Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

UE : les pays de l’Est ne comptent pas se laisser faire

UE : les pays de l’Est ne comptent pas se laisser faire

Les discussions autour des postes-clés de l’Union européenne traînent en longueur à Bruxelles. Les pays de l’Europe centrale et de l’est s’opposent à la nomination du Néerlandais Frans Timmermans à la présidence de la Commission européenne. La Hongrie, la Pologne, la République tchèque mais aussi la Slovaquie ne sont plus disposées à se laisser imposer les noms des postes de décision de l’Union européenne et ils le montrent, alors que la France et l’Allemagne s’étaient entendues.

A Visegrad, en 1338, les rois de Bohème, de Pologne et de Hongrie se rencontraient pour conclure une alliance contre les puissants Habsbourg dominant alors l’Autriche et l’Empire romain-germanique en sous-main. Cette fois-ci il s’agit de damer le pion au Berlin d’Angela Merkel. Frans Timmermans, sorti des rangs de la social-démocratie, vice-président de la Commission lors de la dernière mandature, avait enclenché des procédures contre Bucarest et Varsovie pour ce qu’il estimait être des violations de l’Etat de droit. Il n’est donc pas étonnant que ces pays ne veulent pas de lui…

Dimanche, Viktor Orban, le Premier ministre hongrois, a rédigé une lettre à l’attention du Français Joseph Daul patron du parti populaire européen, qualifiant cette nomination potentielle d'”erreur historique”. Le chef du gouvernement hongrois s’est aussi étonné que les conservateurs puissent “abandonner” aux sociaux-démocrates un poste pour lequel ils s’étaient battus.

Partager cet article

5 commentaires

  1. J’ai (encore) fait un rêve… Une météorite passe en “frôlant” la terre, mais au lieu de déclencher les catastrophes naturelles que les facho-écolos espèrent tant, la météorite n’a en fait provoqué qu’un important séisme… à Bruxelles, ledit séisme ayant provoqué la destruction totale de tous les bâtiments touchant de près ou de loin l’UE…

    La secousse a été également ressentie à Strasbourg, le bâtiment du parlement européen est tellement fissuré qu’il est devenu inutilisable !

    C’est grave, docteur ?

  2. Le 14 juillet , comme les Anglais , il faudra se détourner qd Macron passera sur son véhicule de Cdt . A la TV , ça fera un effet bœuf ! Çe n est pas seulement une protestation c est une façon de montrer l indignité d une autorité .

  3. Et qui et combien le feront sur son passage ? Le 14.

  4. Bonne idée, Le Forez ! Mais les techniciens de la télé aux ordres vont s’arranger pour ne montrer que des gros plans, et on ne verra pas cette manifestation de protestation…

    Par contre, pour tous ceux qui savent siffler fortement (ce n’est pas mon cas, hélas…), une bordée de sifflets à son passage pourrait être entendue ?

  5. Irishman, ce qui est grave, c’est que ce ne soit qu’un rêve…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]