10 réflexions au sujet de « UE : procédure d'infraction contre la France pour mauvais traitement envers les embryons »

  1. e

    Et qui va être déclaré le meilleur pour les traitements des embryons de poulets et pour vendre sa production à la place notamment de la France? C’est cela aussi la guerre économique!
    Des oeufs issus d’embryons de poulets 100% Bio, le nouveau label!

  2. Sancenay

    qu’en pense D.Cohn-Bendit?
    On serait curieux d’entendre le brillant comédien sur la question habilement soulevée par vous Janva plutôt que de le voir s’efforcer de rétablir la terreur vis à vis de la Hongrie.

  3. Bernard S

    Je trouve inhumain (oui, contre l’homme, pas seulement contre la poule) l’élevage en batterie : une poule, cela doit voir le soleil et avoir de la place (au passage, l’ue devrait battre sa coulpe pour nos pauvres chèvres).

  4. senex

    bernard@ Savez vous que la législation des élevages de poules en batterie a fait l’objet d’une réforme?Oui oui désormais chaque animal devra disposer d’un espace vital, équivalant à une feuille de format A4.Avant c’était moins encore.C’est abominable…Boycott de ce genre d’exploitation…

  5. broke

    Même s’il y a, cela va sans dire, une juste hiérarchie à observer, la question dite du “bien-être” animal (il faudrait plutôt parler, s’agissant de l’abomination des élevages en batterie de “moindre mal-être”) n’est nullement anodine. L’homme est le gardien de la création : tout ne lui est pas permis contre elle – Jean-Paul II l’avait rappelé. Il est faux de prétendre que l’on se soucierait aujourd’hui plus des animaux que des hommes : jamais dans toute l’histoire ils n’ont été aussi massivement maltraités.

  6. PK

    @ Duth
    Visitez les supermarchés et comparez la taille des rayons pour les animaux de compagnie – notamment le choix de la nourriture – et concluez…
    Ça fait longtemps qu’on marche sur la tête… J’ai une voisine qui cuisine pour ses chiens (oui, comme on cuisine pour sa famille… et des plats identiques).
    Peuple sans Dieu et sans foi donc sans moral. L’histoire repasse toujours les plats finalement…

  7. Sylvie

    La marche pour le respect de la vie ce n’est pas que les embryons humains et le combat contre l’euthanasie, c’est aussi la dénonciation de la vivisection, des mauvais traitements, des atteintes à toutes les formes de vies.
    Dimanche, nous marcherons pour dire non : à l’avortement, à l’euthanazie, au gender et à tous les fléaux qui heurtent profondément la conscience de millions de chrétiens.
    Nous proclamerons notre attachement à Dieu et à ses préceptes.
    Nous dirons en tant que peuple chrétien notre souhait du respect de la vie.
    Si tout va bien et si le temps est beau, nous serons plus de 100 000 à battre le pavé parisien.
    Ce ne sera pas le peuple de gauche ou de droite qui défilera mais le peuple de France et les délégations des peuples européens qui se battent à nos côtés pour la vie avec un grand V.

Laisser un commentaire