UE : un verrou psychologique vient de sauter

Interrogée par Le Figaro, Marine Le Pen se réjouit du résultat des élections italiennes :

L"Un verrou psychologique vient de sauter. L'Italie est un des pays
fondateurs de la «construction européenne». Et la majorité de ce peuple
vient de voter pour un parti euro­sceptique
. Beppe Grillo réclame un référendum sur la sortie de l'euro. Silvio Berlusconi
tonne contre l'austérité imposée par l'Allemagne et Bruxelles. Les
législatives en Italie confirment ainsi la justesse de mon diagnostic:
la politique de rigueur dictée par Berlin nous conduit à une impasse. La
réaction pleine de mépris des élites européistes sur le vote souverain
des Italiens montre que le fossé s'agrandit entre la vieille caste
politique et les technocrates d'un côté, tous les peuples d'Europe de
l'autre.

Que préconisez-vous aujourd'hui?

Il
faut envisager un référendum sur l'Union européenne
. Pour le préparer,
il sera nécessaire de se donner une année, et d'engager de grandes
négociations avec nos partenaires sur les sujets clés: euro, concurrence
déloyale extra-européenne et intra-européenne, accords de Schengen. Une
fois ces négociations terminées, nous dirons aux Français: «Voilà ce
qu'on a pu obtenir. À vous de choisir: on reste ou on part?» […]"

21 réflexions au sujet de « UE : un verrou psychologique vient de sauter »

  1. Bernard Mitjavile

    Depuis 2008, Marine Le Pen nous a annoncé à de nombreuses reprises l’effondrement imminent de l’Euro, dans les mois à venir ou affirmé carrément que l’Euro, c’était fini. L’Euro est toujours vivant et son cours est élevé face au dollar ce qui ne l’empêche pas de parler de la “justesse de son diagnostic”. Contrairement à elle, je me garderai de faire le diagnostic contraire en affirmant que l’Euro durera toujours, je suis plus modeste dans mes prédictions.

  2. lavandin

    l’euro est toujours vivant , mais notre économie est au bord de l’asphyxie, pour ne pas dire à l’agonie. Nos entreprises qui exportent ont des couts de production à l’image de l’euro , et des ventes à l’image du dollar . Et chaque fois que l’euros gagne sur le dollar,elles perdent un peu plus d’argent et de marchés. En 1998, la parité etait de 0,85 , en 2013 elle fluctue aux environ de 1,35 . Et si nous continuons sur cette politique , c’est vrai que l’euro nous survivra (et nous aurons disparu économiquement)

  3. pm

    On part. La France a existé bien avant l’euro, la CEE et l’UE, et elle était bien portante alors qu’aujourd’hui, elle est moribonde. La France mais aussi les autres pays européens doivent retrouver leur liberté. Je ne comprends pas la Croatie !

  4. jehan

    Il faudrait que l’on explique clairement aux français quel sera le prix à payer pour conserver l’euro et rétablir notre compétitivité vis à vis de l’Allemagne.
    Evidemment, les conseilleurs (financiers) ne seront pas politiquement les payeurs.
    “Goldman Sachs conseille à la France de baisser les salaires de 30%
    “…Interrogé sur un solution miracle à proposer au président de la République François Hollande, l’expert assure qu’«il faudrait s’appuyer sur une baisse des salaires générale, afin de regagner de la compétitivité. On estime que la France devrait réduire sa moyenne salariale d’environ un tiers…» Soit 33% de moins en moyenne. Mais c’est «politiquement impossible à imposer», convient-il…”
    http://www.leparisien.fr/economie/goldman-sachs-conseille-a-la-france-de-baisser-les-salaires-de-30-30-01-2013-2525317.php

  5. Claribelle

    Un referendum sur l’Europe ? On l’a déjà fait en 2005 avec le résultat que l’on sait ! Le peuple ne veut plus de cette Europe-là mais ses “zélites” si ! Donc 2 solutions: s’assoir sur le résultat (déjà fait) ou changer le peuple (en cours) !

  6. mimi

    remarque accessoire , un peu hors sujet :
    quel dommage que MLP ( elle est loin d’être la seule) emploie systématiquement le langage parlé !
    au lieu de “on reste ou on part ,” , le français commande de dire : “part-on ou reste-t-on ,” et encore mieux ” partons -nous ou restons-nous ?”
    cette disparition presque totale en particulier dans la presse des formes interrogatives et du “nous” est vraiment irritante

  7. Bernard Mitjavile

    Une autre tendance démagogique à mon avis de Marine Le Pen est de toujours opposer le peuple censé être grand et généreux aux élites qui ne défendent que leurs intérêts de caste. Ce n’est pas si simple, on a vu à la Révolution Française que l’utilisation du concept de peuple pouvait conduire à bien des abus. Depuis des décennies, la France refuse de faire certaines réformes de structures bien nécessaires pour réduire ses déficits. Si l’on regarde la suppression de la journée de carence pour les fonctionnaires, cette suppression vient-elle des élites ou des millions de fonctionnaires qui la réclamaient, l’opposition à toute réforme des retraites vient-elle des élites ou des millions de retraités et on pourrait continuer ainsi. Au lieu de se demander quelle est la volonté du peuple, on ferait mieux de se demander quelle est la volonté de Dieu pour la France.

  8. SD-Vintage

    “mon diagnostic: la politique de rigueur dictée par Berlin nous conduit à une impasse.” : non, la gabegie démagogique des élites françaises nous a conduit à une impasse, sans réformes structurelles, sans oublier ses politiques inflationnistes et immigrationnistes, ce qui fait que “Nos entreprises qui exportent ont des couts de production à l’image de l’euro , et des ventes à l’image du dollar .” (Lavandin).
    La mule française court avec le mustang allemand. Et la GB coule, sans l’Euro.
    Que propose MLP ? Une dévaluation compétitive, autrement dit : “s’appuyer sur une baisse des salaires générale, afin de regagner de la compétitivité. On estime que la France devrait réduire sa moyenne salariale d’environ un tiers…» Soit 33% de moins en moyenne.” Goldman Sachs (Jehan)
    “La réaction pleine de mépris des élites européistes sur le vote souverain des Italiens montre que le fossé s’agrandit entre la vieille caste politique” et les peuples. Même chose en France avec le mariage gay. Mépris des élites en général.

  9. Gisèle

    Chaque matin j’ouvre au hasard ( en silence ) le livre :
    Ta Parole est un Trésor .
    Ce matin , la page qui m’a été donnée :
    Sagesse de Dieu , folie des hommes !
    2 12à 24 …..du Livre de la Sagesse

  10. jejomau

    Le Front National n’a qu’à envoyer un référendum chez tout le monde avec cette seul question : etes vous d’accord pour sortir de l’UE, oui ou non ?
    Et on se moque TOTALEMENT de ce que dira Hollande ou tartemuche sur la légalité de la chose… Les français se prennent en mains et ont décidé de virer la clique qui nous gouverne.

  11. Isabelle

    UNE DOCUMENTATION COMPLÈTE SUR LA RÉALITÉ DE L’UNION EUROPÉENNE
    50 milliards d’euros en Grèce, 70 milliards en Irlande, 40 milliards en Espagne : au sein de la zone euro, les États se sont vus contraint les uns après les autres – moyennant des sommes astronomiques – de venir en aide aux banques pour compenser les pertes subies suite à des prêts pourris. Mais qui sont les bénéficiaires de telles opérations ?
    C’est en posant cette question très simple qu’Harald Schumann, essayiste en économie et brillant journaliste, sillonne l’Europe. Et obtient des réponses pour le moins sidérantes. Car ceux qui ont été “sauvés” ne se trouvent pas – comme on tend à vouloir nous le faire croire – dans les pays en détresse, mais surtout en Allemagne et en France. En effet, une part importante des sommes débloquées finit dans les caisses des créanciers de ces banques sauvées. Quant aux financiers qui ont fait de mauvais investissements, ils se retrouvent protégés contre toute perte aux frais de la collectivité. Et ce contrairement aux règles de l’économie de marché.
    http://www.youtube.com/watch?v=Gk0LatYMg7M&feature=player_embedded

  12. Jean Theis

    MPL rêve comme beaucoup d’entre nous. Il faut, dit-elle, envisager un référendum. Mais bien sur que le pouvoir ne l’organisera pas, sachant que la réponse sera négative !
    MPL est comme ceux qui écrivent “Prenons l’Assemblée nationale”.
    Il faudrait d’abord avoir l’armée et la police avec nous.

  13. Chaudard 19

    On peut sauter comme un cabri en criant “on sort de l’Europe, on sort de l’Europe ! Ca n’avance à rien”
    Madame Le Pen peut apparaitre pour donner l’illusion que son parti est encore vivant. Mais il est mort en 2012.
    Quelquefois il faut accepter de s’allier pour vaincre.

Laisser un commentaire