Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Eugénisme

Trisomiques : leur extermination est en marche

L'Office Chrétien des personnes Handicapées (OCH) réagit à la terrible condamnation du CHU de Nantes, pour n'avoir pas proposé d'amniocentèse à une maman enceinte d'un enfant trisomique, que nous avions évoqué :

Soixante euros par nuit passée par leur fils trisomique au domicile familial depuis le jour de sa naissance et tout au long de sa vie». C’est la somme que devra verser le CHU de Nantes à des parents, faute d’avoir proposé une amniocentèse à la maman, la privant d’un éventuel recours à l’interruption de grossesse (décision du Tribunal administratif le 7 avril dernier). Cette rente s’ajoute à une somme versée « tous préjudices confondus » aux parents et au frère de l’enfant trisomique. Comme vous, je croyais que l’arrêt Perruche avait éteint le préjudice d’être né. Erreur ! Maintenant s’ajoute le préjudice d’être encore en vie : 60 euros par nuit passée dans la famille, tout au long de sa vie. Nuit après nuit, cet adolescent se voit ainsi rappeler que si on avait su, il ne serait pas né, qu’il ne devrait pas être en vie.

Avec lui, ce sont toutes les personnes trisomiques qui s’entendent dire que leur vie serait un préjudice. Ce sont leurs parents qui se voient invalidés dans la gratuité de leur amour et de leur engagement quotidien. Ce sont des équipes médicales qui se voient mises sous pression pour multiplier les examens et les mises en garde. Ce sont les mesures de solidarité à l’égard des personnes handicapées qui sont disqualifiées.

« La dimension humaine d’une société se mesure à la manière dont elle traite ses membres les plus fragiles », a-t-on coutume d’entendre. Alors à cette aune, notre société se révèle d’une piètre humanité. Faut-il rappeler que derrière la trisomie, il y a une personne, infiniment digne, infiniment aimable ? Une personne qui a le don de nous sortir de nos personnages, de raviver la source de nos coeurs. Une personne qui a le talent d’inviter à vivre l’instant présent et goûter la gratuité de la relation, un talent dont notre société a tant besoin.

Je sais que le quotidien de ces familles peut être lourd : les consultations spécialisées, les démarches pour la scolarisation, la souffrance des frères et soeurs, le découragement parfois devant des progrès trop lents. C’est par une mobilisation individuelle et collective que nous devons les aider, du mot amical au coup de main concret, de la juste compensation à la création des services indispensables. C’est ce à quoi s’emploie l’OCH depuis des décennies, avec tant de familles, d’amis, d’associations ou mouvements. Parce que notre espérance, c’est que nous sachions découvrir que loin d’être un préjudice, « les personnes handicapées sont des témoins privilégiés d’humanité » et que « le handicap n’a pas le dernier mot dans l’existence, c’est l’amour » (Jean-Paul II)

Philippe de Lachapelle Directeur de l’Office chrétien des personnes handicapées

Partager cet article

13 commentaires

  1. où sont les grands défenseurs des valeurs anti-fascistes ???

  2. Combien de gens sont morts en combattant un régime impie qui pratiquait l’eugénisme, pendant la Deuxième Guerre mondiale ? Seraient-ils morts pour rien, puisque nos bons gouvernements démocratiques reprennent les méthodes barbares des nazis ?

  3. Le pire, c’est qu’aucun hôpital ne sera jamais condamné pour avortement injustifié d’un enfant jugé sain, du fait d’un faux positif de l’amnniocentèse. Et en cas d’avortement spontané suite à une amniocentèse, il y aurait condamnation, mais beaucoup plus légère. La vie est donc plus grave que la mort : le sens même de l’existence a été abrogé.

  4. Ce n’est ni plus ni moins qu’une incitation au suicide.
    Quand on pense que de telles monstruosités sortent de l’hydre Degauche, la même qui nous bassine depuis cinquante ans avec la psychanalyse, la même qui voit un insupportable « traumatisme » à chaque fois qu’un instituteur met une mauvaise note, la même qui parachute les « cellules d’assistance psychologiques » à chaque « accident de la vie »…
    Ici c’est la vie elle-même qui est un funeste accident… C’est la justice elle-même qui explique aux enfants, chaque jour que Dieu fait, qu’ils sont un insupportable fardeau pour leurs parents, que leur existence même motive de copieux dommages et intérêts… Ce sont les partisans les plus acharnés de la bobologie militante qui prononcent contre ces enfants la condamnation psychique la plus cruelle qui soit, et à perpétuité…
    Les plus handicapés du cerveau ne sont pas ceux qu’on pense.

  5. Y aura-t-il un recours devant une cour administrative d’appel ou alors devant le conseil d’Etat ? Cela me semble un peu gros quand même comme affaire.

  6. C’est le massacre des Saints Innocents qui se poursuit.Saints,ils le sont, s’ils sont baptisés.Saints, parce qu’incapables d’un péché mortel,innocents au sens le plus pur.Saints,parce que simples et joyeux,aimants et reconnaissants.Saints, parce que « les plus petits d’entre les Miens ».Saints, parce que « paratonnerres » d’un monde en perdition qui devra rendre compte comme Hérode.

  7. Sur ce sujet, une vidéo et un collectif à soutenir :
    http://www.dailymotion.com/video/xct1nj_les-amis-d-eleonore-hq_webcam

  8. « Trisomiques : leur extermination est en marche »
    Votre titre est terrible mais grâce au Christ, il sera erroné.
    Il faudra peut-être donner naissance en cachette (comme en Chine pour le deuxième enfant), mais une société qui promeut le massacre des innocents, même de cette façon-là, est condamnée à court terme à disparaître. C’est disparition est déjà en marche, et elle ne s’en est pas rendue compte! Une autre société viendra, peut-être très limitée au départ comme aux temps des premiers chrétiens, mais elle viendra.
    Je pense très fort à cet adolescent marchandisé, et à sa famille qui ne sait pas ce qu’elle fait, poussée sans doute par des avocats sans scrupules dans un monde de l’argent, et des administrations terrorisées par le politiquement correct.
    Signé: une maman d’une ado triso

  9. Gnééé ? J’avais laissé un commentaire expliquant que la décision de la justice, dans cette affaire, était, sous couvert d’humanisme, une agression d’une extrême violence envers cet enfant trisomique. Me serais-je mal fait comprendre ?

  10. Bonjour,
    Cette réaction est des plus justifiées. Cette dérive est proprement intolérable. Vous pouvez aussi lire la réaction officielle de Solidarité – Liberté, Justice et Paix ici : http://www.solidarite-france.fr/forum/viewtopic.php?f=12&t=111

  11. Le système cannibale dans ses basses oeuvres… merci à Monsieur de La Chapelle de n’avoir pas laissé passé monstrueux , au sens propre du terme, jugement de Nantes.

  12. Désolé. J’ai oublié un moment qu’un blogueur ne passe pas 24 h par jour à valider ses commentaires, et qu’il a aussi le droit d’aller aux toilettes, de manger et de voir ses amis de temps à autre.

Publier une réponse