Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

TSCG : Où sont passés les souverainistes ?

Lu dans l'Action Française 2000, qui regrette la division des souverainistes de droite :

A"Adopté à l'Assemblée nationale, par la majorité
socialiste, à huit voix près, sans le
concours des alliés objectifs de l'UMP, le
traité européen de stabilité, dit "Pacte budgétaire",
a été approuvé par le Sénat deux
jours plus tard. Ce coup d'État constitutionnel
derrière le dos des Français qui s'en
désintéressent (parce que le système médiatique
les a soigneusement tenus à l'écart
en en minimisant l'apport et la portée
) doit
aussi à la complicité des souverainistes de
droite. Certes, les deux députés du Rassemblement
bleu Marine, Marion Maréchal-
Le Pen et l'incontrôlable Gilbert Collard ont
voté contre, rejoints par l'esseulé ligueur
du Sud, ex-FN, Jacques Bompard et le "souverainiste"
acceptable, Nicolas Dupont-Aignan.
Quatre représentants de la nation
qui n'ont pas pesé lourd dans la balance et
dont les opinions furent à peine relayées
par les médias. On ne comptera pas l'initiative
du député-maire de Yerres qui, avec
une poignée de ses collègues, a symboliquement
dévoilé devant le Palais-Bourbon
une fausse plaque commémorative sur laquelle
était inscrite l'épitaphe du décès du
Parlement et de la souveraineté nationale.
C'est sûr, les bases du régime ont tremblé.
Quant à Marine Le Pen, elle s'est rendue à
L'Étoile, petit village de la Somme où la
elle avait recueilli 30 % des suffrages à la
dernière présidentielle. De façon très platonique,
là encore, elle y a posté des cartes
postales adressées au président de la République
et réclamant un référendum sur
le traité européen. Las.

La seule opposition
bruyante à ce texte qui instaure une
véritable mise sous tutelle de la France par
la Commission de Bruxelles fut orchestrée
par le Front de gauche de Mélenchon et le
NPA de Besancenot qui réunirent environ
30 000 manifestants le 30 septembre à Paris
.
La souveraineté de la France ne serait-elle
plus défendue que par l'ultra-gauche ?
Celle-ci fait, à l'évidence, la preuve de son
virilisme quand ceux qui se revendiquent
de la "droite" souverainiste semblent
gagnés par une féminité nonchalante de
mauvais aloi.

Où étaient les souverainistes de droite ?
Pas dans la rue, à peine sur les plateaux
télé. À l'heure où la France se voit définitivement
mise en coupe réglée (dans le
prolongement aggravé de Maëstricht) par
un traité qui lui ôtera désormais toute liberté
quant à l'adoption de son budget,
l'"opposition nationale", imbécilement divisée
en multiples et picrocholines chapelles,
s'engonce, lâchement résignée, dans
les certitudes stériles de ses vains communiqués
de presse
. Excepté le tout nouveau
Siel (Souveraineté, Indépendance et
Libertés), à peine sorti des limbes et qui
s'organise peu à peu, quid des autres groupuscules
déjà installés dans la vie politiques
française (RPF, CNI, CPNT, DLR, PDF,
MNR, RIF…) et dont la seule idéologie commune
tient dans un "pas d'alliance avec le
FN" grossièrement réducteur et bas de plafond
?
Dupont-Aignan, ce dépité de la nation,
prête à rire (jaune) avec ses 1,79 %
péniblement conquis à la dernière élection
présidentielle, tandis qu'il oscille de
la main tendue au FN à un refus de toute
alliance future. Nul n'ignore que son association,
qui tient dans une cabine téléphonique,
n'a d'autre but que de lui permettre
d'accéder au financement public
des partis politiques et de lui assurer ses
réélections. DLR, comme Debout la République
ou comme Dupont la Rente ? Les
européistes apatrides d'en face peuvent
bien continuer à se gausser. Personne n'est
en mesure de les effrayer (mis à part le
peuple) et avec des adversaires de cette
trempe, ils n'ont pas besoin d'amis !"

Partager cet article

11 commentaires

  1. on n’a pas entendu haut et fort l’AF non plus

  2. Vous avez bien dit « féminité nonchalante »?vous me décevez! hier, vous célébriez Jeanne d’Arc …sans remonter aussi loin ,bien des femmes en ont remontré aux hommes quant à la force et la volonté, et même encore aujourd’hui, ne vous déplaise.je pense que nous sommes nombreuses à etre souverainistes en paroles et en actions…alors, par pitié, ne tombez pas dans le machisme dédaigneux !

  3. L’Europe sovietisée. N’est ce pas ce dont nous avertissait notre Sainte mère Marie à Fatima lorsqu’elle disait que la Russie repandrait ses erreurs partout dans le monde ?. Voila nous y sommes en plein. Prions Marie qu’Elle intercède pour nous auprés du Très Haut et qu’elle écrase les nombreuses têtes du serpent, dont Melenchon fait partie et son attitude « virile » n’est qu’un leurre et un mensonge de plus.

  4. Une fois de plus je vais étaler ma nullité politique en m’étonnant de voir tant de gens prôner l’unité et si peu la réaliser.

  5. C’est une bien triste réalité. Attirés par la gamelle UMP, les souverainistes semblent perdre leur motivation.
    Il faut dire aussi que les manifestations sont ancrées dans la culture de gauche.
    Ce n’est pas du tout le cas chez les souverainistes. Pour s’en convaincre, il suffit de voir la mobilisation ridicule aux manifestations souverainistes…
    J’ai l’impression qu’il y a beaucoup de fatalisme dans cette démobilisation. Hauts les coeurs !

  6. Oui, c’est vrai on n’a pas entendu les souverainistes.
    En revanche, les royalistes, quel succès ! On n’a entendu qu’eux.

  7. Le MPF aussi ? …

  8. Les gens de droite ne sont pas habitués à manifester. Ils pensent que cela ne sert à rien et, dans la majorité des cas, c’est exact.
    On nous demande de manifester contre la dénaturation du mariage. La majorité d’entre nous va le faire.
    Mais s’il fallait aussi manifester contre le Pacte Budgétaire, on n’en sortirait plus.
    Il faut bien se dire qu’actuellement toutes les mesures prises par le gouvernement (que nous avons élu, enfin son président) sont néfastes. On devrait donc passer son temps à manifester, ce qui aurait autant d’effet que les manifs des salariés qui vont être licenciés. Malheureusement pour eux, cela ne sert strictement à rien et les frais qui en découlent sont prévus d’avance dans les budgets des grandes entreprises.
    Perso, je suis tout à fait contre le Pacte Budgétaire et n’ai pas voté pour Hollande, mais de toute façon je n’aurais pas été perdre mon temps en marchant et criant des slogans.
    J’ai toujours voté nul au 2e tour (sauf la fois dernière car il y avait le feu au lac) donc je n’ai jamais élu quiconque de ces néfastes. Ce n’est pas le cas de tout le monde.
    Pour la manif du 18 novembre, c’est différent, là on s’attaque directement aux enfants. J’y serai.

  9. Comme je l’ai déjà écrit, nos dirigeants ont bien agité la « muleta » de la dénaturation du mariage pour mieux masquer l’épée de la mise à mort de la France encore plus asservie à l’UE par ce nouveau traité.
    Bien sûr, ma comparaison est osée puisqu’elle suppose un « toro », alors que De Gaulle nous traitait de veaux. Depuis, de plus, nos dirigeants ont fait le nécessaire pour tuer le coq gaulois et le remplacer par un chapon multi…
    Courage tout de même, les pays de l’Est ont fini par échapper à l’Urss. Tous aux manifs, comme en 1984 !

  10. Je pense plutôt que c’est un appel à l’unité et c’est, je pense, un bon signal qu’envoie l’AF !

  11. Vous avez oublié les élus MPF.
    A l’assemblée nationale, Véronique BESSE, et au Sénat, Philippe DARNICHE, ont voté contre. Le MPF est le fer de lance du souverainisme, bien avant tous les groupuscules qui ne servent que des ambitions personnelles et qui se sont constitués bien après et n’ont travaillé qu’à leur propre propotion porvoquant la situation actuelle du souverainisme … !

Publier une réponse