Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Le Vatican

“Un acte aussi surprenant que génial”

Selon Sandro Magister :

B"En élisant pape, au cinquième tour de scrutin, Jorge Mario Bergoglio,
l'archevêque de Buenos Aires, le conclave a accompli un acte aussi
surprenant que génial. Surprenant pour ceux – presque tout le
monde – qui n’avaient pas remarqué, ces jours derniers, que son nom
revenait vraiment dans les conversations entre cardinaux. Son âge
relativement avancé, 76 ans et trois mois, incitait à le classer plutôt
parmi les grands électeurs que parmi les élus possibles.

Au
conclave de 2005 c’est le contraire qui lui était arrivé. Bergoglio
était l’un de ceux qui souhaitaient le plus que Joseph Ratzinger soit
élu pape. Et il avait recueilli, contre son gré, précisément les voix de
ceux qui voulaient empêcher l’élection de Benoît XVI.
Il est de fait que l’un et l’autre sont devenus papes. Bergoglio sous le nom inédit de François. Un
nom qui est le reflet de sa vie humble. Devenu archevêque de Buenos
Aires en 1998, il ne s’est pas installé dans le riche archevêché
adjacent à la cathédrale. Il est allé habiter dans un petit appartement
tout proche, avec un autre évêque âgé. Le soir c’est lui qui faisait la
cuisine. Il se déplaçait peu en voiture et prenait l’autobus en soutane
de simple prêtre.

Mais c’est aussi un homme qui sait gouverner.
Avec fermeté et à contre-courant.
C’est un jésuite – le premier à être
devenu pape – et, dans les terribles années Soixante-Dix, alors que la
dictature faisait rage et que certains de ses confrères étaient prêts à
prendre les armes et à appliquer les leçons de Marx, il s’opposa
énergiquement à cette dérive, en tant que provincial de la Compagnie de
Jésus en Argentine. Il s’est toujours soigneusement tenu à
distance de la curie romaine. Il est certain qu’il voudra qu’elle soit
allégée, propre et loyale.

C’est un pasteur à la doctrine solide
et au réalisme concret. Aux Argentins qui souffraient de la faim il a
donné beaucoup plus que du pain. Il les a invités à reprendre aussi en
main le catéchisme. Celui des dix commandements et des béatitudes. "Le
chemin de Jésus, c’est cela", disait-il. Et ceux qui suivent Jésus
comprennent que "fouler aux pieds la dignité d’une femme, d’un homme,
d’un enfant, d’une personne âgée, est un péché grave qui crie vengeance
au ciel", et ils décident de ne plus le faire. La simplicité de
sa vision, on peut la percevoir dans la sainteté de sa vie. En quelques
mots simples, les premiers qu’il ait prononcés en tant que pape, il a
tout de suite conquis la foule qui remplissait la place Saint-Pierre. Il
l’a fait prier en silence. Et il l’a également fait prier pour son prédécesseur Benoît XVI, qu’il n’a pas appelé "pape", mais "évêque". On n’en est qu’au début des surprises."

Partager cet article

17 commentaires

  1. Pas de messes Saint Pie V a Buenos Aires…
    Le Cardinal n’aimait vraiment pas les Tradis.

  2. Oui, ce pape a la bonté et l’intelligence sur le visage, il est humble et doux,visiblement charismatique, nul doute que c’est le Saint-Esprit qui a guidé le vote, son élection est un bonheur, une grâce.

  3. Nous connaissons des gens établis en Argentine qui le connaissent bien, ils ne partagent pas le même enthousiasme … “on n’en est qu’au début des surprises” en effet.

  4. Ce n’est pas du tout l’avis d’Yves Daoudal…
    http://yvesdaoudal.hautetfort.com/

  5. Selon Mr Gaillot sur radio classique un de ses caractéristiques serait qu’il vienne “du pays de CHe Guevara”. Cela fait rêver…

  6. On ne comprend pas grand chose à toute cette débauche d’avis aussi différents les uns que les autres, en effet pour certains il serait un ratzinguérien pur jus , pour d’autres l’inverse. Alors qui croire. En ce qui concerne le motu proprio, il ne va quand même pas démolir ce qu’a fait Benoît XVI. D’autre part la FSSP X a favorablement accueilli cette “élection”. Enfin il va rendre visite à notre vénéré Benoît XVI, ce qui est une bonne nouvelle d’autant que hier soir il a fait prier pour lui

  7. @ Yves L.
    Ce commentaire haineux ne me semble pas très catholique…Vous serez peut-être rassuré en lisant ceux qui, comme Mélanchon qui a du lire Golias, l’accusent déjà de complicité avec le régime totalitaire de Videla

  8. Très floues les attaques d’Y. Daoudal, hormis sur la question de la liturgie traditionnelle.
    Et encore, attendons ses actes en tant que Pape !
    Par exemple, je suis surpris de telles allégations envers quelqu’un qui a soutenu Benoit XVI.

  9. “va et répare mon église” ! Francisco le fera.

  10. Choix étonnant qui appelle qq constats :
    – les églises d’Europe et du monde nord américain sont dans une telle crise d’identité de leurs clergés qu’aucun cardinal issu de leurs rangs ne pouvait être élu, et cela est la preuve d’un échec de la plupart des épiscopats européens,
    – le rejet de l’appareil central de l’Eglise, la Curie, a sans doute fait s’agréger les votes d’une majorité de cardinaux non italiens et non européens, et les cardinaux italiens devront faire un gigantesque mea culpa pour leur prétention à incarner l’Eglise à eux seuls, dans une centralité inefficace, voire pervertie,
    – les divisions en ”charismes” dans le monde catholique européen (charismatiques, traditionnels ou traditionnalistes, plus tous ces mouvements d’Eglise existant ”dans et à côté” de l’institution, les divisions de la Tradition et son ambiguïté vis à vis de Rome, pour ne pas dire plus concernant la Frat. St Pie X, toutes ces divergences et différences recherchées auront été aussi un facteur de manque d’unité de la catholicité la plus ancienne historiquement, d’où le choix d’un cardinal extra européen. La renonciation de Benoit XVI a dans ce sens marqué la fin de ce qui nous semblait une évidence : une Eglise catholique ”européenne”.
    Nous n’avons pas fini de nous étonner devant ce qui va nous sembler une révolution, surtout nous cathos de sensibilité traditionnelle.
    Mais si nous sommes clairvoyants sur nous-mêmes, quand on voit qu’en France le mouvement contre le mariage homo encadré en majeure partie par des catholiques, a comme figure de proue une personne ayant le profil de Frigide BARJOT, on comprend mieux notre perte d’identité et notre marginalisation malgré le succès des manifs, pétitions, etc…. : on mesure la vigueur d’une communauté à la personnalité de ceux qui la représente ou la dirige. Et nous cathos français, nous ne pouvons que nous poser des questions : nous avons fait d’une attachée de presse, talentueuse dans son domaine, un leader, dont le manque d’épaisseur et de densité ne peut être masqué par la mobilisation. Où nous situons nous comme catholiques dans la société pour avoir cette seule image médiatique à donner ? Frigide Barjot illustre en creux nos carences.
    Il y avait donc une vraie logique dans le choix d’un pape d’un autre continent, et venant d’un pays émergent : nous peuples chrétiens européens, nous tournons en rond comme ces seniors qui ont passé leur vie à faire la fête dans l’insouciance, et qui découvrent le vide et la fin.

  11. Esperons que (François) premier ne soit pas le dernier.

  12. Yves Daoudal que nous aimons tous beaucoup n’a pas écrire avec tant d’acrimonie sur notre nouveau Pape. Laissons l’Esprit Saint agir et ayons confiance. Si nous accueillons déjà avec amertume François, que nous rendra t il ? si nous ne sommes pas prêts à recevoir avec bienveillance tout ce qu’il va essayer de nous transmettre nous nous préparons oui de mauvais jours, comme le fils prodigue. Restons unis et réjouissons nous ! Relevons les manches et travaillons pour Sa plus grande gloire avec les outils qu’Il nous envoie.

  13. à chronophage :
    Bien dit ! je partage votre analyse .

  14. lisons tous le texte d’Aparecida !

  15. @octavius et d’autres qui agiteraient le mot de “haîne” : nous n’avons pas ici à nous lancer d’anathèmes, l’article d’Y.Daoudal n’a rien de haineux, il espérait pour sa part un Souverain Pontife soucieux de transmettre ce que l’Eglise a toujours fait depuis des siècles, un Chef combattant les hérésies, défendant les chrétiens et non pas un “copain” à la mode qui plairait au monde et obéirait aux diktats de la bienpensance, sous des dehors de “simplicité”, de “dépouillement et de sourires.Le pape est beaucoup beaucoup plus que le simple évêque de Rome, il est le Vicaire du Christ et l’Eglise (ce n’est pas ici qu’on pourra me démentir) n’est pas une démocratie.

  16. @ Louis, “il espérait” ? Et qui peut aujourd’hui prétendre quel pape sera François ? Et pour commencer, qui sait vraiment quel évêque il est et dans quel contexte ?
    Je veux croire que les 114 autres cardinaux connaissent bien mieux leur collègue Bergoglio que la plupart des catholiques et que, chacun et collectivement ont davantage l’intelligence de la situation et l’inspiration des besoins de l’Eglise que vous et moi, voire que notre ami Daoudal, même si je lui accorde d’en comprendre plus que moi sur la question

  17. Attendons de voir comment notre nouveau Pape va nous gouverner avant de le critiquer.
    De même ne nous plongeons pas dans l’admiration s’il fait la cuisine (réchauffe probablement) le soir. Cela peut être sa manière de décompresser et d’être seul. Benoit XVI était toujours accompagné de ses deux secrétaires, même pour regarder la TV le soir. C’était peut-être une de ses souffrances cachées.
    Voyager en bus n’est pas non plus un signe de sainteté. Si les papes ont utilisé la seda (j’ai oublié le nom) enfin le dispositif qui les élevait au dessus de la foule, ou une papamobile, c’est tout simplement pour qu’ils soient vus des fidèles. Imaginez la déception des pélerins dont seuls les trois premiers rangs verraient le pape marcher humblement à pied !
    Saint Louis portait un cilice et jeûnait souvent. Mais il portait de superbes vêtements lors de ses fonctions officielles. Il savait que cela était nécessaire au bonheur et à l’unité de son peuple.
    Ne nous attardons pas aux petites choses extérieures relevées par les médias. Attendons les décisions importantes que le Pape va prendre.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services