Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

UMP : comment bousculer le conservatisme sans alliance avec le FN ?

Interrogée dans Valeurs Actuelles, Valérie Pécresse, qui soutient François Fillon, s'exprime sur des accords UMP-FN :

P"Le problème est moins de savoir s’il faut s’allier avec un parti –
qui, soit dit en passant, n’a jamais lésiné sur les moyens pour nous
faire perdre – que de comprendre pourquoi ce parti a prospéré sur nos
faiblesses. Si nous avions toujours été fermes sur nos engagements et si
nous avions défendu sans faiblir les principes d’autorité et de
responsabilité qui forment le socle idéologique de la droite, nous n’en
serions pas là
. Quand nous sommes crédibles, nos électeurs ne votent pas
pour les candidats du Front national. Quand nous les décevons, ils nous
envoient un signal en votant pour eux. À nous d’y répondre. À nous de
réaffirmer que, face aux droits, il y a des devoirs, qu’il ne doit pas y
avoir une France qui paie et une autre qui profite. Pour cela, je
propose
d’instaurer une tolérance zéro sur les fraudes : un fraudeur
serait automatiquement privé de ses droits aux allocations pendant deux
ans. Quant à l’immigration, elle serait réduite aux compétences dont
notre pays a besoin. Et les étrangers que nous accueillons sur notre sol
devraient pousser l’intégration jusqu’à l’assimilation de notre
culture, l’apprentissage de notre langue et le partage de nos valeurs
communes.
Le soutien apporté à François Fillon par Laurent Wauquiez, Éric
Ciotti et moi-même n’est pas le fruit du hasard. Nous incarnons le refus
de l’assistanat, l’affirmation de la valeur d’autorité et l’expérience
de la réforme, qui nécessite de bousculer les conservatismes de notre
société et de tenir face à la rue."

Face à ces conditionnels, qu'est-ce qui garantira que ces promesses seront un jour tenues ? Une alliance avec le FN peut-être ? Quitte à vouloir bousculer le conservatisme de la société, autant y aller franco.

Partager cet article

9 commentaires

  1. Je n’avais pas encore remarqué que la mignonne petite Pécresse était à ce point déterminée et ferme contre les fraudes sociales et les abus de l’immigration!
    On dirait du Marine Le Pen!
    Je rêve, je n’y crois pas du tout. On s’est déjà fait avoir par Sarkozy, çà suffit!

  2. Les premiers fraudeurs et super-profiteurs sont ceux qui, comme Madame Pécresse et ses petits amis prétendent depuis des années « redresser la France » en faisant en premier lieu tuer ses enfants dans le ventre de leurs mères et en liquidant la vie par les deux bouts.
    On apprécie chaque jour qui passe le brillant résultat sur l’état de notre pays.
    « bousculer les conservatismes » bien sûr voilà l’aussweiss pour un come-back autant qu’un beau programme sans-culotte qui a fait ses preuves dans le sang la ruine!
    Le seul conservatisme qui compte pour « ces hordes », c’est de conserver un accès permanent au râtelier.
    Leurs cocoricos tendance Valmy ne servent qu’à duper un peu plus ce qui demeure d’électeurs.

  3. le problème avec l’UMP est qu’il n’est pas crédible. Et encore moins aujourd’hui. Ils n’ont même pas la décence d’attendre un an pour refaire ces promesses qu’ils n’ont jamais tenues et qu’ils ne respecteront jamais.

  4. L UMP devrait se retirer en ermitage pendant 5 ans au moins, se taire, ce qui, outre le fait de nous fait de faire des vacances, aurait au moins la vertu de nous épargner leur grossièreté inouï depuis quelques temps par leur déclarations débiles

  5. Blablablabla….
    Des actes : pas des paroles.
    Aujourd’hui, la crédibilité de tous ces pauvres UMPistes vaut zéro. Au contraire, l’expérience montre simplement que ce sont des menteurs.
    On construit la confiance dans la durée : on peut la détruire instantanément. Eux, ils n’ont pas même pas besoin de parler de confiance : personne ne fait confiance à des faux-jetons menteurs, hypocrites et pervers.
    Le rachat : ça coûte : qu’ils commencent par s’amender et payer le prix : après, on pourra discuter.
    Pour le moment, ils ne méritent même pas la corde pour les pendre.

  6. Ce type de personne ignore ce qu’est la sincérité. Leurs pauvres paroles ne cherchent aucunement la vérité, seulement à favoriser leur la réélection !
    Image emblématique de la perversion de la démocratie…

  7. Curieux : je crois entendre Marine Le Pen…ou Nicolas Sarkozy en campagne en 2007 et en 2012 !!!
    « Paroles, paroles, paroles », comme chantait Dalida !
    L’UMP continue à faire une mauvaise analyse : les 6 millions d’électeurs de MLP ne sont pas des girouettes au QI d’huîtres, mais des citoyens dotés d’un minimum de réflexion, qui en ont ras-le-bol du laxisme, de l’insécurité, de l’immigration-invasion, de l’islamisation, de la dhimmitude des élus, de l’euro et de l’Europe, et veulent un vrai changement…
    L’UMP ou l’Ultra-performante Machine à Perdre !

  8. Elle pousse l’audace jusqu’à parler de nos valeurs communes, là, il faut traduire : Les Français doivent encaisser sans broncher toutes les idioties que nous leur imposerons, nos valeurs sont dans les nuées, personnes ne les a jamais définies, le blabla est une de ces valeurs, vous avez compris ? Non ? moi non plus d’ailleurs.

  9. Sans ciller, on te vous définit le « socle » de la droite comme: autorité et responsabilité.
    France, ça lui dit quelque chose? Souveraineté? Identité?

Publier une réponse