Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Ubuesque

Ubuesque

Propriétaire d’un studio squatté par une personne que la justice refuse de faire expulser, une Parisienne est privée de son revenu foncier depuis presque deux ans et ne peut plus payer son propre loyer. Face aux dettes qui s’accumulent, elle est est désormais expulsable !

Une situation qui est loin d’être isolée.

Partager cet article

10 commentaires

  1. En zllant voir le detail de ce fait injuste sur le site de la Croix, j’ai lu la suite sur les problrmes ubuesques que la Republique a créé juridiquement a ces effeys pervers.
    Quant aux associations qui demandent la saisie des logements vacants sans vouloir voir qu’ils sont vacants pzrce que les proprietaires le veulent ainsi plutot que de se retrouver dans ce genre de situation, je suggere foryement a l’Etat Republicain de decider déjà par ordonnance et decret immediat un logement de 1/2 à 1 journee loges-nourris comprenant l’abri des intemperies dans les halls d’embarquement des differents vols a destination des pays d’ou sont issus les emigrants clandestins d’abord, ensuite ceux dont le titre de sejour n’a pas ete renouvelé car n’ayant pas retrouvé un travail apres avoir accompli un travail qui avait justifié ce titre de sejour., le logement et un repas le temps du vol. Debarques sur le sol de leurs pays respectifs , n’etant plus sous juridiction Francaise Nous leu souhaiterons Bon Vent a la Grace de Dieu
    Il va sans dire, mais disons le quand meme que les avions en suestion seront des avions de transport des troupes de l’Armée et que le personnel d’encadrement naviguant (armé) sera assuré par l’Armée pour eviter toute velléité de vouloir rester s’incruster dans les halls d’embarquement ou dans les avions de transport.
    Le cout de ces operations reviendra infiniment moins cher a la FRANCE ( c’est a dire le Peuple de France ) que leur entretien a nos frais payé par nos impots aussi bien taxes indirectes que directes.
    Et enfin nous pourrons aider nos prauvres démunis a pouvoir sans sortir sans etre continuellement agressés par des predateurs immigres venus d’ailleurs.
    Catholique, j’ai le devoir de les aimer, mais je dis a la suite de Ste Jeanne d’Arc que je les aime chez eux et que pour cela je veux bien affecter un peu de mes dons a leur apprendre a developper leurs talents recus au berceau en leur apprenant a s’en servir pour subsister et sortir chez eux.
    De meme pour les etudiants etrangers a qui nous pouvons prodiquer nos savoirs de base pour qu »apres s’etre formes ainsi, ils retournent dans leur pays avec les savoirs faires qui leur permettrons de developper eux-memes leur pays harmonieusemrnt.
    Je pense qu’en Frznce il reste assez de savoirs-faire de haut niveau pour eviter d’utiliser ce que le president Sarkosy appela  » l’émigration positive. », et meme si cela était, les accords inter-universitaires des pays permettent les echanges de savoirs essentiels pour que les intelligences puissent developper de nouvelles technologies sans declancher de feroces guerres economiques telles que les peuples les subissent actuellement pour leur futur immediat.
    Je prnse sincerement que prendre en ce sens les decisions charitables pour tous qui sont adequates sont en parfaite conformite avec la doctrine sociale de l’Eglise que particulierement ceux qui sont royalistes peuvent opposer pragmativement aux delires republicains.

  2. Aussi ubuesque que cette famille condamnée à assécher la mare voisine parce que les grenouilles dérangent des citadens mauvais coucheurs qui ne supportent que les ronflements des moteurs et les cris des jeunes en mal d’expression. En même temps s’ils assèchent la mare et font mourir les grenouilles protégées, ils seront condamnés pour écocide…
    Il est vraiment dommage que la co***rie ne tue pas.

    • Si cette famille asseche la mare, Trump va assecher le marais et la superficie est encore plus vaste. Ben faut retourner aux vieilles méthodes gauloises ou franques ou bien françaises qui ont fait leurs preuves, c est à dire donner un coup de pied au luc à ces c.ns de citadins gauchos-écolos- bobos , auréolé de quelques mournifles pour remettre leurs idées en place.

  3. Le « droit opposable au logement », mentionné dans l’article, n’y est pas pour rien dans ce drame ubuesque et cette injustice.
    Et quel fut le ministre du logement qui a mené personnellement cette loi stupide et désordonnée ? Besancenot ? Non, Madame C. Boutin. Incitation à l’injustice et déni du droit de propriété : bravo l’avancée sociale des « chrétiens démocrates »…

    Et quel député a signé la loi Mallié qui a étendu les dérogations au repos dominical ? Le MEDEF ? Une loge ? Non, M. J-F Poisson.

    Quel fut le premier candidat à soutenait le « revenu universel » ? Hamon candidat du PS ? Le PCF ?
    Le candidat du PCD !

    • Chretien et democrate , c est juste oxymore.

    • Quand on asséchera le marais, le Poisson agonisera.

    • Là votre affirmation est pour le moins surprenante. Je rappelle que le fondement de VIA – ex PCD – est la Doctrine Sociale de l’Eglise, pour laquelle la propriété privée est un fondement. Les limites de cette propriété sont des considérations sur le « bien social » – outils de production pour faire court – dont on observe effectivement les excès que les lecteurs connaissent bien ici.
      Pour le repos dominical l’affirmation est encore moins crédible. Rappelons simplement qu’au temps où JFP était député il travaillait activement en commission à « détricoter » des lois nuisibles en les vidant de leur substance. Une fois le texte satisfaisant obtenu, difficile de ne pas le voter, non?
      L’histoire du « revenu universel » est autre chose. L’idée était bien d’en finir avec les « professionnels de l’allocation », souvent étrangers, dont les ‘revenus’ sont parfois même supérieurs à ceux des Français qui travaillent et sont imposables. Pour rappel, la « redistribution’, c’est de l’ordre de 300Mds€ annuels. L’idée de le répartir uniformément entre tous les Français – et uniquement eux – se défend: pensez par exemple aux veuves retraitées de l’agriculture qui végètent avec 600€ mensuels pendant qu’on dépense plusieurs milliers d’€ par ‘migrant’ accueilli, chaque mois. C’est une option à réfléchir même si elle n’est sans doute pas à conserver en l’état: une mesure d’urgence contre la fraude généralisée, si vous voulez.

  4. Pardon, UN oxymore.

  5. dura lex pour les honnêtes gens

Publier une réponse