Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay / Liberté d'expression

Un adjoint du maire de Bollène sacrifie sa liberté de conscience

Communiqué de Marie-Claude Bompard :

"J'ai reçu, vendredi
dernier, à ma demande, deux jeunes femmes qui souhaitaient célébrer
leur « mariage », le 10 septembre prochain, à Bollène.
Cette demande est régulière au regard de la loi Taubira. Elle me
pose, cependant, en ma qualité d'officier d'Etat civil, un
douloureux problème de conscience
. C'est ce que j'ai expliqué à
mes interlocutrices.

Je leur ai donc affirmé
que j'étais moi-même dans l'impossibilité de procéder à cette
cérémonie, et qu'il m'est également impossible de déléguer mon
pouvoir et ma responsabilité à un conseiller municipal.

Je leur ai réaffirmé
mon attachement au mariage, union d'un homme et d'une femme, qui a
pour première finalité l'accueil et l'éducation d'enfants, dont la
conception relève, naturellement de l'altérité sexuelle des époux.

Avec la loi Taubira, les
maires réfractaires sont aujourd'hui sous la menace de sanctions
lourdes, disproportionnées et illégitimes. Pourtant, la liberté de
conscience est garantie par notre Constitution. Ce n'est d'ailleurs
pas pour rien que François Hollande avait déclaré « il y a
toujours la liberté de conscience », lors du congrès des
maires, à l'automne 2012, porte de Versailles. C'est en ce sens que
j'ai écrit, ce matin, à Manuel Valls, ministre de l'intérieur.

Aujourd'hui, le
respect de mon droit constitutionnel est bafoué.
Depuis samedi
dernier, les pressions se succèdent : pression médiatique,
pression politique
(notamment de la part du parti au pouvoir),
pression administrative, pression judiciaire, puisque j'ai
appris qu'une enquête préliminaire avait été ouverte, à la
demande de la Chancellerie. Des gendarmes se sont d'ailleurs
présentés en mairie de Bollène cette après-midi, exigeant une
copie du dossier de mariage.

Ne pouvant m'opposer à
l'application de la loi sur le territoire de ma commune, j'ai, par
ailleurs, demandé à monsieur le Préfet de Vaucluse, en tant que
représentant de l'Etat, de procéder lui-même à cette cérémonie
ou de désigner une personne de son choix,
comme le prévoit
l'article L2122-34 du Code Général des Collectivités
Territoriales.

Cette proposition a été
refusée, montrant ainsi que l'Etat préfère que les cérémonies
n'aient pas lieu, afin de mieux trainer les maires réfractaires
devant les tribunaux !
Outre la destruction du mariage et de la
famille, un des objectifs de la loi Taubira est clairement d'écarter
les maires libres, réfractaires au Système. Nous en avons un
exemple flagrant aujourd'hui, à Bollène.

En ce qui concerne les
demanderesses, c'est un de mes adjoints, lui-même opposé à la loi,
qui, à son initiative et pour m'éviter des sanctions, s'est
porté volontaire et qui accepte de procéder à cette cérémonie
.
Je ne peux m'opposer à cette initiative, je n'en délègue pas
pour autant mon pouvoir,
puisque pour marier, un adjoint n'a
nullement besoin d'une délégation spéciale du maire,
puisqu'il
la détient depuis sa prise de fonction.

Pour ma part, et avec les
nombreuses personnes qui m'ont soutenue, avec de nombreux élus, je
continuerai à prendre une part active aux actions organisées afin
que la liberté de conscience soit reconnue et mise en œuvre."

Partager cet article

35 commentaires

  1. Peut-être trop tôt. Il faut faire monter la pression et imposer un débat sur la liberté de conscience.

  2. Quel est l’argumentaire du préfet pour refuser d’effectuer lui-même l’acte ou pour désigner quelqu’un pour ce faire?

  3. c’est un vrai rouleau compresseur, cette ministre
    le lobby derrière est très puissant
    l’objection de conscience est-elle morte ? Qui se lèvera? devant quoi Mme le Maire a-t)elle exactement reculé ? la prison ?

  4. Tout ça pour ça…..
    On est pas sorti de l’auberge !
    Être élu ou ne pas être…
    « L’introduction de législations injustes place souvent les hommes moralement droits en face de difficiles problèmes de conscience en ce qui concerne les collaborations, en raison du devoir d’affirmer leur droit à n’être pas contraints de participer à des actions moralement mauvaises. Les choix qui s’imposent sont parfois douloureux et peuvent demander de sacrifier des positions professionnelles confirmées ou de renoncer à des perspectives légitimes d’avancement de carrière » (Evangelium vitae, n.74).

  5. HOLLANDE = retour du Nazisme

  6. Çà se termine comme Arcangues. On fait croire que… dans le style “Retenez-moi… ou je fais un malheur !” Des pétitions sont lancées.
    Et à la fin le maire s’incline. La crise débouche finalement sur un accord boiteux pour que tout le monde sauve la face.
    Alors la ligne politique de Florian Philippot, tant vilipendée, était la bonne puisque la célébration aura lieu de toutes les façons.

  7. C’est ce que l’on nomme le “TOTALITARISME”.
    le viol des consciences fait partie de sa panoplie.
    A l’extrême c’est une balle dans la tête!
    Parmi ses résultats on comptabilise:
    plusieurs centaines de millions de morts.
    Cette pratique est vieille comme le monde
    au même titre que la prostitution ou le cannibalisme…
    voir la Corée du Nord lors de sa dernière famine.
    La France s’est placée sur une singulière trajectoire…
    Les jours prochains souligneront cette actualité.

  8. Oui, comme son mari elle se couche vite.
    Elle s’agite et puis obtempère.
    Autant obtempérer de suite plutôt que vouloir passer pour ce quon est pas.

  9. Il faudra attendre longtemps avant de retrouver des Denoix de Saint Marc, capables de mettre leur vie en jeu pour leur pays et les autres.
    Ici, il n’est même pas question de vie ou de mort… La loi Taubira peut donc s’appliquer tranquillement.
    Je repense à cette interview de Denoix de Saint Marc justement, qui explique que les “responsables” politiques et élus notamment ne jouent plus que sur des coups de communication médiatiques et sur des apparences… “le paraître l’emporte sur l’être”, “chacun fait son petit cinéma”…. on est en plein dedans ! Jusqu’à quand ?
    Le mouvement contre cette loi s’est fait sans les professionnels de la politique, il faut continuer et ne plus s’occuper d’eux.
    “Je ne crois que les témoins qui se font tuer” disait un écrivain du XXe. N’écoutons que les élus qui n’ont pas fait de la politique une profession, ceux là sont libres !
    Ecoutez la voix de la liberté du cdt de Saint Marc : http://www.youtube.com/watch?v=s860W8_w9Mw

  10. M. Philippot doit être content !

  11. Liberté de conscience devant les maires de France !
    « En novembre (2012), changement de ton. Devant le Congrès des maires de France, le chef de l’État, pour qui cette réforme sociétale n’a jamais été une priorité ni même un marqueur de son identité politique, évoque une «liberté de conscience » pour les édiles qui rechigneraient à marier deux hommes ou deux femmes. Comment mieux dire le malaise ou le revirement ? »
    Extrait de « Le Point » du 10 janvier 2013.
    François Hollande n’a pas d’autre choix que d’accepter cette «liberté de conscience » malgré les vociférations d’un Manuel Vals qui ne pense qu’à sa carrière en faisant semblant ; sinon, il passera pour un pauvre homme sans conviction, sans personnalité, un mou, élu par défaut, qui se renie tout le temps.
    Monsieur le Président de la France et de tous les Français socialistes, vous vous êtes engagé à reconnaître ce qui est une réalité : la «liberté de conscience » sinon vous passerez encore plus pour un gogo manipulé, mal élu et sans convictions !

  12. je refuserai comme madame le maire de Bollène. Pour moi c’est clair et net . Aurai -je la “chance ” d’avoir une roue de secours avec un adjoint pour sauver la face ? je n’en sais strictement rien.
    Notre liberté de conscience est bafouée par ce régime. c’est pourquoi, je continue le combat tout en respectant bien évidemment le choix sexuel des uns et des autres. Mais je n’irai jamais au delà quitte à faire de la prison .. il parait qu’on a la télé dans les prisons modernes!!!!!!
    François Waroux
    Maire de Connezac

  13. L’objection de conscience ne peut exister pour le gouvernement actuel puisque, dans son acharnement schizophrénique à redéfinir l’être humain, il lui dénie la possibilité d’avoir une conscience ou un sexe définissable. Mais tenons bon et prions, Dieu y mettra bon ordre sous peu.

  14. Jejomeau a écrit : « HOLLANDE = retour du Nazisme ». Je ne crois pas, mais en revanche, évolution vers la pire période de la Révolution Française, 1793, où les réfractaires étaient condamnés, les têtes tombaient, les vendéens étaient massacrés, un tiers du patrimoine Français détruit.
    Cela me fait penser aux « Hébertistes », alors partisans d’une radicalisation de la Terreur et de la déchristianisation.
    Aujourd’hui nous avons des Taubiriens, des Payonnistes, … qui œuvrent dans le même sens au prétexte que la Révolution française ne serait pas terminée : Marier des personnes de même sexe, retirer les enfants des familles pour les laisser plus longtemps à l’école afin de les endoctriner, lutter contre la famille pour la détruire, déchristianiser le pays en remplaçant cette religion par d’autres, temporairement, espèrent-ils naïvement …
    Je crois que le surnom de « Hébert » lui va mieux que pépère.
    J’en suis « hébert-lué » !

  15. Une loi ennemie de celles de Dieu, est une singerie, une anti loi, elle ne mérite que mépris et rejet.
    Pas besoin d’en discuter, car c’est perdre du temps à des fariboles.

  16. Comme dirait chichi ça fait pschiiiiiit !

  17. Un vrai rouleau compresseur scandaleux : on n’a jamais vu un parquet aussi rapide pour lancer une enquête préliminaire…
    Quoiqu’il en soit, ne jugeons pas Madame Bompard. Personne n’est à sa place. C’est si facile de soutenir, plus difficile d’être en première ligne !
    Cette affaire aura, en tous cas, permis de remettre la question de la dénaturation du mariage au centre de l’actualité.
    Bravo madame le maire…

  18. à “déçu”, “mm” et “jean”, qu’avez-vous fait pour soutenir la courageuse résistance de Madame Bompard? Avez-vous prié, jeûné? Avez-vous été rencontrer votre maire pour lui demander son soutien? Avez-vous au moins écrit un mot de soutien au maire de Bollène? C’est facile de critiquer quand on ne connaît pas la pression vécue quotidiennement (et pas seulement depuis la loi Taubira) par Mme Bompard, seule maire d’une ville aussi importante que Bollène (qui n’est pas une capitale, s’entend, mais pas non plus un village) qui résiste en tâchant de mener une politique municipale cohérente et respectueuse de la dignité humaine, et de rattraper le cahot dans laquelle les socialistes ont plongé la ville. Et si elle démissionne, qui prendra la place? Soit un socialiste qui détruira tout son travail et celui de son équipe depuis 5 ans; soit un autre-comme-elle, et rebelote…

  19. Je doute même que le FN, s’il était au pouvoir, ait les épaules assez fortes pour tenir tête aux communautaristes portés par le monde anglo-saxon et qu’il puisse annuler cette triste loi Taubira.

  20. J’espère au moins que l’adjoint en question célèbrera la taubirunion à 3 heures du matin. “Signez là et là, c’est bon, vous voilà taubirées.” Au moins, cela évite de mettre ce type d’union en valeur et permet de laisser encore un peu de prestige au mariage, le vrai, qui lui pourra être célébré avec le cérémonial nécessaire.

  21. Je suis très étonnée en lisant la plupart des commentaires…
    Qui sommes nous, installés devant nos ordinateurs, pour juger de ce qu’a pu vivre Mme Bompard ?
    D’ailleurs, elle ne s’incline pas, un de ses adjoints s’est présentée de son propre chef pour “marier”, il n’a pas besoin de sa délégation. Mme Bompard a bien dit qu’elle ne marierait pas et ne délèguerait pas, et c’est ce qu’elle fera.
    Ne jugeons pas trop vite les personnes qui se trouvent confrontées à des situations que nous ne vivons pas et dont n’avons pas à supporter les conséque
    nces !

  22. Sondage sur http://www.aol.fr
    60% pour le Droit des maires à dire non aux parodies de mariage.

  23. Pourquoi a-t-elle cédé aux pressions?? C’est dommage!
    Le gouvernement actuel, à 20% de sondages, aurait-il laissé un maire tirer 5 ans à l’ombre pour sa liberté de conscience alors que par exemple le maire responsable des morts de Xyntia n’est toujours pas derrière les barreaux?
    http://jefaisdelapolitiquesanslesavoir.unblog.fr/2013/08/27/refus-delegation-acceptation/

  24. C’est dommage que cette pseudo-union est lieu quand méme mais que faire en dictature…

  25. mme Bompard risquait d etre destituee et ruinee par ce pouvoir liberticide, d ailleurs nous ne sommes que guere plus de 2000 a l avoir soutenu par petition! alors que la droite nationale c est 5ou 6 millions d éelecteurs electrices! mobilisons nous massivement et des elus courageux comme mme Bompard iront jusqu au bout!

  26. La constitution ne garantit pas la liberté de conscience…

  27. Bravo à ce courageux adjoint qui se sacrifie…
    Une idée pour lui: qu’il célèbre avec un T-Shirt de la manif…

  28. @ Marie Dubois
    L’histoire est un rapport de puissance et celle-ci demeure pour l’instant du côté du pouvoir comme de ses serviteurs médiatiques.
    Les pétitions de soutien au(x) maire(s) de… ne servent à rien. Aucun maire ou adjoint n’a les moyens administratifs de s’opposer à l’application de la loi Taubira. C’est un fait.
    Tout élu en mars 2014 aura donc la mission (désagréable) d’appliquer un jour ou l’autre cette loi et donc d’abdiquer sa conscience le temps d’une cérémonie. L’éthique et la politique ne peuvent faire bon ménage, c’est connu. Statistiquement, ces mariages ne seront pas nombreux.
    De même, il ne faut rien attendre de recours déposés devant les diverses cours institutionnelles françaises.
    Il faut, me semble-t-il, se tourner vers le “machin” européen. Puisque celui-ci existe, il faut l’utiliser.
    Face à un pouvoir qui parle d'”égalité”, ses opposants doivent lui répondre “liberté” :
    – étendre la liberté de conscience aux élus ;
    – avoir la liberté de choisir son type de mariage. Or, en France, il y a une inégalité flagrante entre les catégories de mariage. On peut se marier civilement sans avoir recours à une cérémonie religieuse. En revanche, si on veut se marier religieusement, on doit au préalable se marier civilement. Il faut donc faire reconnaître le mariage religieux comme ayant la même authenticité administrative que le mariage civil.
    Seule l’Europe est capable de l’imposer à la France sachant que les directives européennes sont transposées dans le droit des états membres.

  29. Chez les Bompard, c’est toujours Com-ci Com ça ! Il faut dire que chez ces gens-là, la politique est un métier.

  30. Les français savent maintenant que le bleu marine ne sera pas la couleur qui sauve…
    La liberté de conscience de la 5ème république, c’est du pipeau.”Il n’y a pas de liberté pour les ennemis de la liberté” est le slogan des gazeurs d’enfants

  31. Les attaques méprisantes contre les Bompard sont pathétiques de la part de gens qui n’ont rien fait dans leur vie à part manifester ces derniers mois…
    Invoquer le commandant Denoix de Saint-Marc pour accuser les Bompard est médiocre de la part de gens qui ne sont ni maire, ni commandant de la légion étrangère et ne le seront jamais.
    La position des Bompard est difficile, dure, et quasiment aussi délicate du point de vue de la liberté de manoeuvre, de conscience…aussi délicate que celle d’un chef de section para …
    Etre maire d’une ville consiste à gérer également des milliers d’autres problèmes humains, matériels, etc…c’est un sacrifice énorme personnel…
    Pour ce qui est des guerriers qui préconisent de se la jouer à la résistant de 42 ou putschiste de 61 où étaient-ils au moment où la loi Taubira pouvait être retirée c’est-à-dire lors de l’envahissement des Champs-Elysées le 24 mars au soir ou sur l’esplanade des Invalides le 26 mai ?
    Les grandes gueules sont justement ceux qui ont sans doute condamné les méchants d’extrême droite à l’origine des bagarres du 24 mars ou du 26 mai (auxquelles je suis fier d’avoir participé)
    Car ce sont à des deux occasions que nous pouvions faire reculer le gouvernement : si nous avions été 50.000 ou 100.000 sur les Champs Elysées le 24 mars, le gouvernement reculait et le 26 mai lors des affrontements entre militants et flics au cours desquels 34 policiers ont été blessés par 500 militants, si nous avions été 5000 à envoyer 400 policiers à l’hôpital, le gouvernement reculait ! c’est évident.
    Ras le bol de la violence verbale et de l’invective dirigée contre son propre camps.
    Ceux qui admirent le commandant Denoix de Saint Marc et nous disent qu’il faut résister (la mouvance catho réac bien propre style Valeurs actuelles, UMP…) et de battre ce sont eux qui ont été les premiers à condamner ceux qui se sont physiquement battus en mars/mai.

  32. Entièrement d’accord avec Xavier et où sont ils les pétitionnaires pour soutenir Esteban Morillo en préventive depuis 3 mois ?

  33. Merci Madame Bompard d’avoir mis en évidence que
    -la liberté de conscience est aujourd’hui à géométrie variable en France
    -l’objection de conscience est, contrairement à l’affirmation publique du président de la république il y a moins d’un an, refusée à certains français
    -les préfets sont aux abonnés absents pour faire respecter cette loi en officiant eux-mêmes ou en déléguant.
    Madame Bompard, j’espère qu’aux prochaines élections municipales, vous serez confortée par une équipe soudée autour de vous.
    Sympathie pour l’adjoint qui s’est sacrifié: il serait utile de faire savoir haut et fort que c’est un sacrifice de sa propre liberté de conscience et de son propre droit à l’objection de conscience, et non un désaveu de votre position courageuse.

  34. Le but final n’est pas de faire une mascarade du mariage, rendue obligatoire, mais c’est surtout un test de menaces déguisées contre une personne, mais aussi pour toutes celles qui ont en France la fonction de maire, ici, il s’est présenté une personne pour jouer ce jeu affreux et honteux, les esprits s’habitueront à cela, et le tour sera joué, les gouins et les gouines pourront se coller légalement, il y aura d’autres volontaires se croyant courageux, alors qu’il ne faut céder aucune miette de terrain à l’ennemi, au contraire, mais le chasser et demander à tous les maires de France qui ont encore de la dignité de s’unir pour menacer ceux qui les menacent. Des Français les soutiendront, ils sont électeurs et connaissent les coupables à chasser.

Publier une réponse