Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Trouve-t-on des chars Leclerc chez « Kiloutou » ?

Fini de rire, l'armée française a besoin de matériels neufs, mais n'a pas un sou en poche pour les acheter. Jean-Yves Le Drian, jamais à court d'idée pour entretenir son armée sous soins palliatifs, a émis l'idée brillante

"de créer une ou des « société(s) de projet(s) conduisant notamment des opérations de location de certains équipements militaires au bénéfice du ministère de la Défense, par analogie avec les projets de mise à disposition de matériels dans le secteur privé » (Opex360). Un nouveau marché pour Kiloutou? Pas tout à fait. Ces « sociétés de projet seraient créées avec un capital financé en partie par l’État », grâce à la cession de parts détenues dans des entreprises publiques, et « en partie par des investisseurs privés ». Leur activité consisterait à racheter « aux armées des équipements, y compris en cours de construction et pas encore livrés, ce qui génèrerait une rentrée d’argent, une recette exceptionnelle pour le budget de l’Etat » pour ensuite les louer au ministère de la Défense."

Une adaptation personnalisée du bon vieux "crédit bail", validée par Hollande et Bercy ainsi que la Défense, qui devrait être mise en oeuvre dans "les mois qui viennent".

On est en droit de se poser quelques questions, notamment "à qui cela va-t-il rapporter" (habitués au spectacle plutôt écoeurant des scandales politico-financiers du régime, nous avons perdu notre fraîche candeur depuis trop longtemps pour nous imaginer que ce genre de montage n'avantage pas quelques "copains" sur le dos de l'armée et du contribuable).

Et puis, les équipements ne vont-ils pas finalement revenir plus cher ? Et la maintenance, qui va s'en charger ?

La FAQ est ouverte…

Partager cet article

12 commentaires

  1. L’Armée n’a qu’à se fournir dans les foires à tout pour l’achat du matériel (treillis, rangers, équipements divers)… Pour ce qui est des véhicules, nos militaires l’achèteront sur leboncoin.

  2. Ca sent le sapin. L’Etat est vraiment rincé. En effet, un modèle locatif ne créé de la valeur que si le matériel est loué à d’autres clients lorsqu’il n’est pas utilisé. Si c’est du crédit-bail, in-fine, ça revient évidemment plus cher, donc on créé encore de la dette pour nos enfants …

  3. Moi, j’ai une idée : on vire les dizaines de milliers de gauchistes infiltrés dans l’armée qui ont le statut de civil et on les remplace par des milis !

  4. et les soldats en interim chez Adecco ou Randstad ?
    Le Drian pourrait aussi louer les services des gentils djihadistes français qui rentrent de Syrie ?

  5. Donne-moi ta montre, je te vendrai l’heure…

  6. Un peu comme avec les autoroutes ! Elles étaient tellement bénéficiaires que Villepin les a privatisées. En moins de 4 ans, elles étaient remboursées par les sociétés privées qui les avaient achetées. Les exploitants du réseau autoroutier français sont-ils trop gourmands ? L’Autorité de la concurrence dénonce dans un rapport la « rente » de ces derniers, la jugeant « injustifiée » ! Les sept sociétés concessionnaires d’autoroutes, contrôlées par les groupes français Vinci et Eiffage et l’espagnol Abertis, « affichent toutes une rentabilité nette exceptionnelle, comprise entre 20% et 24%, nourrie par l’augmentation continue des tarifs des péages », souligne le document de 150 pages présenté le 18 septembre. Face à cette situation, la régulation de l’État est « défaillante », estime l’Autorité, en concordance avec l’analyse formulée par la Cour des comptes en 2013 dans le rapport « Les relations entre l’État et les société concessionnaires d’autoroutes ».
    Depuis, l’état n’ayant pas d’argent pour entretenir ses routes, voulut mettre en place les portiques. Là encore, l’écotaxe n’était pas ramassée par ses fonctionnaires (ce qui n’aurait rien coûté) mais par une entreprise étrangère Autostrade qui demandait plus de 20% de la collecte. On a tellement peu de chômeurs en France que tous les medias ont trouvé normal qu’il donne le travail à des Italiens.
    Autre trahison du gouvernement actuel :
    A l’heure des luttes mondiales pour le contrôle des énergies, le gouvernement français vient d’abandonner sa minorité de blocage sur GDF Suez, le premier distributeur de gaz dans l’ouest européen. A peine l’opération de cession était-elle terminée que le directeur général de l’Agence des participations de l’État, David Azéma, quittait son poste pour rejoindre Bank of America-Merrill Lynch, l’établissement qui a préparé discrètement cette année la vente de la division « énergie » d’Alstom au géant américain General Electric…
    Trahison prochaine de l’élite française : la privatisation de la Française des jeux ! Elle rapporte tellement que l’état veut la vendre. Il est vrai que l’état a tellement d’argent qu’il ne sait sans doute plus quoi en faire !
    Il est vrai, sa priorité est plutôt de pervertir ses enfants. La France deviendra la Thaïlande du XXIème siècle. Voilà de quoi augmenter son PIB. Car Eurostat n’impose-t-il pas que toutes les transactions commerciales librement consenties soient prises en compte dans le PIB des pays ? Le trafic de drogue et la prostitution ont augmenté de 9,4 milliards d’euros le produit intérieur brut (PIB) de l’Espagne en 2010 ! Alors pourquoi pas la France ?
    Déjà en projet les salles de shoots, la vente d’enfants et l’apprentissage des petits aux mains baladeuses comme au Maroc. Merci Belkicem ! Quelle conseillère !
    http://www.youtube.com/watch?v=JET-uimLGCU

  7. C’est pourtant très clair :
    Des sociétés financées par l’État, donc par le contribuable,
    achèteront avec l’argent du contribuable
    des équipements que l’armée a acheté avec l’argent du contribuable,
    afin de les louer à l’armée aux frais du contribuable.
    Au passage cela permet de créer des emplois dans les dites sociétés aux frais du contribuable.
    Une arnaque qui permet en plus de placer quelques copains…
    Elle n’est pas belle la vie ?

  8. Encore un bon moyen de détourner l’argent public au profit des grands groupes. La suite logique des « partenariats public-privé ». La prochaine étape, c’est la privatisation de la ressource humaine (une nouvelle forme de mercenariat que les USA utilisent déjà).

  9. Ubuesque, à pleurer. La France est finie, il ne manque plus que Sarkozy pour liquider ce qui reste.

  10. Amusante reminiscence de la façon dont Roosevelt a « depouillé » le royaume uni de son or et de ses colonies pour lui vendre les armes dont Churchill avait besoin; c’est ainsi que le credit-bail a largement contribué au remplacement de l’empire UK par l’empire US…Hitler etait moins dangereux que Roosevelt pour les anglais !
    Mefions-nous de la dette et, plus encore, du credit.

  11. On fait des guerres qui coutent cher ailleurs qu’ici ,puis on radine un max pour les salaires et équipements à nos militaires interdits de protèger nos frontières !

  12. J’attends de voir le propriétaire de ces matériels faire le tour du véhicule à l’affut de la moindre rayure.
    Nos généraux et les socialistes sont impayables. On ne peut pas les louer, personne n’en voudrait.
    Le socialisme est vraiment une maladie incurable.
    Mais elle contamine notre état-major visiblement.

Publier une réponse