les trouve bien plus graves et très douloureux pour la santé alors qu’à la campagne, on a la nature dans laquelle l’humain est fait pour vivre. Ce n’est pas le cas en villes…

  11. C’est ça la justice française, collabo, comme sous Pétain.

  12. Moi je souhaiterais porter plainte contre les animaux racailles qui hurlent dans la nuit. Tous les week-ends j’emmène ma fille à la campagne afin de fuir la ville et je préfère que ma fille entende les vaches que les arabes

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services