Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Russie

Ukraine : l’armée du Donbass avance à Volnovakha et Marioupol, la centrale d’Energodar sous pavillon russe

Ukraine : l’armée du Donbass avance à Volnovakha et Marioupol, la centrale d’Energodar sous pavillon russe

Nicolas Hellemme nous propose sa synthèse quotidienne sur la situation en Ukraine vue par les officiels russes :

Après plusieurs jours de calme relatif sur les fronts lié à l’organisation de couloirs humanitaires côté russe ou ukrainien – les belligérants n’ont finalement réussi à s’accorder sur aucun couloir commun, le gouvernement de Kiev étant contredit sur le terrain par l’armée ou les gouverneurs, voire les ultranationalistes, les activités offensives ont repris en Ukraine et dans le Donbass.

A l’est du pays,  dans le Donbass, l’un des foyers subsistants de résistance ukrainienne, dans la ville de Volnovakha, a été réduit par l’armée de la République de Donetsk (DNR) qui a commencé à déminer la ville et à ravitailler les civils dont les troupes ukrainiennes refusaient toute évacuation. Les derniers défenseurs ont fui, en laissant un nombre impressionnant de chars et de canons, récupérés par la DNR.

A partir de Volnovakha, l’offensive a été relancée vers le nord et l’ouest, en direction d’Ougledar et Krasnoarmeïsk, pour dégager la banlieue ouest de Donetsk toujours sous les tirs de l’artillerie lourde ukrainienne, chaque jour depuis le printemps 2014.

Plus au sud, l’armée ukrainienne s’accroche encore dans les ruines de Marioupol mais les forces russes et du Donbass avancent et ont pris quasiment tous les quartiers d’habitat individuel. Les immeubles ont été fortifiés par les nationalistes ukrainiens d’Azov, ainsi que l’aciérie Azovstal située en ville.

Au 12 mars, les russes ont annoncé avoir détruit 3346 cibles militaires détruites depuis le 24/2 par les russes dont 153 avions et 121 drones, 235 installations de DCA, 345 chars, 722 VAB, 1170 véhicules militaires divers, 114 lance-roquettes multiples et 412 mortiers.

Dans la nuit du 10 au 11 mars des frappes russes ont eu lieu sur un hôtel qui abritait des étrangers membres de sociétés de sécurité privées à Tchernighov, la base aérienne de Lutsk, celle de Vasilkov au sud de Kiev et une autre près de Krivoj Rog. Des combats ont eu lieu au sud-ouest de Kharkov vers Izuym et Tchuguev, à l’est de Nikolaiev vers Nikopol et à l’est de Kiev dans le secteur de Brovary et de Borispol.

Enfin la centrale nucléaire d’Energodar, la plus grande d’Europe avec six réacteurs dont un en arrêt technique, serait passée sous le contrôle de RosAtom, l’opérateur russe des centrales nucléaires. Des techniciens en provenance de la centrale de Rostov seraient arrivés ce 12 mars, indiquent des sources ukrainiennes sur place, et ont pris la direction de la centrale, aux côtés de l’équipe technique ukrainienne toujours en place.

Partager cet article

2 commentaires

  1. Si on comprend bien la carte, les Russes veulent aussi prendre possession de l’ouest de l’Ukraine.

  2. Je remercie encore une fois Nicolas Hellemme pour le ton dépassionné de ce billet.
    L’émotivité surjouée des principaux médias français signe la volonté de manipulation. De ce fait on peut sans trop de risque d’erreur les considérer comme ‘menteurs’ et décoder en prenant l’inverse de leurs conclusions.

Publier une réponse