Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation / Médias : Nouveaux médias

Travailler pour la gauche, ce n’est pas violer la neutralité du service public

Lu dans Les 4 Vérités cette dénonciation du
monopole de la gauche sur la vie
médiatique
et des liaisons dangereuses
entre le monde médiatique
et le monde politique
:

"L’Élysée ne fait même plus d’effort
pour cacher cette réalité
troublante : Claude Sérillon,
ancien présentateur du journal
télévisé, vient d’être bombardé
chargé de la communication présidentielle.
J’ai découvert à cette occasion
que Claude Sérillon avait conseillé François Hollande pendant
la campagne, alors même qu’il
travaillait pour France 2. Comme
chacun sait, travailler pour la
gauche, ce n’est pas violer la
sacro-sainte neutralité du service
public !

Que faire pour résister à cette
« tyrannie médiatique », comme
dit excellemment Jean-Yves Le
Gallou ?
La première chose, c’est évidemment
que nous, qui ne sommes
pas asservis au politiquement
correct de la gauche bien-pensante,
n’édulcorions pas nos propos.
La loi nous censure suffisamment.
N’en rajoutons pas!
La deuxième chose, c’est qu’il
faut absolument que nous développions
nos « samizdats ». Que
ce soit pour les médias traditionnels
ou pour internet.

Sur internet, en particulier, les
opinions dissidentes ont presque
le même poids que les opinions
conformistes. Profitons-en.
Les articles larmoyants de la
presse bien-pensante sur la
« réacosphère », la « cathosphère
» ou la « fachosphère » (toutes
ces « sphères » ne se recouvrent
pas, mais ce qu’elles
désignent, ce sont toujours des
« mal-pensants » !) montrent
clairement que nous sommes en
train de gagner la bataille d’internet.

Raison de plus pour
intensifier nos efforts !"

Partager cet article

2 commentaires

  1. A Droite ils ne disent pas que le socialisme a engendré le nazisme; que le socialisme a engendré le communisme; que c’est un socialisme qui règne en Chine avec ses camps de rééducation; que le socialisme a engendré Pol Pot, etc.. etc..
    Alors évidemment…

  2. Votre post du 8 janvier 2013, à 18h49 (à propos de l’article des 4 vérités sur V.Peillon), comporte une légère erreur.
    Vous dites que l’UNSA (ex-FEN) (dans le milieu du 2ème paragraphe) est la courroie de transmission du Parti ommuniste.
    En fait, la FEN a explosé en 1993 en deux fédérations de syndicats, issues des deux tendances existantes dans la FEN :
    L’une, à direction communiste, a donné la FSU (tendance U et A – unité action – de l’ex-FEN).
    L’autre, à direction socialiste, a donné l’UNSA (tendance UID – unité indépendance et démocratie – de l’ex-FEN).
    C’est donc la FSU qui est la courroie de transmission communiste, et qui est, effectivement, majoritaire dans l’E.N.
    F farce

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.