Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression

Twitter censure un tweet ironique d’Emmanuelle Ménard sur Greta Thunberg, la nouvelle icône

Twitter censure un tweet ironique d’Emmanuelle Ménard sur Greta Thunberg, la nouvelle icône

Communiqué du député :

Le 23 juillet dernier, je publiais sur Twitter le commentaire suivant à propos de Greta Thunberg et sa venue à l’Assemblée :

« Greta Thunberg. Dommage que la fessée soit interdite, elle en mériterait une bonne. »

Comme d’autres députés, je trouvais en effet scandaleux que la représentation nationale se voit quasi imposer les leçons de morale et les élucubrations d’une jeune fille visiblement manipulée par ses activistes de parents. Une jeune fille qui « n’a pas d’opinion » quand on l’interroge sur le vote sur le CETA, pourtant décisif sur le plan écologique !

Deux jours auparavant, la jeune Greta avait reçu le « prix de la liberté » en Normandie… Signe de la folie médiatique l’entourant, elle avait été préférée à des journalistes ou militants politiques parfois torturés et emprisonnés dans leur pays pour leurs idées…

Mon tweet a provoqué des milliers de réactions. Certains ont compris mon humour au second degré, d’autres, nombreux, beaucoup moins. Ces personnes, souvent des jeunes, ont signalé mon post à Twitter ; j’étais accusée de « harcèlement », « d’appel à la violence sur mineure », j’en passe et des meilleures. Tout le petit monde de la délation s’est mis en marche. Nous avons même reçu des menaces de « me casser la gueule » et une menace de mort par téléphone…

Il est vrai que j’ai osé toucher à une icône. Une adolescente, une écolo. Notre époque a les saintes qu’elle mérite. Dans une partie de la jeunesse française en effet, jeunesse qui ne croit plus en grand chose, le réchauffement climatique (bien réel, évidemment) et l’écologie sont devenus une nouvelle religion. Un dogme qui refuse tout débat, un dogme avec son clergé, ses rituels, ses grands messes.

Suite au flot de signalements et de dénonciations haineuses, et dans le contexte de la désastreuse Loi Avia, défendue par le gouvernement, votée par le Parlement, loi qui instaure une censure généralisée sur la Toile, mon tweet a été supprimé. Et mon compte suspendu !

Sur ce coup-là, je note que Twitter a été plus rapide que lorsque j’avais déposé plainte au commissariat de Béziers le 8 juillet 2018 (Procédure 2018 / 6218) car mon compte officiel de l’époque avait été piraté. J’attends toujours, plus d’un an après, la réponse de Twitter !

J’ai donc dû à l’époque recréer un compte, perdant plus de 10 000 abonnés au passage, et je vais encore le faire après cette suspension puisque Twitter me propose un véritable chantage : soit je supprime définitivement mon tweet sur Greta Thunberg et il apparaîtra sur mon fil que je reconnais « avoir enfreint les règles de la communauté », soit je fais appel et mon compte est totalement suspendu pendant l’examen dudit appel. Cela peut durer longtemps !

Je ne veux pas céder. Toute ma vie a été consacrée à la défense des droits de l’Homme et à la liberté d’expression. Ces choses-là sont trop précieuses pour notre démocratie. Le camp d’en face, l’auto-proclamé « camp du bien » grignote nos libertés peu à peu. Ne cédons plus un pouce de terrain. Sinon nous serons effacés littéralement, aussi facilement qu’on efface une opinion non conforme sur les réseaux sociaux.

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

17 commentaires

  1. Nous en sommes donc là!

  2. après “une bonne fessée”, j’aurai rajouté, va manger ta soupe et au lit.

  3. Comme le dit Emmanuelle notre époque a les saintes qu’elle mérite.
    En marge de cette histoire, un souvenir me revient .En Suède où la fessée est interdite depuis longtemps, les expatriés français mettaient en garde les nouveaux qui arrivaient: attention pas de fessée en public, tu risques de te faire dénoncer à la police.
    Mais on nous avertissait aussi: les enfants suédois n’étant pas non plus des anges, les parents suédois avait une technique à eux qui était de tordre le poignet de leur enfant.
    Je trouvais ça monstrueux, hypocrite et bien pire qu’une fessée. Je me disais que je ne ferais jamais une chose pareille à mon enfant.
    Cependant je me suis surprise quelques mois plus tard, alors que mon enfant s’escrimait à vouloir sauter du caddie du super marché, à utiliser la fameuse technique suédoise afin de l’en dissuader une bonne fois pour toutes.
    Malheureusement je me suis fait surprendre par une Suédoise qui m’a regardée avec l’air de dire: je ne dirai rien mais ici nous sommes en Suède, on n’a pas le droit de maltraiter les enfants !
    Le résultat de tout cela est une Greta Thunberg.
    Madame Ménard vous avez raison de ne pas céder et Dieu sait s’il doit être tentant de le faire.
    Le mot bienveillant est aujourd’hui sur toutes les lèvres mais il veut trop souvent dire indulgent.
    Peut on dire que des générations de parents qui n’hésitaient pas à donner la fessée aux plus récalcitrants ne voulaient pas le bien de leurs enfants ?
    Douceur et fermeté ne sont pas incompatibles dans l’éducation. Mais la douceur prend aujourd’hui la forme d’une indulgence coupable.

  4. Bravo madame! Ce cyborg est aussi dangereux (se) que le joueur de flûte de Hamelin.

  5. Il faut surtout cesser d’utiliser Twitter comme fessebouc…

  6. Évidemment, à laisser des robots prendre les rênes, on ne peut pas s’attendre à ce qu’ils comprennent l’ironie, ou plus généralement le second degré. On a eu l’école des femmes, l’école des fans, bienvenue à l’école des fous.

  7. Greta Thunberg est le clône de Nellie Oleson la peste de “la petite maison dans la prairie”.

  8. Madame le Député,
    Vous êtes une des premières victimes de la loi Total (je me trompe peut-être d’exploitant de l’or noir). Le flou entretenu par cette loi dictatoriale permet en effet toutes les censures et toutes les condamnations. Effectivement, j’ai pu constater, à mon très modeste niveau, que le moindre défaut d’idolâtrie de cette malheureuse enfant provoque, instantanément, des sarcasmes méprisants de la part des bobos et des gogos intrinsèquement bien-pensants.

  9. A quoi sert le mot fessée dans le dictionnaire ? Le mot existe donc il faut utiliser …
    Comment fait on pour faire avancer les marcheurs ?

  10. Vous avez raison sur le fond et sur la forme. Tout mon soutien vous est acquis…..depuis longtemps.

    Sur le fond de la question il y a une déclaration d’un groupe de “savants” italiens (une petite centaine) qui met les points sur les i de cette question embrouillée par les ploutocrates écolos et les gamines privées de fessées. Voici le lien pour lire cela:https://lalettrepatriote.com/climat-de-grands-scientifiques-italiens-jettent-un-pave-dans-la-mare/ C’est lumineux….. comme la vérité.

  11. Faire comme le dit Duport , n utilisez ni Twitter , ni face de bouc , votre sécurité en dépend . Des militaires en sont mort , notamment en Afghanistan avec face de bouc . Twitter est un moyen de délation qui va dans les officines de la GAYstapo et ses apparentés . Plus les moyens de s exprimer se multiplient , plus la liberté est amoindrie car on sait de suite qui est pour ou contre le systeme mondialiste . Madame Ménard oublie de dire que çe n est pas les parents , qui poussent derrière mais des gens comme Soros . Cette Greta n est que la voix des mondialistes ; en comprend t elle seulement les enjeux ? Non ! Il n y a pas pire esclave que celui ou celle qui se croit libre.

  12. J’imagine que toutes les personnes qui, ici et ailleurs, ironisent sur le jeune âge de Melle Thunberg qui décrédibiliserait sa parole sont donc d’accord pour considérer qu’à 16 ans on est donc un enfant incapable de choix personnel et que donc de ce fait il y a lieu de relever la majorité pénale au delà de cet âge ?

  13. C’est l’image que j’ai eue en voyant Greta Thunberg : la petite maison dans la prairie.

    I want you to panic, martèle-t-elle.

    Il y aurait bien de quoi paniquer, en effet, à l’idée que nos benêts de députés perdent leur temps à cette mascarade.

  14. Emmanuelle MENARD, vous n’êtes pas seuls à penser comme vous et votre mari. Et vous ne serez pas seuls non-plus le moment venu !…….

  15. il est donc urgent de boycotter facebook!
    n’y a t-il aucun autre site d’hébergement pour contourner la censure?
    on voit bien qu’ils veulent baillonner les malpensants!
    les catholiques devraient aller voter pour des gens qui défendent leurs idées et non pour leurs bourreaux

  16. Philippe Paternot

    Je me suis retirée de facebook aux premières rumeurs de censure affectant une certaine catégorie de la population. L’autre catégorie peut dire les pires saloperies, sans conséquence.

    Je n’ai ni Twitter ni Instagram et je m’en passe avec bonheur.

  17. Vous avez voulu des enfants au pouvoir ? Vous les avez ! On n’a peut-être pas encore vu le pire ! N’a-t-il pas été question, il y a quelques temps, d’abaisser l’âge de la majorité à 16 ans ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services