Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

UE : rapport sur l’intolérance et la discrimination contre les chrétiens

Lu sur Liberté Politique :

C "Un séminaire sur l’intolérance et la discrimination des chrétiens en Europe s’est tenu au Parlement européen le 16 mars à l’initiative de Mario Mauro, député italien (PPE). Cette rencontre était organisée à l’occasion de la publication du Rapport sur l’intolérance et la discrimination contre les chrétiens depuis cinq ans. Il constitue une nouvelle étape dans la prise de conscience de la situation des chrétiens en Europe. […] Les médias diffusent de plus en plus de stéréotypes négatifs contre les chrétiens. Ils sont l’objet d’insultes, de diffamations sur les ondes et sur l’Internet et il ne se passe plus de jour sans profanation de leurs tombes ou de leurs lieux de cultes. Or, à la différence de ce que font les médias pour d’autres minorités, la parole leur est très souvent refusée. Comme l’indique le rapport, les persécutions chrétiennes dans le monde et en Europe ne cessent de croître sans être dénoncées, ce qui n’est pas le cas lorsqu’il s’agit de musulmans ou de juifs, et les chrétiens eux-mêmes acceptent cette situation trop facilement. […]

Comme l’a rappelé un des intervenants, le cardinal Newman décrit très bien la nature de cette intolérance dans son fameux Biglietto. Il compare en effet le christianisme toléré à l’alcoolisme : vous êtes libres de le pratiquer seulement chez vous. Or cette situation incombe en partie à la responsabilité des chrétiens eux-mêmes. Ils ont intériorisé la mentalité laïque. Pour eux, la religion devient une affaire privée. En outre, ils portent, à tort, la lourde culpabilité de leur passé. Le christianisme est souvent associé à un certain antisémitisme. De nombreuses personnes ont également mal vécu leur enfance et portent une haine envers le christianisme. Cette culpabilité est d’autant plus importante que l’ignorance sur le christianisme est abyssale, particulièrement dans le monde catholique et protestant, et que la nouvelle génération n’est pas formée à la religion.

De son côté, Massimo Introvigne, représentant de l’OSCE pour la lutte contre l’intolérance des chrétiens en Europe, voit trois explications à ce phénomène de discrimination : premièrement une mécompréhension des chrétiens sur l’enjeu que représente la liberté religieuse en Europe qu’il caractérise par la liberté de prosélytisme, de publication, de contacts, de critiques et la possibilité d’intervenir dans les débats publics sans être pour autant attaqué. Deuxièmement, une poussée des fondamentalismes qui véhiculent des idéologies religieuses agressives à l’égard des chrétiens ; troisièmement, l’humanisme séculier qui ne tolère les chrétiens que dans les églises, favorisant leur marginalisation."

Partager cet article

7 commentaires

  1. Il faut dire aussi – et peut-être surtout – que seul un Etat chrétien peut mettre la religion à son juste niveau dans la vie publique. Il ne faut rien attendre d’un Etat laïque.

  2. “Cette culpabilité est d’autant plus importante que l’ignorance sur le christianisme est abyssale, particulièrement dans le monde catholique et protestant, et que la nouvelle génération n’est pas formée à la religion.”: que va proposer la CEF, plus de “social” ?

  3. Oui mais qu’est ce qu’un “état chrétien”?
    Et qu’est ce qu’un “état laic”?
    Est ce l’ “Etat” ou les gens qui le composent qui sont laics ou chrétiens?
    Et si un “état laic” était dirigé par des chrétiens?
    Mais cela supposerait que la population soit majoritairement chrétienne…..Or après des décennies ,voir qqes siècles de déchristianisation et une Eglise souvent “ralliée” au sens de rendue…
    Massimo Introvigne dit des choses justes en langage politique ou diplomatique
    1/Mécompréhension des chrétiens de la liberté religieuse….On pourrait être plus précis dans l’analyse du phénomène.
    2/”Poussée des fondamentalismes…” est l’expression codée et “consacrée” pour ne pas prononcer et “stigmatiser” l’islam…

  4. ” Qu’est ce qu’un “Etat chrétien”? ”
    La réponse est très simple : un Etat chrétien est un Etat dans lequel le christianisme – pour être plus précis, il faudrait dire le catholicisme – est religion d’Etat, les autres religions ressortant, elles, cette fois, de la sphère privée des particuliers qui la professent.

  5. “les persécutions chrétiennes dans le monde et en Europe ne cessent de croître sans être dénoncées, […] et les chrétiens eux-mêmes acceptent cette situation trop facilement.”
    Plus on se fait persécuter, plus vite viendra l’antéchrist, et plus vite il viendra, plus vite il sera vaincu, et plus vite il sera vaincu, plus vite aura lieu la Parousie, et plus vite aura-t-elle lieu, plus bénéfique ce sera pour nous.
    Cependant, la fin ne justifie pas les moyens et le monde aurait tout intérêt à se convertir !

  6. Avec ma petite foi de charbonnier , je vois simplement la persécution des chrétiens comme la condition sine qua non de l’aboutissement de la révolution matérialiste et utilitariste dans sa phase finale,soit mondialisée et d’encéphalogramme presque parfaitement plat.
    Il ne m’échappe pas pour autant que l’on nous rabâche à longueur d’antenne qu’il pleut aujourd’hui des “révolutions spontanées” comme mars en carême.
    Mais je ne discerne pas pour autant davantage de raison de croire à la spontanéité de ces révolutions, même lorsque celle-ci pourraient apparaître comme plus ou moins légitimes.
    Il semblerait d’ailleurs que l’on puisse observer ici ou là que la spontanéïté des “héros” révolutionnaires soit d’un entretien plutôt besogneux.
    Par contre, je crains devoir pressentir que de joyeux apprentis sorciers, de toutes latitudes, qui paraissent appréhender comme très proche ,la possibilité de se partager,en très petit comité, le monde et ses ressources, humaines, notamment, soient tentés de réduire ceux qui , par chance, restent considérés, comme “destinés à vivre” * si ce n’est à servir , pourquoi pas,le cas échéant en pièces détachées, la cause de la “religion du Progrès contre l’humanité”.
    On peut aussi comprendre, et davantage espérer, que ces “humanistes” obscures ont bien compris que le seul obstacle qui risque de “poser problème”, à cet ordre contre nature – contre nature humaine tout particulièrement – c’est nécessairementla religion chrétienne.
    * cette savante et si généreuse définition n’est pas de votre serviteur, elle émane de Monsieur Léonetti.

  7. Dans le discours eschatologique, le Christ dit entre autres choses ” On portera la main sur vous, vous serez haïs et persécutés à cause de mon nom”.
    D’autre part il est clairement signalé dans la Bible que Satan est descendu sur terre “écumant de rage, cherchant à perdre les âmes, CAR SON TEMPS EST COMPTE.
    S’il s’active ainsi, c’est qu’il sent que ses nuisances prendront fin bientôt.
    Le Christ précise aussi : ” Les hommes sécheront de frayeur dans l’attente des maux à venir”… à moins d’être sourds et aveugles, il est clair que tout le monde ressent cette peur.
    Il sera vainqueur, mais après cette grande détresse ” Comme il n’y en a jamais eu et qu’il n’y en aura jamais plus”.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services